Logo OpenWork
'

Le Blog

Nos Derniers Articles

Comment les talents d’aujourd’hui construisent-ils le futur du travail ? 
Comment les talents d’aujourd’hui construisent-ils le futur du travail ? 
Claire Bonenfant, Directrice générale de SThree France était l’invitée d’OpenWork dans le webinar du 19 novembre 2020 : « Quels profils et compétences ont la cote dans le Monde d’Après ? » animé par Yves Leroy, Key Account Manager chez OpenWork. Jean-Hugues Zenoni, co-fondateur de la société de portage salarial OpenWork, a assisté à la présentation et nous partage sa synthèse. Claire Bonenfant est une spécialiste du recrutement et de la mise en relation d’indépendants pour les entreprises. Présent dans 15 pays et avec 11 000 consultants sur site, SThree est une référence incontournable dans le secteur. Elle analyse pour OpenWork, spécialiste du portage salarial, de quelle façon le marché du travail a récemment évolué. Après la phase de sidération du premier confinement, les organisations se sont remises en ordre de marche. Pour certains secteurs, la demande en recrutement reste élevée. Les délais pour la prise de décision se rallongent un peu et la négociation est parfois plus difficile, mais le volume d’activité reste fort et, dans certains secteurs, même supérieur au volume de 2019. Quelles sont les clefs d’un rebond efficace ? Quatre axes phares sont identifiés aujourd'hui pour continuer à développer son activité et à se développer. Chercher des opportunités « cross sector » pour pivoter d’un secteur en difficulté sur un secteur plus dynamique. Identifier les compétences transversales sur lesquelles s’appuyer pour une plus grande agilité. Développer sa résilience pour être plus fort face à l’adversité. Cultiver son développement personnel. Passer d’un statut de CDD/CDI traditionnel à celui d’un.e consultant.e indépendant.e nécessite des qualités d’adaptation. Les postures qui bloquent la fluidité sont à proscrire. Il faut être conscient qu’un CDI traditionnel, par la sécurité qu’il propose, implique un montant de rémunération réduit par rapport à un TJM en tant que consultant extérieur. Quels sont les secteurs phares qui se distinguent actuellement ? 4 secteurs sont particulièrement demandeurs de consultants indépendants : Les métiers de l’IT : cybersécurité, transformation digitale, virtualisation du poste de travail, Data Analysis (Big Data). La Supply chain : gestion des flux et planification de production. Banque et Assurances : respect des normes réglementaires (compliance) et analyse des risques. Médical : mise en conformité avec les nouveaux règlements applicables dans le dispositif médical. Comment se développer en permanence en tant qu’indépendant ? L’opportunité actuelle pour les indépendants vient du constat que les « sachants » ne savent plus, ou du moins de façon moins visible. Les solutions sont donc à inventer avec une redistribution des rôles. L’accélération du numérique et la capacité à vivre dans un milieu complexe permettent à des talents de fournir de l’information opérationnelle rapidement et au plus grand nombre. Quelles sont ces compétences nouvelles à acquérir ou ancrer ? Il est essentiel de développer la culture du Feed Back en cours de mission et à la fin. Il ne faut pas hésiter à interroger les différents interlocuteurs avec lesquels on a travaillé. Les questions et les retours sont autant de pistes pour évoluer efficacement. Développer ses Soft skills, est devenu stratégique, notamment sur les thématiques suivantes : la PNL (programmation neuro linguistique), la CNV (communication non violente) ou la prise de parole en public. Cela renforce sa crédibilité, sa confiance en soi et l’adaptabilité à une nouvelle équipe. Une idée à creuser pour les indépendants est également de s’offrir un coaching à plusieurs. Le co-coaching permet une motivation supplémentaire et un échange sur les meilleures pratiques entre pairs. Animer soi-même des séances de formation ou des ateliers permet par ailleurs de formaliser ses acquis et de les partager. Un indépendant gagne lorsqu’il se développe individuellement et en équipe. Comment évolue le management avec ce nouveau contexte ? Nous avons enregistré les expériences du premier confinement. Autant nous n’avions pas de manuel de gestion de crise dans ce domaine, autant aujourd’hui, nous sommes parés. L’autorité et influence ne fonctionnent pas à distance. Les consultants externes, beaucoup plus habitués à ce type de situation, peuvent participer efficacement à la transformation. On propose des innovations managériales qui favorisent l’autonomie et l’engagement. La qualité et la performance se réalisent aussi depuis la maison. Est-ce une ère de transformation Professionnelle et Personnelle ? Des réflexions clefs apparaissent : Arrêter de mettre l’activité professionnelle au centre de ses choix de vie. Envisager des mobilités géographiques grâce aux nouveaux modes d’organisation et au à un autre rapport aux transports. Quitter les centres-villes et les agglomérations, lorsque ce n’est pas un choix personnel. En conclusion, la situation que nous vivons oblige les structures et les individus à sortir des solutions traditionnelles. Les entreprises qui intègrent le plus rapidement les nouveaux usages, aussi bien en termes de performance métier que d’organisation interne, auront une capacité à retenir les talents et évoluer de façon pérenne. Pour poursuivre les échanges à l'issue de ce webinar, n'hésitez pas à nous écrire à webinaires@lemonde-apres.com.
