'

Comment créer une cohésion d'équipe ?

Bonheur et Travail

12/12/2018

24 commentaire(s)

Cohésion d’équipe : la différence entre un groupe et une équipe

Pour créer une cohésion d’équipe, encore faut-il savoir ce qu’est vraiment une équipe. On confond trop souvent le groupe avec l’équipe. Le groupe est un rassemblement de personnes à un endroit et à un moment T. Cela peut très bien être des gens qui font la queue à la boulangerie comme un public à un concert. Les membres du groupe ne cultivent pas forcément de liens entre eux. Une équipe, cependant, est un groupe plus évolué de personnes qui ont des liens de connexion et de solidarité. Chaque membre de l’équipe a un rôle déterminé et est censé oeuvrer pour le projet commun de l’équipe.

Comment créer une cohésion d'équipe ?

Les personnes que vous souhaitez fédérer constituent-elles un groupe ou une équipe ? Sont-elles là parce que vous les avez juste rassemblées au même endroit ou bien forment-elle une équipe qui a sa propre raison d’être ? Et comment faire pour passer d’un groupe à la création d’une équipe ?

1. Définir les rôles

Pour créer une cohésion d’équipe, il faut déjà commencer par définir les membres qui la composent et leurs rôles. Rien de plus frustrant que de faire partie d’une entité sans connaître les personnes qui la constituent. Il est donc important que chaque membre de la future équipe ait connaissance des autres personnes avec qui il fait équipe, ne serait-ce qu’à titre informatif.

Une fois que les parties prenantes ont été identifiées, il convient ensuite de les organiser, autrement dit de leur donner un rôle : “qui fait quoi ?”. Connaître clairement la mission de chacun est important pour que chaque membre de l’équipe puisse se positionner par rapport à ses autres interlocuteurs et donc trouver sa place. Pour créer plus d’engagement, il est parfois préférable que la répartition des rôles se fasse de manière participative et non pas imposée. Par exemple, au moment de se distribuer les tâches, laisser chacun se porter volontaire est un bon moyen de faire en sorte que les gens choisissent une tâche avec laquelle ils se sentent plus à l’aise et de faire en sorte qu’ils s’engagent à le faire. On est toujours plus motivé pour quelque chose qu’on a choisi que pour quelque chose que l’on subit.

Enfin, définir les rôles nécessite de définir un chef ou un leader. Soit le leader est connu depuis le début (par exemple celui qui est à l’initiative de la formation de l’équipe), soit il est désigné à posteriori. Il est préférable que le leader ait également été choisi par l’équipe ou qu’il possède des qualités qui le rende instantanément légitime aux yeux des membres. Si un leader n’est pas légitime, la cohésion d’équipe en pâtira car les membres ne seront pas motivés à le suivre et des conflits commenceront à pointer le bout de leur nez.

2. Se rassembler autour du commun

Pour créer une cohésion d’équipe, il est important que les membres de cette équipe partagent des choses communes. Cela peut être :
- un projet commun : il s’agit généralement de la base. Une équipe se forme pour développer un projet collectif et se dissout lorsque ce projet touche à sa fin. Il est important que ce projet soit porteur de sens pour chaque membre de l’équipe et qu’il soit aligné sur les besoins et aspirations individuelles.

- des expériences communes : des amis qui partagent les mêmes souvenirs ou des camarades qui ont vécu des expériences fortes seront plus soudés. Pour créer cet héritage de souvenirs communs, rien de plus efficace que le temps ! Organiser des activités de teambuilding qui n’ont rien à voir avec le projet comme faire du sport ensemble est un bon moyen de faire en sorte que les membres de l’équipe apprennent à se connaître et partagent de bons moments qui resteront dans leur mémoire. Mais attention à ne pas tomber dans le teambuilding imposé où les personnes ne partagent en réalité rien de commun qui peut tourner au malaise : https://www.lemonde.fr/m-actu-chroniques/article/2018/10/04/teambuilding-ou-l-absurdite-du-travail-d-equipe_5364668_4573473.html ! Le volontariat et la décision participative sont toujours une valeur sûre qui permet d’éviter cet écueil.

- des valeurs communes : la question des valeurs n’est pas souvent mise en avant et pourtant, elle est essentielle. Si les membres de l’équipe ne travaillent pas pour les mêmes raisons ou pour des valeurs différentes, peut-être même opposées, la cohésion d’équipe sera difficile à construire car les personnes auront moins de raisons de travailler ensemble et de se soutenir les unes les autres.

Augmentez votre cohésion d’équipe grâce à cet exercice :

]

3. Prendre le temps de construire sa cohésion d’équipe

“Une petite impatience peut ruiner un grand projet” selon Confucius. Vous connaissez également l’adage : “Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin”.

Lorsqu’on souhaite réaliser un projet, on peut être tenté de vouloir mobiliser beaucoup de gens et de vouloir aller le plus vite possible en oubliant les fondamentaux… la construction de l’équipe. La cohésion d’équipe repose avant tout sur des relations humaines et l’humain prend du temps. L’impatience, la volonté d’aller trop vite, de tout faire seul sans déléguer par exemple, ne permet pas de faire en sorte que tout le monde puisse suivre et se sentir impliqué. De même, demander beaucoup de travail aux membres de son équipe et les mobiliser toujours dans l’opérationnel sans prendre le temps de créer des espaces de respiration où les gens peuvent apprendre à se connaître et à s’apprécier crée peu de solidarité entre les personnes.

Lire aussi : “Qu’est-ce qu’un teambuilding et comment le réussir ?
 

Que pensez vous de cet article ?