'

Travailler à l’étranger : quelques pistes

Bonheur et Travail-FAQ

6/25/2019

1 commentaire(s)

Pour une histoire d’amour, une expérience inoubliable ou de meilleures conditions de travail, rien ne devrait vous retenir de partir travailler à l’étranger. Par ailleurs l’environnement de l’emploi est de plus en plus instable, “flexible” comme les libéraux aiment à le décrire. Plutôt que de subir la mobilité, prenez-en le contrôle. Une expérience professionnelle à l’étranger présente autant d’atout dans le pays d’accueil que dans votre pays d’origine. Comme chacun le sait, la France importe beaucoup (un peu trop pour certains) mais la France est un net exportateur dans les services. L’hexagone compte notamment des champions internationaux et les revenus primaires (soit le rapatriement des recettes à l’étranger) constituent une importante part de la richesse nationale. Le secteur des services Made in France est en effet très apprécié à l’étranger. Que diriez-vous d’en profiter ? Voici quelques conseils pour une excitante vie de consultant à l’étranger.

Quelques pistes pour partir travailler à l’étranger

Travailler à l’étranger en étant salarié porté en France

Disposez-vous d’une compétence recherchée et/ou d’une expérience appréciée dans le monde du travail ? En choisissant le portage salarial, vous faites un premier pas pour pouvoir travailler à l’étranger. En effet, les activités de services sont plus facilement exportables que des produits manufacturés. Il vous “suffira” ainsi de vous appuyer sur vos réseaux pour exporter vos compétences.
Mais au préalable, il convient de développer son activité dans le pays où vous vous trouvez actuellement, soit en France. Après plusieurs missions, vous pouvez commencer à vous appuyer sur vos acquis pour développer votre réseau. Pour cela, il existe de très nombreux Meetup “Carrière et Business” à explorer. Une autre manière de préparer son départ est de s’expatrier avant l’heure en prenant part à la communauté InterNations. Enfin, il convient d’optimiser sa présence web et sur les réseaux sociaux dans le pays ciblé. Vous pouvez acquérir ces compétences grâce au Google Digital Garage.

Développer son activité à l’étranger

Pour vous aider à partir travailler à l’étranger, vous devrez d’abord comprendre comment fonctionne le marché du pays d’accueil. Pour cela, appuyez-vous sur les fiches pays de GoingGlobal. Eventuellement, vous pouvez aussi opter pour une expérience salariée de courte durée dans le pays d’accueil avant de vous lancer comme consultant indépendant. De nombreuses offres dans le secteur des start-ups (et qui ne nécessitent souvent de ne parler que l’anglais) sont par exemple disponibles sur le site welcometothejungle.co.

Il est temps pour vous de partir à la conquête du monde. Avant de nous quitter, vous pouvez visionner cette vidéo sur le télétravail qui peut constituer une autre manière pour travailler à l’étranger !

 

Que pensez vous de cet article ?