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes
Portage Salarial
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes. Format papier ou dématérialisé, tous les mois vous l’attendez : votre bulletin de paie ! Souvent perçue comme incompréhensible, la fiche de paie est pourtant devenue depuis plusieurs années le fruit de nombreuses tentatives de simplification. A travers cet article, OpenWork vous donnera toutes les clés nécessaires pour le décrypter. Bon à savoir : vous avez des interrogations concernant vos avantages en tant que salarié porté ? OpenWork revient sur vos garanties dans cet article 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/mutuelle-assurance-chomage-et-portage-salarial-liberte-et-securite. Les composantes d’un bulletin de paie Le bulletin de paie est un document que chaque employeur se doit de remettre à ses employés, quelle que soit la taille de la structure de son entreprise. Le bulletin de paie atteste donc que vous avez perçu une somme d’argent en échange de votre travail. Il est donc à conserver sans limitation de durée et vous servira dans votre quotidien : justification des droits à la retraite, composition d’un dossier de location immobilière … Sur ce précieux papier, vous trouverez d’une part le salaire net versé et de l’autre, la partie socialisée du salaire via les cotisations diverses. La plupart des éléments inscrits sont des mentions obligatoires. Mais reprenons plus clairement ce que toutes informations signifies en décomposant le bulletin de paie... Le haut du bulletin de paie : Sur la partie la plus haute de votre fiche de paie, vous trouverez des éléments concernant votre employeur : Son nom, son adresse, sa raison sociale, son code APE ou NAF, le SIRET et le nom de la convention collective. Ces informations sont généralement situées en haut à gauche. Sur la droite de votre bulletin de paie, vous trouverez vos informations personnelles telles que votre nom, adresse ou encore numéro de sécurité sociale mais, également les éléments principaux de votre contrat de travail. On retrouve ainsi votre durée d’ancienneté, l’intitulé de votre poste, votre statut (cadre, employé etc), le nombre d’heures travaillées et dans quelle période elles se sont déroulées. Vous y trouverez aussi des valeurs essentielles, fixées par la loi comme le montant du SMIC (salaire minimum de croissance) et le plafond de la sécurité sociale de l’année encourue déterminant le calcul des cotisations sociales. Le centre de votre bulletin de paie Sur cette partie du bulletin de paie, les informations se multiplient, mais pas de panique, pas besoin d’être un RH pour lire entre les lignes : Le salaire brut C’est sur cette partie de votre bulletin de paie que vous trouverez la mention du salaire brut. Cet argent correspond à la somme perçue pour votre travail dans l’entreprise. Elle est donnée dans son intégralité et “brut”. Cela signifie "sans que l’entreprise n’ait soustrait les différentes cotisations". A ce salaire brut peut être ajoutée ou déduite la somme dûe aux heures supplémentaires, la déduction des congés sans solde mais aussi les primes (exceptionnelles, d’ancienneté …). Le bulletin de paie considère donc le salaire brut = salaire de base + primes + heures supplémentaires. Les cotisations Il s’agit peut-être de la partie la plus indigeste et incompréhensible du bulletin de paie. Pourtant, ces informations vous en disent plus sur ce que votre employeur verse pour le compte de l’employé à plusieurs organismes et les sommes déduites de votre salaire. On parle donc de cotisations sociales qui recouvrent : La santé (mutuelle et prévoyance), l’assurance-chômage, la retraite, la famille, la CSG / CRDS Déductible, la CSG / CRDS non Déductible, les charges patronales …. Une fois toutes ces cotisations additionnées, la somme obtenue sera déduite du salaire brut. Le bas du bulletin de paie Dans cette dernière partie, on retrouve les éléments qui ne sont pas considérées comme soumises aux cotisations sociales. On parle des indemnités transport, des titres restaurants… Voyez ces sommes comme des remboursements qui sont ajoutés à votre salaire brut. Enfin, accompagné de la date du paiement, de la mention de conservation du bulletin de paie et de la mention renvoyant à ce portail https://www.service-public.fr/, vous trouverez votre salaire net. Donc si nous résumons par cette formule : Salaire net (salaire reçu sur votre compte en banque) = salaire brut - cotisations - (indemnités de transports, titres restaurant …) ℹ️ Vous y voyez plus clair sur votre bulletin de paie ? N’oubliez pas que si vous constatez une anomalie sur ce dernier, vous disposez d’un délai de 3 ans pour effectuer votre réclamation pour une erreur sur le bulletin de paie. Maintenant à vous de jouer !
Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point
Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point
Portage Salarial
📌 Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point Depuis sa création dans les années 80, le portage salarial n’a cessé de prendre de l’ampleur et d’attirer des consultants et freelances de différents horizons. Cependant, beaucoup de questions demeurent quant au statut des salariés portés. Ces doutes sont souvent dus à la méconnaissance des avantages et inconvénients du portage salarial. Dans cet article, OpenWork, fort de ses dix années d’expériences en portage salarial, fait le point sur les avantages et inconvénients ! Bon à savoir : si vous songez à vous lancer dans le portage salarial, on vous donne toutes les clés pour vous adapter au monde d’après 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/le-portage-salarial-pour-le-monde-apres Portage salarial avantages inconvénients : un statut hybride profitable Le portage salarial est une alternative intéressante à la création de son entreprise. En effet, elle vous permet d’exercer des missions de service indépendamment sans faire une croix sur les avantages d’un salarié normal : Le portage salarial peut être appréhendé comme un statut hybride entre l'entrepreneur et le salarié. Entrepreneur car vous travaillez librement, en choisissant vos clients, vous appliquez votre méthode et surtout, vous décidez de vous même de vos horaires et de votre lieu de travail ! Salarié car vous bénéficiez d’une protection sociale complète grâce à votre entreprise de portage salarial : vous cotisez pour votre retraite vous bénéficiez de droits de congés vous exempte d’une création d’une structure juridique. Ainsi, si vous souhaitez mettre fin à votre aventure en portage salarial, vous n’avez qu’à mettre fin avec votre société de portage salarial votre entreprise de portage salarial vous permet d’obtenir une assurance-chômage, d’une mutuelle Par exemple, en cas d’accidents du travail, vous serez entièrement couvert 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/portage-salarial-comment-gerer-les-accidents-du-travail. Être consultant dans une société de portage salarial vous permet également d’avoir accès à un large réseaux de pairs consultants et freelance, d’être représenté par un syndicat : la PEPS et de recevoir les offres reçues et diffusée par votre entreprise de portage. Enfin, en tant que salarié porté, vous n’avez qu’à vous concentrer sur vos missions. La partie administrative, qui peut vous semblez chronophage et compliquée, est confiée à votre entreprise de portage salarial ! Portage salarial avantages inconvénients : les impératifs à connaître Comme pour toute activité professionnelle, des engagements de votre part sont nécessaires. Également, cela requiert une bonne connaissance de l’organisation et de l’implication de votre société portage salarial. Tout d’abord, il est important de savoir que n’importe quelle mission n’est pas acceptée par votre entreprise. En effet, il faut que la facturation de votre mission soit supérieure à 1 000 euros. Il faut également accepter le formalisme dû à la relation tripartite du contrat ( vous, la société et client). Ce formalisme se traduit par : un contrat de travail entre vous et votre société la signature d’un contrat de prestation entre vous, votre société et votre client et éventuellement, une convention d’adhésion pour pouvoir inclure des modifications aux termes du contrat en cas de changement. Aussi, votre société de portage salarial, en contrepartis de fluidifier vos démarches administratives, ou encore vous apportez une protection salariale, prends une commission sur vos missions. Il y a d’une part, ces cotisations: les commissions prélevées par la société de portage, les cotisations patronales versées par les sociétés de portages, les cotisations salariales précomptées au « porté » et versé par la société de portage. De l’autre, la commission prélevée sur le montant de votre mission réalisée. Ces commissions représentent 7 à 11 % des honoraires. Si vous avez encore des questions, nous vous invitons à consulter le portail du service public.
