'

Comment rédiger une candidature spontanée ?

Portage Salarial

11/13/2018

4 commentaire(s)

Comment rédiger une candidature spontanée ?

Comment bien rédiger une candidature spontanée devient un impératif de plus en plus utile pour une carrière réussie.

La rumeur court que les emplois sont pourvus à 80% par ce biais. L’importance de bien rédiger celle-ci est donc primordiale aujourd’hui si vous souhaitez décrocher un poste. Cependant, elle ne diffère que sur certains points d’une candidature classique.

Voici donc comment construire une candidature spontanée

En premier lieu, il peut être nécessaire pour vous de réaliser une introspection. Voici les cinq questions les plus basiques :

Quel est exactement que je recherche ? Quelles sont mes compétences ? Quelle est mon expérience professionnelle ? Quel est le lien lien entre cet emploi et mon expérience ?
Quel est ma valeur ajoutée (dont je suis potentiellement le seul à posséder) ?

 Pour rédiger de façon optimale sa candidature spontanée, il est utile à ce stade de rechercher sur LinkedIn quelques profils occupant le poste que vous souhaitez décrocher dans une entreprise similaire. Il est en effet possible de faire une recherche avancée par niveau d’étude, lieu ou entreprise. De cette manière, vous cernerez déjà mieux le profil type dans le secteur de votre choix. C’est aussi un bon moyen pour rentrer en contact et demander des informations sur l’entreprise.

Cerner le profil de l'entreprise

Maintenant, il s’agit de bien cerner le profil recherché par l’employeur. De plus en plus, les candidatures passent dans un premier temps par une analyse réalisée par un logiciel. Une méthode peut être brutale mais en raison du grand nombre de candidature, les recruteurs n’ont d’autres choix que de se servir de ce moyen comme premier filtre. Son but est simplement de sélectionner les mots-clés que l’entreprise souhaite retrouver dans votre CV et lettre de motivation. Donc voici quelques questions à se poser avant d’envoyer sa candidature :

Suis-je qualifié pour ce job ?

Est-ce que je vais bien m’intégrer au sein de l’entreprise ?

A la suite de cette première analyse réalisée grâce à l’étude attentive de l’entreprise, notamment depuis son site internet, vous pouvez ajuster votre CV. Il faut ainsi “matcher” avec les besoins de l’entreprise et souligner votre valeur personnelle unique. Lorsque vous rédigez votre candidature spontanée, pensez à bien réutiliser les termes et valeurs mises en avant sur le site web de l’entreprise.


Nous voici à présent au coeur du sujet. Généralement, un CV tient en une seule page - il sera lu en moins de dix secondes - et son suit un cadre très basique :

En haut à gauche figure vos informations personnelles : Nom, prénom, adresse, numéro téléphone, adresse mail, éventuellement votre site internet et un lien vers votre compte LinkedIn/Twitter/blog.

Comment rédiger une candidature spontanée


En deuxième partie figure une brève présentation entre 50 et 100 mots de votre projet professionnel. C’est une nouveauté que les employeurs apprécient de plus en plus trouver dans un CV. Décrivez qui vous êtes, quel est votre objectif professionnel, quelles sont vos compétences et vos accomplissements professionnels. Le but de cette catégorie est de véritablement faire sortir du lot votre personnalité.

Juste en-dessous, vous pouvez maintenant indiquer votre expérience et votre éducation par ordre chronologique descendant. Pensez à bien détailler en quelques mots l’intitulé de votre précédent emploi, vos accomplissements et succès et/ou les cours que vous avez assisté en lien avec l’emploi recherché.

Enfin, vous pouvez mentionner vos centres d’intérêt et hobbies qui vous mettent en valeur. Cette catégorie étant dans le monde anglo-saxon particulièrement appréciée car elle démontre votre votre personnalité tout comme un éventuel engagement social.

Rédiger une candidature spontanée nécessite de moins en mois l’ajout d’une photo. C’est surtout lors de salons et forums d’entreprise afin que le recruteur se souvienne de votre visage. Aux Etats-Unis, celle-ci est strictement interdite en raison de la politique de non-discrimination. 
Certains CV vont même jusqu’à ne pas faire mention du nom et prénom et de la date de naissance. En France, cet usage ne s’est pas encore installé mais vous pouvez l’essayer si vous percevrez une injustice.

Finalement, la candidature spontanée ne se différencie presque pas d’une candidature normale. Sur la forme, vous adressez donc votre CV à l’attention de la direction des ressources humaines en précisant bien le poste que vous souhaitez occuper ainsi que la période à partir de laquelle vous seriez disponible. Sur le fond, il s’agit d’avoir véritablement fait le travail d’analyse et de démontrer d’une réelle motivation à obtenir un entretien en vue de convaincre votre recruteur de considérer votre candidature.

Pour finir, quelques règles à respecter

Ne jamais adresser une candidature spontanée à une personne de votre réseau directement. Il peut être en effet mal perçu de faire directement cette demande. Imaginez-vous à la place de votre interlocuteur dans le cas où il ne souhaite pas vous recruter … 
Faire régulièrement attention à sa réputation sur les moteurs de recherche. 
Dans le cas d’une candidature à l’étranger, toujours vérifier les coutumes sur le site goingglobal.com 
Voici un très bon article du Guardian (en anglais) sur la rédaction d’une candidature spontanée.

En dernier lieu, vous pourriez apprendre plusieurs choses depuis cette enrichissante vidéo TED Talks (en anglais) avant de vous mettre au travail de rédaction.

À lire aussi sur notre blog : 5 conseils pour construire votre personal branding et LinkedIn ou l'art de mettre en scène sa valeur ajoutée professionnelle.

Bonne chance !

 

Que pensez vous de cet article ?