Après le co-working, le co-living !

Bonheur et Travail

11/25/2016

3 commentaire(s)

Manel El Robrini

Ces dix dernières années, la pratique du co-working s'est développée et popularisée dans les grandes villes françaises. Aujourd'hui, c'est une nouvelle tendance qui fait son apparition dans le monde des freelances : le co-living. Mais quel est ce nouveau concept exactement ?

Le co-living est en réalité un concept à mi-chemin entre la colocation et le co-working. Rappelons que le co-working avait été initié pour permettre aux travailleurs freelances de se retrouver dans des espaces conviviaux publics et ne plus se sentir seuls, pour pouvoir échanger sur leurs activités respectives et même faire du business ensemble ou créer des partenariats. Le co-living va encore plus loin que le co-working, puisqu'il propose aux travailleurs freelances de vivre ensemble, dans des maisons ou appartements spécialement aménagés pour leur occupation professionnelle. Le principe est simple : chaque résident dispose de son espace personnel, avec une chambre, une salle de bains et éventuellement une cuisine (les formes varient selon les cas). Dans l’immeuble, on trouve aussi des espaces partagés dont le but est de faciliter l'activité professionnelle (des équipements spéciaux sont prévus dans ces salles avec wifi, imprimante, etc) et de booster la créativité.

Mais pourquoi ne pas se contenter du co-working ? Il semblerait que certains freelances aient éprouvé le besoin de trouver un compromis entre le confort de leur domicile et la convivialité de l'espace de co-working. C'est ce qui a donné naissance au co-living, déjà très en vogue aux Etats-Unis (avec la startup we work notamment). Il faut admettre également que beaucoup de freelances travaillent la nuit et que rares sont les espaces de co-working ouverts 24 heures / 24. La vie en communauté de freelances permet aussi de créer une émulation profitable à tous les colocataires. Ces derniers sont censés être des travailleurs indépendants (mais pas nécessairement dans le même métier), pour que le concept trouve tout son intérêt. Le studio ou l’appartement permet à chacun de retrouver son indépendance et son intimité quand il le souhaite.

L’intérêt, c’est aussi que tout soit pris en charge :  linge, repas, etc, pour se concentrer au maximum sur sa startup ou son activité indépendante. C’est le cas par exemple dans certains lieux aux Canaries, au Maroc ou à Bali, que l’on appelle les Startup villas !

Que pensez vous de cet article ?