Portage salarial Lyon : OpenWork débarque dans la capitale des Gaules
Portage salarial Lyon : OpenWork débarque dans la capitale des Gaules
Portage Salarial

-

Bonheur et Travail

-

Futur et Travail
Portage salarial Lyon : Openwork débarque dans la capitale des Gaules 📝 Portage salarial Lyon : voici trois mots qui ne collaient pas vraiment bien ensemble il y a seulement quelques années. Or, le portage salarial est un modèle de plus en plus populaire auprès des indépendants et désormais les lyonnais sont très intéressés par les libertés qu’il offre. On vous explique pourquoi dans cet article. Portage salarial Lyon : qu’est-ce donc que le portage salarial ? 🔍 Le portage salarial se base sur un contrat tripartite qui permet aux consultants indépendants de bénéficier de tous les avantages d’un CDI sans pour autant en subir les contraintes. Ainsi, le statut d’un consultant indépendant en portage salarial sera exactement le même que celui d’un employé en CDI. Notre consultant pourra donc utiliser ce statut, gage de stabilité, pour faire une demande de prêt immobilier ou bien obtenir les droits au chômage. Il pourra également cotiser pour sa retraite, exactement comme son voisin qui travaille depuis 30 ans dans une grande entreprise ! Pourtant, il restera indépendant. Portage salarial Lyon : une ville dynamique et agréable ! 📌 Lyon est la deuxième ville de France en termes de puissance économique et d’opportunités professionnelles. Et en plus, c’est une métropole en plein essor ! Le dynamisme de Lyon est bien visible, grâce aux nombreux projets de modernisation qui voient le jour comme la réhabilitation du quartier Confluence ou la construction de la tour Oxygène. Ville profondément internationale, Lyon est aussi une ville entrepreneuriale où plusieurs milliers d’entreprises sont créées chaque année. D’autre part, Lyon est une ville à taille humaine, où vous trouverez de nombreux parcs et de nombreux évènement qui viennent rythmer la vie. C’est aussi une ville chargée d’Histoire, qui ne manquera pas de vous émerveiller par la beauté de ses monuments ! Portage salarial Lyon : les bureaux flamboyants d’OpenWork 📍 Au cœur du 3ème arrondissement de Lyon, à seulement 10 minutes à pied du dynamique quartier d’affaires de Lyon Part-Dieu, OpenWork a ouvert ses nouveaux bureaux lyonnais. Etablis au sein de l’espace Mama Works, les espaces de travail sont modernes, lumineux, modulables et collaboratifs. Pour vous offrir des moments de détente bien mérités, vous trouverez entre autres un baby-foot et un bar. Vous souhaitez organiser des séminaires ? Des salles de réunion sont disponibles. Que vouloir de plus ? Pour un aperçu des bureaux, regardez la vidéo Open Work - Portage Salarial Lyon – la communauté et les Bureaux : Portage salarial Lyon : des animations diverses pour développer votre carrière 🗓 Au-delà de fournir d’excellents espaces de travail, OpenWork organise de nombreuses conférences, ateliers et séminaires pour vous aider à développer votre activité sereinement. A Lyon, vous bénéficierez d’un atelier par semaine, le mardi entre 9h30 et 12h30. Des thématiques diverses sont abordées. ⏰ Celles-ci s’étendent du développement personnel (gestion du stress, méditation, intelligence émotionnelle) à la montée en compétences professionnelles (stratégie de communication, innovation). De nombreux évènements de networking et de détente partagée sont organisés très régulièrement, afin de favoriser la rencontre entre les consultants. C’est particulièrement important lorsqu’on est indépendant ! Pour en savoir plus sur les bureaux de Lyon et les activités proposées, lisez l’article Portage Salarial Lyon – Les Bureaux d’OpenWork.
