Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Accès à la formation pour les consultants en portage salarial et les indépendants non salariés

11/24/2020

0 commentaire(s)

Barbara Pasquier

Le 17 novembre 2020, OpenWork organisait l’atelier en ligne « Comment financer une formation quand on est consultant.e indépendant.e ? » avec Jessica Fartaria, Responsable Ressources humaines d’OpenWork et Barbara Pasquier, rédactrice spécialisée sur la formation.


Voici les informations clés pour se former lorsque l'on est consultante ou consultant indépendant.e en portage salarial ou avec un statut de travailleur non-salarié (micro-entreprise, SARL...). 

 

Compte personnel de formation : 500 euros par an pour les salariés et les indépendants

Les consultants indépendants, en portage salarial ou travailleurs non-salariés, reçoivent chaque année 500 euros pour se former, au même titre que les salariés « classiques ». Pour les consultants en portage salarial, ce droit est ouvert depuis 2015. Pour les travailleurs non-salariés depuis 2018.

C’est un accès personnel à la formation. Vous utilisez ce montant sans avoir à demander un accord à qui que ce soit. Vous êtes votre propre chef en la matière.

Si vous connaissez une période de recherche d’emploi, votre CPF n’est pas alimenté, mais vous pouvez consommer le montant acquis avant votre période de recherche d’emploi. 

Pour les non-salariés, le montant du CPF apparu en 2020 sur la plateforme Moncompteformation.gouv.fr a été calculé sur les années 2018 et 2019. Le calcul se base sur les cotisations versées à l’Urssaf. Pour bénéficier du CPF, il faut avoir versé la contribution à la formation professionnelle.

 

A savoir :  Le Fond d'assurance formation Agefice collecte et répartit toujours des financements pour les consultants avec un statut non salarié. Les critères de financements sont accessibles sur leur site internet.

Avant 2015 : le DIF pour les salariés classiques et en portage salarial

Le Compte personnel de formation a pris le relais du Droit individuel à la formation (DIF). C’est d’ailleurs une transformation plus qu’une transition. Le DIF accordait 24 heures de formation par collaborateur, mais il était géré par l’entreprise. Autrement dit, il fallait se mettre d’accord avec son employeur pour mobiliser ses heures de DIF. Désormais, le CPF peut être utilisé sans aucune concertation ni autorisation de son employeur, que ce soit en tant que salarié classique ou consultant en portage salarial.

Il existait aussi le Congé individuel à la formation (CIF) qui permettait d’engager une reconversion professionnelle via une formation longue. Le dispositif du CIF s’est transformé en CPF de transition en 2019. Il est géré par le réseau Transition Pro, voir ci-dessous. Pour y prétendre, il faut être CDI ou en CDD, avec des conditions d’ancienneté, être encore en poste dans l’entreprise au moment de la demande. 

 

Consultant en portage salarial : des financements complémentaires

Comme tous les salariés, les consultants en portage salarial peuvent bénéficier de formations financées sur ce que l’on appelle le plan de développement de compétences de l’entreprise. C’est l’entreprise qui gère ce budget de formation. Chez OpenWork, les demandes de prise en charge sont transmises à l’Opco, l’organisme paritaire de branche.


Si vous êtes consultante ou consultant OpenWork, n’hésitez pas à contacter Jessica pour en savoir plus 😉

 

Le montant du budget CPF disponible à partir de votre simple numéro de sécurité sociale

Si vous ne l’avez déjà fait, connectez-vous à la plateforme unique Moncompteormation.gouv.fr. Renseignez votre n° de sécurité sociale et créez votre mot de passe. Vous découvrez le montant disponible. À savoir : 

  • Les heures de CPF acquises, en tant que salarié de 2015 à 2018 étaient d’abord créditées en heures. Elles ont été transformées en euros sur la base de 15 euros / heure. Depuis 2019 : tout en euros.
  • Les 500 euros crédités en 2020 se font sur la base de votre activité 2019. Au printemps 2021, apparaitront les droits acquis pour l’activité de 2020. 
  • Lorsque votre CPF atteint 5 000 euros, il plafonne. Vous devez consommer de la formation pour acquérir de nouveaux droits.
  • 800 euros sont crédités pour les professionnels sans diplôme ou titulaire du Diplôme national du brevet (DNB).
  • Pour une activité à 50%, le CPF est également de 500 euros. En dessous, il est calculé au prorata du temps travaillé sur l’année.

Quelles formations suivre avec son CPF ? 

Les formations que vous trouvez sur la plateforme préparent toutes à des certifications. Il peut s’agir de diplômes avec des cycles longs, et  (c’est la bonne nouvelle) des certifications qui se préparent sur des cycles courts, à partir d’une journée. Les formations peuvent être réalisées en centre de formation ou à distance (y compris hors période Covid).
Les formations balaient de nombreux domaines : informatique (Lean Six Sigma, Scrum,ITIL, PMP, , Prince2…), management, soft skills, achats, logistique, transports, ressources humaines, recrutement, finances, Motion Design, Virtual Effect, langues…

Le moteur de recherche sur la plateforme vous permet de trier les formations par prix, par lieu... Vous disposez des informations pédagogiques et pratiques sur la formation. Vous pouvez vous inscrire en ligne ou prendre contact avec l'organisme de formation.

 

Un bonus CPF de Noël pour celles et ceux qui étaient salariés au 31 décembre 2014

Pour ceux qui étaient salariés au 31 décembre 2014, vous pouvez transformer vos heures de Droit individuel à la formation (DIF) en crédit CPF. Pour cela, enregistrez sur la plateforme votre dernier bulletin de salaire de 2014 ou une attestation d’employeur. Vous pouvez augmenter votre PCF jusqu’à 1800 euros. 

 

Le conseil en évolution professionnelle comme nouvelle boussole

On ne va pas se le cacher, tout ceci n’est pas si simple, surtout lorsque l’on bascule d’un statut à un autre. La bonne nouvelle, c’est que vous pouvez être écoutés et orientés par des professionnels spécialisés en gestion de carrières dans le cadre du Conseil en évolution professionnelle (CEP). 
Si vous êtes salarié ou indépendant, vous allez sur le site Infocep.fr. Vous réservez un créneau pour un rendez-vous en présentiel ou par téléphone. C’est gratuit. Vous pouvez parler de création d’entreprise, de changement de métier ou d’acquisition de nouvelles compétences.

 

Devenir entrepreneur salarié, c'est le moment

On en profite, si vous êtes en mode « je me pose des questions pour passer en portage salarial », n’hésitez pas à contacter cette fois Émilie, qui vous expliquera comment fonctionne OpenWork.

  • Définir son chiffre d’affaires.
  • Contrat de travail CDI ou CDD.
  • Édition et envoi des factures.
  • Bulletin de salaire chaque mois.
  • Suivi des délais et relances.
  • Protection sociale des salariés : maladie, maternité, retraite, Pôle Emploi.
  • Une communauté de consultant.e.s. de talents et de bonne humeur.

 

Retrouvez ici les sites ressources 

  • CPF : www.compteformation.gouv.fr
  • Conseil en évolution professionnelle (CEP) : www.infocep.fr
  • CPF de Transition : www.transitionspro.fr
  • Agefice : www.communication-agefice.fr (micro, SARL…).

Vous souhaitez contacter Jessica Fartaria, Responsable Ressources humaines d'OpenWork ou Emilie Requena, en charge de la Relation Consultants et Entreprises, écrivez-nous à webinaires@lemonde-apres.com.

Que pensez vous de cet article ?