'

L’OpenWork par Le Monde Après

Portage Salarial

6/24/2016

4 commentaire(s)

L’objectif de l’OpenWork, c’est être libre et salarié. "Libre de vouloir ce que l’on fait", un rêve énorme et ambitieux, pour être sûr de ne jamais le perdre de vue. L’OpenWork c’est une société de services qui édite des fiches de payes, partout dans le monde, qui assure un suivi RH avec des talents que les entreprises recherchent pour performer.

Simple et super efficace grâce notamment aux app mobiles qui permettent de suivre les contrats de son mobile, et même de les signer, avec son doigt sur l’écran.
Un enjeu considérable, l’enjeu de l'homme en devenir, notre enjeu à tous.

Une représentation ré-enchantée de notre société en mouvement.

On commence par ?

On commence par une plateforme de missions, qui permet aux entreprises, sans frais et sans intermédiaire, de trouver l’expert dont elle a besoin.

C’est aussi, une mise en avant du sujet sur l’acteur. Je suis sujet signifie ‘je suis autonome’ ; ‘je suis le moteur de mes actions’ versus ‘je suis un acteur et je joue le rôle que l’on me demande de jouer.’ Situation que l’on trouve essentiellement dans les Corporate où ‘le cadre doit jouer une partition que l’on attend de lui’.

 

Alors, comment devient-on sujet ?

Par une formation sur le savoir être et le savoir-faire. En réalité, pousser en avant le culte de l’efficience, du vivre ensemble (savoir être) avec un objectif commun (savoir-faire). Loin de la croissance verticale, on recherche la croissance vertueuse qui produit du sens. C’est ce que recherchent les générations Y et Z, loin des sociétés pyramidales traditionnelles.
L'entreprise horizontale a donc un rôle clef à jouer dans le 'vivre ensemble'. Et c’est souvent addictif ! Vecteur de liberté, car on peut y développer une 'puissance d'agir' alors que l’entreprise traditionnelle vous cantonne dans un rôle.
Bienvenu dans L’OpenWork !

Que pensez vous de cet article ?