 Accès à la formation pour les consultants en portage salarial et les indépendants non salariés
Accès à la formation pour les consultants en portage salarial et les indépendants non salariés
Le 17 novembre 2020, OpenWork organisait l’atelier en ligne « Comment financer une formation quand on est consultant.e indépendant.e ? » avec Jessica Fartaria, Responsable Ressources humaines d’OpenWork et Barbara Pasquier, rédactrice spécialisée sur la formation. Voici les informations clés pour se former lorsque l'on est consultante ou consultant indépendant.e en portage salarial ou avec un statut de travailleur non-salarié (micro-entreprise, SARL...). Compte personnel de formation : 500 euros par an pour les salariés et les indépendants Les consultants indépendants, en portage salarial ou travailleurs non-salariés, reçoivent chaque année 500 euros pour se former, au même titre que les salariés « classiques ». Pour les consultants en portage salarial, ce droit est ouvert depuis 2015. Pour les travailleurs non-salariés depuis 2018. C’est un accès personnel à la formation. Vous utilisez ce montant sans avoir à demander un accord à qui que ce soit. Vous êtes votre propre chef en la matière. Si vous connaissez une période de recherche d’emploi, votre CPF n’est pas alimenté, mais vous pouvez consommer le montant acquis avant votre période de recherche d’emploi. Avant 2020 : les FAF pour les travailleurs non-salariés Jusqu’en 2019, le financement de la formation des travailleurs non-salariés était géré par les Fonds d’assurance formation (FAF). Le FIF-PL est le FAF des professions libérales et l’Agefice celui des professionnels en microentreprise (auto-entrepreneur) et SARL, notamment. Ce sont les FAF qui répartissaient les financements sur la base de demandes formulées par les indépendants non-salariés, ainsi que des priorités et des barèmes fixés par chaque branche professionnelle. Les travailleurs non-salariés acquièrent des droits aux CPF depuis 2018. En 2020, le CPF calculé sur les années 2018 et 2019 est apparu sur la plateforme Moncompteformation.gouv.fr indiquée ci-dessous. Il se base sur les cotisations versées à l’Urssaf. Pour bénéficier du CPF, il faut avoir versé la contribution à la formation professionnelle. Les FAF continuent de gérer les financements de branche, mais n’interviennent pas pour l’accès au compte personnel de formation. Avant 2015 : le DIF pour les salariés classiques et en portage salarial Le Compte personnel de formation a pris le relais du Droit individuel à la formation (DIF). C’est d’ailleurs une transformation plus qu’une transition. Le DIF accordait 24 heures de formation par collaborateur, mais il était géré par l’entreprise. Autrement dit, il fallait se mettre d’accord avec son employeur pour mobiliser ses heures de DIF. Désormais, le CPF peut être utilisé sans aucune concertation ni autorisation de son employeur, que ce soit en tant que salarié classique ou consultant en portage salarial. Il existait aussi le Congé individuel à la formation (CIF) qui permettait d’engager une reconversion professionnelle via une formation longue. Le dispositif du CIF s’est transformé en CPF de transition en 2019. Il est géré par le réseau Transition Pro, voir ci-dessous. Pour y prétendre, il faut être CDI ou en CDD, avec des conditions d’ancienneté, être encore en poste dans l’entreprise au moment de la demande. Consultant en portage salarial : des financements complémentaires Comme tous les salariés, les consultants en portage salarial peuvent bénéficier de formations financées sur ce que l’on appelle le plan de développement de compétences de l’entreprise. C’est l’entreprise qui gère ce budget de formation. Chez OpenWork, les demandes de prise en charge sont transmises à l’Opco, l’organisme paritaire de branche. Si vous êtes consultante ou consultant OpenWork, n’hésitez pas à contacter Jessica pour en savoir plus 😉 Le montant du budget CPF disponible à partir de votre simple numéro de sécurité sociale Si vous ne l’avez déjà fait, connectez-vous à la plateforme unique Moncompteormation.gouv.fr. Renseignez votre n° de sécurité sociale et créez votre mot de passe. Vous découvrez le montant disponible. À savoir : Les heures de CPF acquises, en tant que salarié de 2015 à 2018 étaient d’abord créditées en heures. Elles ont été transformées en euros sur la base de 15 euros / heure. Depuis 2019 : tout en euros. Les 500 euros crédités en 2020 se font sur la base de votre activité 2019. Au printemps 2021, apparaitront les droits acquis pour l’activité de 2020. Lorsque votre CPF atteint 5 000 euros, il plafonne. Vous devez consommer de la formation pour acquérir de nouveaux droits. 800 euros sont crédités pour les professionnels sans diplôme ou titulaire du Diplôme national du brevet (DNB). Pour une activité à 50%, le CPF est également de 500 euros. En dessous, il est calculé au prorata du temps travaillé sur l’année. Quelles formations suivre avec son CPF ? Les formations que vous trouvez sur la plateforme préparent toutes à des certifications. Il peut s’agir de diplômes avec des cycles longs, et  (c’est la bonne nouvelle) des certifications qui se préparent sur des cycles courts, à partir d’une journée. Les formations peuvent être réalisées en centre de formation ou à distance (y compris hors période Covid). Les formations balaient de nombreux domaines : informatique (Lean Six Sigma, Scrum,ITIL, PMP, , Prince2…), management, soft skills, achats, logistique, transports, ressources humaines, recrutement, finances, Motion Design, Virtual Effect, langues… Le moteur de recherche sur la plateforme vous permet de trier les formations par prix, par lieu... Vous disposez des informations pédagogiques et pratiques sur la formation. Vous pouvez vous inscrire en ligne ou prendre contact avec l'organisme de formation. Un bonus CPF de Noël pour celles et ceux qui étaient salariés au 31 décembre 2014 Pour ceux qui étaient salariés au 31 décembre 2014, vous pouvez transformer vos heures de Droit individuel à la formation (DIF) en crédit CPF. Pour cela, enregistrez sur la plateforme votre dernier bulletin de salaire de 2014 ou une attestation d’employeur. Vous pouvez augmenter votre PCF jusqu’à 1800 euros. Le conseil en évolution professionnelle comme nouvelle boussole On ne va pas se le cacher, tout ceci n’est pas si simple, surtout lorsque l’on bascule d’un statut à un autre. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez être écoutés et orientés par des professionnels spécialisés en gestion de carrières dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP). Si vous êtes salarié ou indépendant, vous allez sur le site Infocep.fr. Vous réservez un créneau pour un rendez-vous en présentiel ou par téléphone. C’est gratuit. Vous pouvez parler de création d’entreprise, de changement de métier ou d’acquisition de nouvelles compétences. Devenir entrepreneur salarié, c'est le moment On en profite, si vous êtes en mode « je me pose des questions pour passer en portage salarial », n’hésitez pas à contacter cette fois Émilie, qui vous expliquera comment fonctionne OpenWork. Définir son chiffre d’affaires. Contrat de travail CDI ou CDD. Édition et envoi des factures. Bulletin de salaire chaque mois. Suivi des délais et relances. Protection sociale des salariés : maladie, maternité, retraite, Pôle Emploi. Une communauté de consultant.e.s. de talents et de bonne humeur. Retrouvez ici les sites ressources CPF : www.compteformation.gouv.fr Conseil en évolution professionnelle (CEP) : www.infocep.fr CPF de Transition : www.transitionspro.fr FIF-PL : www.fifpl.fr (professions libérales) Agefice : www.communication-agefice.fr (micro, SARL…). Vous souhaitez contacter Jessica Fartaria, Responsable Ressources humaines d'OpenWork ou Emilie Requena, en charge de la Relation Consultants et Entreprises, écrivez-nous à webinaires@lemonde-apres.com.
