'

Est-ce que travailler est bon pour la santé ?

Bonheur, Travail

10/1/2018

0 commentaire(s)

Est-ce que travailler est bon pour la santé ?

Est-ce que travailler est bon pour la santé ? Le meilleur lieu de socialisation pour les adultes reste le travail. L’exclusion sociale des non-travailleurs peut être très violente pour ceux qui la vivent. Le travail, c’est la santé parce que nous lui avons donné ce pouvoir en plaçant toutes nos billes au même endroit. Le bénévolat ou l’implication dans des structures comme celles que l’on peut trouver aux États-Unis par exemple avec les différents clubs et groupes de personnes se réunissant autour de centres d’intérêt n’est pas une chose courante ici.

Est-ce que travailler est bon pour la santé ?

Sortir de chez soi, avoir un rythme, voir d’autres personnes que ceux de son entourage, discuter, échanger, réfléchir, se sentir utile, s’occuper, c’est de ça dont nous avons besoin. C’est tout cela qui nous maintient en bonne santé mentale comme physique. Or, la société dans laquelle nous vivons ne nous apprend pas vraiment à envisager notre vie sans travail.

Est-ce que travailler est bon pour la santé, peut-être, mais pour qui ?

Entre les risques liés directement au métier (ouvrier, machiniste, pompier, etc.) et les risques liés à l’environnement de travail, on ne peut pas dire que le travail soit une promenade de santé pour tous les travailleurs. Avoir un métier dangereux est une chose, quand on signe, on sait pourquoi et accepte les conditions. Mais quand le travail pour lequel on signe n’est pas censé porter atteinte à notre santé, quand il nous rend malade, c’est difficile à vivre. Avoir des collègues ou un supérieur horribles, qui ne font que critiquer et dénigrer. Ne pas se sentir à sa place au travail, avoir l’impression d’être mis au placard. Ce sont autant de choses qui peuvent rendre malade.

Il y a des tas de situations où le travail n’est en soi pas dangereux, mais qui à cause d’un environnement toxique devient mauvais. La maladie mentale commence à peine à être acceptée dans le milieu du travail, il est alors encore difficile de demander un arrêt maladie pour dépression ou burn out après une overdose de travail. On peut dès lors décemment penser que le travail n’est pas la santé. C’est l’activité dans un sens plus large qui l’est.

Sur le même sujet : Le télétravail nous rend-il asocial ? et pourquoi j'ai quitté mon travail au bout de 2 mois.  

Que pensez vous de cet article ?