Comment trouver une mission consultant via le portage salarial ?
Comment trouver une mission consultant via le portage salarial ?
Futur et Travail
Mission consultant : le portage salarial est fait pour vous. Il vous permet de cumuler le statut de salarié et la liberté d'entreprendre, de gérer vos missions et vos versements de rémunération comme bon vous semble. Nous proposons quelques conseils pragmatiques pour trouver facilement une mission consultant. Se positionner et déterminer sa cible Trouver une mission consultant implique avant tout d'être positionné, et d'avoir une cible bien déterminée. Il est judicieux que le salarié porté se mette à la place des clients, et qu'il se pose la question de savoir ce qu'ils souhaitent. Il est indispensable de procéder en amont à une veille sur l'entreprise ou sur la mission et de se poser la question suivante : " Puis-je répondre à leurs besoins ?" Lors de la première mise en relation, le salarié porté ne doit pas hésiter à poser des questions pour bien connaitre les attentes de son interlocuteur. Il ne faut pas oublier la chose suivante : dans une mission consultant, plusieurs salariés sont en concurrence. Il faut donc savoir apporter une valeur ajoutée par rapport aux autres salariés qui voudraient répondre à la mission. Développer son réseau Un consultant qui souhaite avoir recours au portage salarial doit avoir préférentiellement un réseau déjà bien développé. Le portage salarial doit être une aide, qui s'appuie aussi sur son réseau. Trouver une mission consultant implique donc nécessairement de développer son réseau. Cela peut se faire de différentes façons : en démarchant par téléphone, en se faisant connaitre sur les réseaux professionnels ou encore en menant une campagne d'emailing. Sur internet, il est possible de trouver une mission consultant en s'appuyant sur les nombreuses plateformes de freelanceurs, qui proposent certaines missions. Ce site recense différentes plateformes et différentes missions. Enfin, il est toujours possible, pour développer son réseau, de participer à des salons professionnels. A l'issue d'une rencontre fortuite, le salarié porté peut tout à fait décrocher une entrevue voire une mission. Faire appel à une société de portage salarial En devenant consultant indépendant, afin de trouver une mission consultant, il est possible de faire appel à une société de portage salarial. Cette option est sans doute la meilleure, parce qu'elle permet d'assurer un grand nombre de missions consultant, qui sont garanties par la société de portage, en même temps qu'une certaine sécurité dans les salaires et les prestations sociales. Nous donnons des conseils ici pour se lancer dans le portage salarial en tant que consultant. Par ailleurs, une société de portage salarial peut proposer des formations pour assimiler les méthodes de démarchage commercial. Nous proposons en effet un accompagnement de qualité destiné à faciliter l'acquisitions des méthodes de démarchage, et le portage salarial, dans l'ensemble de nos bureaux. Sur l'onglet événement de notre site, nous proposons des événements, des ateliers et des webinaires pour aider nos salariés à acquérir les bonnes méthodes qui faciliteront chaque mission consultant.
Portage salarial retraite : comment fonctionne le portage salarial pour les retraîtés ?
Portage salarial retraite : comment fonctionne le portage salarial pour les retraîtés ?
Futur et Travail
Portage salarial retraite : les avantages du portage salarial sont tels que la retraîte en bénéficie. Les droits à la retraite d'un salarié en portage salarial sont les mêmes que ceux d'un salarié normal. De plus en plus de retraités reprennent une activité salariée pour ne pas cesser de travailler ou pour arrondir ses fins de mois. Portage salarial retraite : Grâce au portage salarial, les retraités peuvent tout à fait continuer à effectuer des missions très intéressantes, et se décharger de tâches rébarbatives comme les tâches administratives ou la comptabilité. Grâce au portage salarial, par ailleurs, le retraité peut permettre de cotiser ce qu'il lui reste pour les annuités manquantes. Nous récapitulons dans cet article la possibilité de travailler en étant retraité. Portage salarial et droits à la retraite Le portage salarial est une forme de travail indépendant avec un statut de salarié mettant en action trois acteurs principaux : la société de portage salarial, le porté, et l’entreprise cliente. Portage salarial retraîte : de ce fait, la société de portage salarial cotise, et permet au salarié d'acquérir ses annuités pour sa retraite. Il a donc les mêmes droits en matière de protection sociale qu’un salarié lambda. La société de portage salarial se charge en particulier de calculer et de prélever les cotisations de retraite sur le montant des prestations effectuées par le salarié. Ces cotisations sont versées aux caisses de retraite de base et complémentaire du régime général et permettent la validation de trimestres de retraite. Rendez-vous ici : https://www.openwork.co/fr/blog/retraite-et-portage-salarial-vous-dit-tout pour en savoir davantage. Quid de la loi ? Portage salarial retraîte : que dit la loi ? Depuis janvier 2005, il est légal de cumuler la retraîte et une activité de portage salarial. Depuis le 24 juin 2010, et la signature d'un accord entre les différents partenaires sociaux impliqués dans le portage salarial, il existe un régime de retraite complémentaire adapté au portage salarial tout particulièrement. Il permet, pendant un contrat d'une durée maximale de trois années, à des personnes retraitées qui n'auraient pas l'intégralité de leurs annuités, de continuer de travailler pour acquérir une retraite à taux plein. Cumuler retraite et portage salarial C'est la raison pour laquelle il est possible pour un retraité de se mettre en activité dans le cadre d'un portage salarial. Portage salarial retraite : le combo gagnant ! Le portage salarial permet en effet de se lancer dans une activité de travailleur indépendant facilement et rapidement en conservant une protection sociale importante. Pour un cadre en fin de carrière au chômage, choisir le portage salarial est par exemple un bon moyen de compléter le nombre de trimestres qui lui manque pour atteindre l’âge légal de la retraite. Pour un retraité, choisir de continuer à travailler en étant consultant indépendant en portage salarial permet à la fois de compléter sa pension de retraite et de gérer en douceur la transition entre vie active et retraite.
Dites plutôt "travaille bien" que "bon courage"
Dites plutôt "travaille bien" que "bon courage"
Bonheur et Travail
82% des gens souhaitent " bon courage" à leurs collègues, selon une statistique diffusée par le magazine Capital. L'expression, qui peut pourtant être aisément replacée par " travaille bien", insiste sur la pénibilité de la tâche à accomplir, l'austérité de la journée de travail, et ne favorise pas du tout le bien-être au travail dont il est question actuellement. Alors qu'elle est initialement porteuse de solidarité, l'expression "bon courage" a perdu son sens premier, et insiste davantage sur le caractère ardu d'une tâche. Les mentalités doivent changer. Remplacer une expression négative par une expression positive "Travaille bien", c'est une expression qui dénote la positivité du travail. Le travail n'est plus vu comme une tâche pénible, qu'il faut s'infliger, mais au contraire comme une tâche à accomplir avec intérêt. L'expression insiste sur l'efficacité et la productivité au travail, et suggère l'importance d'aller vite, d'être concentré, et de travailler au mieux. Enfin, l'expression insiste sur la solidarité des collègues qui l'annoncent, et tranche par conséquent avec son expression concurrente, "bon courage", qui a perdu tout son sens premier à force d'être trop souvent utilisée. Il faut se préoccuper ainsi des conséquences d'un "bon courage" au lieu d'un "travaille bien". Cela présuppose qu’il va falloir du courage, pour accomplir une tâche ! Le problème de ces suggestions, c’est qu’à force de les entendre, l'inconscient fait que l'état souhaité est atteint. Le travail devient pénible, il est de plus en plus dur de travailler. Philippe Bloch a même écrit un livre, pour montrer que l'usage immédiat d'un "travaille bien" pousse tout de suite un salarié à mieux accomplir une tâche. La question du bien-être au travail sous-jacente Derrière la problématique du "travaille bien" qui doit remplacer un "bon courage", se cache derrière la question du bien-être au travail. L'anxiété au travail est une question contemporaine, qui domine jusqu'aux débats politiques. En effet, en 2017, la question de savoir si le burn-out devait être considéré comme une maladie était posée, au cours de la campagne présidentielle. De fait, dire un "bon courage" au lieu d'un "travaille bien" est anxiogène, et n'amène pas à un effet positif au niveau du bien-être. En effet, cela a l'effet d'une contagion du stress, par effet d'émotion. Ainsi, la question du bien-être au travail passe aussi par un changement de vocabulaire. On a tendance à sous-estimer la capacité émotionnelle de l'humain, et l'importance d'être dans un état d'esprit positif pour parvenir à cumuler le bien-être d'une part, et la productivité de l'autre. Ainsi, remplacer "bon courage" par "travaille bien" possède toutes les vertus nécessaires.
Comment devenir consultant indépendant ? 5 conseils pratiques
Comment devenir consultant indépendant ? 5 conseils pratiques
Portage Salarial
🔍 Le consulting est généralement une activité populaire dans le cadre de grands cabinets de conseil. Il existe du consulting en toute sorte : du conseil en stratégie, du conseil en communication, du conseil en marketing, du conseil en affaires publiques, du conseil juridique (pour ne citer que les principaux). De ce fait, comment devenir consultant indépendant ? 👉 Les étapes peuvent être ardues, mais nous vous prodiguons cinq grands conseils pour y parvenir. Le portage salarial, avec les solutions pragmatiques qu'il propose, peut être aussi une option très intéressante. Définir sa position 🎯 Pour savoir comment devenir consultant indépendant, il faut avant tout définir sa position auprès des clients à rechercher, et savoir précisément ce qu'on veut. Il existe différent types de conseil, le conseil en stratégie, le conseil en communication, le conseil en marketing, le conseil en affaires publiques, et le conseil juridique, pour ne citer que les principaux. Comment devenir consultant indépendant ? Il s'agit d'abord de savoir ce qu'on veut, et de cibler ses clients. Pour ça, une spécialisation est possible (différents secteurs sont envisageables, l'énergie, la culture, le luxe, par exemple). Communiquer 📣 Comment devenir consultant indépendant ? Après l'étape, indispensable, de la définition de la position, l'étape suivante, tout aussi indispensable, est celle de la communication. 💬 Communiquer, c'est se faire connaître, c'est afficher au grand jour sa position. Nous conseillons aux futurs consultants de se poser les questions suivantes : quelle cible ? quel objectif ? comment communiquer ? Quelle est la valeur ajoutée ? Puis, il faut choisir les moyens de communication. Les réseaux sociaux, avec la grande audience qu'ils véhiculent, peuvent être une bonne solution. Des flyers, des tracts, des publicités sur internet peuvent aussi être une solution, bien que davantage coûteuse. Travailler avec d'autres consultants indépendants 🤝 L'union fait la force. Savoir comment devenir consultant indépendant, c'est précisément s'unir avec d'autres consultants indépendants. C'est souvent cela qui est à l'origine de la création des cabinets de conseil, mais ce n'est pas l'objectif ici. D'autres possibilités sont envisageables, comme les espaces de coworking. Ces espaces permettront de rencontrer du monde, et de partager les difficultés liées à l'activité de consultant. Prendre son temps, tout simplement ! ⏰ Comment devenir consultant indépendant ? Pour répondre au mieux à cette question, il est un impératif et un conseil des plus importants : festina lente ! Hate-toi lentement. De fait, les idées, les clients, mettent du temps à venir, et un consultant indépendant doit prendre le temps de se constituer un réseau de clients et de missions. Le consultant indépendant doit s'organiser : des salons regroupant des indépendants comme par exemple le salon SME, des événements permettant aux consultants indépendants de rencontrer de nouveaux clients, lui seront d'une grande aide. Le consultant indépendant doit avoir du temps à donner à son activité, et de la patience pour construire son business. La plue-value du portage salarial 📊 Pour savoir comment devenir consultant indépendant, le portage salarial peut être d'une grande aide. En effet, la société de portage salarial peut permettre au consultant de se désengager totalement du côté administratif rébarbatif, et s'occuper de toutes ces tâches inutiles et chronophages. Moyennant 7% plafonnés à 600€ du chiffre d'affaires, la société de portage salarial s'occupe de tout : missions, administration, comptabilité. Le consultant indépendant possède en échange le statut de salarié, et se concentre uniquement sur son cœur de métier : le conseil. Nous évoquons ici : les avantages du portage salarial dans le cadre d'un travail indépendant. 🎉 Notre entreprise OpenWork propose, par ailleurs, un accompagnement de qualité au service des souhaits et des objectifs de chacun !
Entreprise portage salarial : les spécificités, l'atmosphère, les objectifs
Entreprise portage salarial : les spécificités, l'atmosphère, les objectifs
Portage Salarial
Entreprise portage salarial : si on se fonde sur la définition du portage salarial donnée par les pouvoirs publics, " le portage salarial est une relation contractuelle tripartite dans laquelle un salarié porté d'une entreprise portage salarial effectue une prestation pour le compte d'entreprises clientes. D'une part, un contrat de travail est établi entre le salarié porté et l'entreprise de portage salarial. D'autre part, un contrat commercial est établi entre l'entreprise de portage salarial et l'entreprise cliente." La loi portant modernisation du marché du travail introduit, en 2008, officiellement le portage salarial dans le code du travail. La croissance de chaque entreprise portage salarial est très grande depuis la fin des années 2000. Qu'est-ce qui fait sa particularité ? La spécificité d'une entreprise de portage salarial Entreprise portage salarial : la spécificité d'une entreprise de portage salarial est qu'elle permet à tout salarié de cumuler l'avantage du salariat et de l'indépendance. Dans le système du portage, l'indépendant choisit de passer par un intermédiaire pour réaliser une prestation professionnelle auprès d'un client. Il sollicite alors une entreprise portage salarial, avec laquelle il signe un contrat de travail. De son côté, la société de portage signe un contrat de prestation en portage salarial avec le client, permettant ainsi à chacune des trois parties d'être liée par un contrat et à la prestation d'être réalisée. Les objectifs du portage salarial L'entreprise portage salarial possède de nombreux objectifs dans les missions qui sont accomplies. Aujourd'hui, les missions accessibles par le portage salarial sont nombreuses, et recouvrent quasiment toutes les missions traditionnelles d'une entreprise. Une entreprise portage salarial peut fournir des salariés pour des missions de conseil, pour des missions de finance, mais aussi pour des missions qui ont trait à l'informatique, la stratégie ou encore le marketing. 👉 Nous résumons ici les différentes missions possibles par le portage salarial. L’objectif du portage salarial est ainsi de transformer les honoraires perçus par les consultants en salaire et de permettre à ces derniers de travailler en toute autonomie. Grâce au portage salarial, le consultant n’est plus obligé de créer une entreprise ou de s’inscrire comme travailleur indépendant pour pouvoir effectuer des missions en entreprise. L'atmosphère de l'entreprise L'entreprise portage salarial possède une atmosphère particulière, détendue, qui prône l'absence de pression entre les salariés. Venez nous voir dans nos locaux ! Nous travaillons dans de nombreuses villes françaises, dont Paris, dans des espaces de coworking aménagés pour le bien-être des salariés. Nos bureaux sont situés dans un espace de coworking appelé "Le Gymnase". Véritable lieu de vie, alliant l'utile à l'agréable, nos bureaux sont propices à un travail efficace et qui répond aux problématiques attendues par une société de portage salarial, à Paris. Le portage salarial permet de cumuler l'utile à l'agréable, et le sérieux à l'atmosphère détendue.
Lundi : fini la déprime
Lundi : fini la déprime
Bonheur et Travail
Après un week-end de repos, où le travail a souvent été la dernière des préoccupations, le retour au travail le lundi s'accompagne souvent de déprime. Pourtant, il est possible d'éviter ce sentiment de déprime. La déprime du lundi n'est en rien une fatalité, et nous allons prodiguer quelques conseils pour tenter de l'éviter. Préparer son retour au travail La déprime du lundi peut être aisément évitée par une bonne préparation pour le retour au travail. Alors que le week-end est souvent un moment de déconnexion totale d'avec les tâches parfois ennuyeuses et répétitives de son univers professionnel, du fait de sa courte durée, il doit être orienté vers un retour au travail. 👉 C'est la première solution pratique pour éviter la déprime du retour le lundi. Pour cela, quelques conseils pratiques peuvent être appliqués. Tout d'abord, il s'agit de garder une certaine hygiène de vie, et de bien manger le dimanche, et d'éviter la malbouffe, ou les repas devant la télévision. En effet, selon une étude de Cambridge, une mauvaise alimentation augmente de près de 50% les risques de dépression passagère. Ainsi, le combat contre la déprime commence dès le dimanche, et vise à maintenir une hygiène de vie. Cette hygiène de vie peut aussi être maintenue par la pratique du sport. Ainsi, un footing le dimanche peut être des plus bénéfiques pour éviter la déprime par la suite. Enfin, le pire serait de se lever pressé et énervé. Il est donc recommandé d'avoir une longue nuit de sommeil, et de se lever suffisamment tôt, pour ne pas se presser dans sa route pour le travail. Garantir un environnement de travail sain et apaisant Pour éviter la déprime du lundi matin, les problématiques du bien-être au travail n'ont jamais été autant d'actualité. Le lundi doit être consacré à la remise en route du travail, et on pourra par exemple s'éviter les tâches trop compliquées et trop difficiles. Par ailleurs, il faut savoir gérer les relations avec les collègues pour qu'elles se passent au mieux. Le lundi doit être consacré à la protection de la déprime. Ainsi, on peut éviter tout ce qui peut bousculer le fragile équilibre du bien-être. A la pause café, ou pour déjeuner, il faut privilégier la personne avec qui on s'entend le mieux. Ou encore, celui qui va faire rigoler. A l'inverse, il faut éviter la personne qui va rappeler toutes les tâches difficiles ou avec qui il est possible de s'énerver. 👉 Dans un autre article, nous avons donné des conseils pour développer son bien-être au travail. Penser à se détendre Enfin, pour éviter la déprime, rien de mieux que de penser à se détendre au travail. Il peut être bon de multiplier les pauses, et de s'accorder des moments de détente. Nous conseillons aussi de rentrer chez soi à pieds, si cela est possible. En effet, selon une étude publiée par la revue Proceedings of National Academy of Sciences, marcher 90 minutes par jour, ou 10 000 pas par jour, possède une double vertu : cela permet de se maintenir en bonne santé, et diminue les déprimes passagères. Même s'il est difficile de marcher 90 minutes après son travail, quelques minutes dans la nature après une dure journée de travail sont toujours bénéfiques. Par ailleurs, il est tout à fait possible de se détendre après sa journée de travail, et penser à une soirée le lundi soir. Penser à la fin de journée est une bonne manière d'éviter la déprime du lundi. 💡 Nous conseillons donc de se préparer quelque chose pour la soirée: un dîner entre amis, une sortie en amoureux ou en famille, un bon film peuvent parfaitement faire l'affaire. L'important est de s'offrir une perspective réjouissante, qui peut permettre d'atténuer la pénibilité au travail.
Titre ou intitulé de poste, est-ce encore pertinent ?
Titre ou intitulé de poste, est-ce encore pertinent ?
Futur et Travail
Après avoir passé des heures et des heures à errer sur les sites de recherches d’emplois, à lire en diagonale les annonces, à tenter de comprendre les nombreux intitulés de poste écrits en franglais, vous perdez espoir. Les titres de poste vous semblent trop génériques et réducteurs: comment votre job peut-il seulement être résumé en trois mots ? Le classement par titre de poste est-il encore pertinent ? ℹ️ Pour info : sur Openwork on vous énumère les 8 points essentiels à maîtriser pour optimiser votre recherche de travail. Titre de poste : les recruteurs en raffolent ! Bien que souvent critiqués, les titres de poste sont loin d’être abandonnés par les recruteurs. Et cela, pour plusieurs raisons : 👉 Tout d’abord, les titres de poste sont la plupart du temps inscrits dans des grilles et des conventions collectives. Les entreprises cherchent des profils bien spécifiques pour des postes précis. Ces titres sont ancrés dans la vision globale qu'ont les managers et les salariés de leur entreprise et en fonction du titre, vos collaborateurs vous visualisent mieux dans l’organigramme. Convention collective, quésako? Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site service-public. 👉 Ces titres de poste vous poursuivent depuis votre jeunesse ! Vos études et vos expériences professionnelles antérieures ont également participé à façonner ces titres de poste dont les intitulés se sont souvent consolidés pendant des années. 👉 Enfin, le processus de recrutement est majoritairement basé sur la rencontre d’une offre et d’une demande. La première lecture des CV est basée sur les mots-clés. Ainsi, si le titre de la fiche de poste et celui de votre CV coïncident, il y a match! Et comme la concurrence est rude, les recruteurs cherchent à captiver l’attention des candidats le plus rapidement possible, et vous l’avez compris : ils misent tout sur le titre du poste, le résumé des missions. Apprenez à vous servir des titres de poste L’emploi de ces titres de poste n’est donc pas le fruit du hasard. A vous d’en comprendre les enjeux et de vous en servir. Le premier obstacle à franchir : ne pas se sentir enfermé et noyé dans la masse des autres candidats. Renseignez-vous sur toutes les façons dont votre job peut être décrit. Baladez-vous sur les sites qui recensent les descriptions des métiers tels que Onisep ou l’Étudiant pour être à l’affut des dernières appellations. Ensuite, déclinez votre titre de poste pour rechercher et postuler à toutes les offres qui correspondent! Enfin, ne soyez pas défaitiste : la sélection de CV n’est qu’une étape du processus de recrutement. Lors de l’entretien physique avec le référent RH ou le manager, vous pourrez discuter plus largement des missions, du cadre de l’entreprise et du secteur concerné ! Bien souvent, le métier est voué à évolué en fonction des contextes que traversent les entreprises, vous n’êtes pas à l’abris de découvrir une facette totalement différente de votre métier ou une collaboration avec une autre branche de l’entreprise.

1-12 of 939 résultats

12345...79