Logo OpenWork (production deploy – branch:master)

Nos clients témoignent

Excellent

Trustpilot Stars134 avis 4.9 sur 5 basé surTrustpilot Logo

Le Blog

Tous les articles

Nos Derniers Articles

7 bons réflexes pour libérer son espace mental et gagner en sérénité au travail

7 bons réflexes pour libérer son espace mental et gagner en sérénité au travail

Vous est-il déjà arrivé de vous sentir en surcharge mentale ? C'est-à-dire avoir mille et une choses à l’esprit, comme la sensation d’un vélo qui tourne en boucle dans la tête, parfois même la nuit. Tatiana Raitif de Corpus Vitae présente dans cet article les clés transmises lors de l’atelier Live organisé par OpenWork le 24 mars 2022. La surcharge mentale est commune aux femmes et aux hommes. Elle est en lien avec un comportement quotidien inadapté par rapport au fonctionnement de notre cerveau. Voici les clés proposées par Tatiana Raitif de Corpus Vitae, pour libérer son espace mental d'une surcharge répétée et gagner en sérénité au travail (et ailleurs). 1.    Faites une seule chose à la fois En dehors des tâches automatiques (marcher en mangeant par exemple), notre cerveau est mono-tâche. À chaque fois que je fais plusieurs choses en même temps, je crée des conflits internes dans le cerveau. Cela augmente la dispersion de l’esprit et diminue ma sensation de bien-être. Apprenez à ne faire qu’une seule chose à la fois. 2.    Limitez les notifications Tous les signaux sonores et visuels produits par nos chers outils de communication sont des micro-interruptions dans notre quotidien. Ces signaux capturent notre attention. Il nous faut produire un effort supplémentaire pour nous reconcentrer sur la tâche en cours (même si nous n’en avons pas conscience). Ces efforts répétés nous font perdre à la fois du temps et de l’énergie. Ils alourdissent notre fatigue mentale. Conservez uniquement les notifications qui sont essentielles pour vous, et retrouvez ainsi la maîtrise de votre temps. C’est vous qui choisissez quand vous consultez vos outils de messagerie. 3.    Réinviter le temps long Le temps long est indissociable des tâches complexes. La charge mentale s’accroit avec la complexité des missions à accomplir. Apprenez à identifier les missions qui vous demandent un effort mental particulier. Plus l’effort est conséquent, plus il est important de vous réserver un temps long pendant lequel vous ne serez pas dérangé. 4.    Offrez-vous des pauses régulières Si vous travaillez sur écran, relâchez régulièrement l’attention visuelle en regardant au loin quelques secondes, puis fermez les yeux. Quel que soit votre lieu de travail, portez attention à votre respiration. Mettez-vous en mode pause et comptez par exemple 10 respirations, sans rien faire d'autre. La régularité de l’exercice (plusieurs fois par jour) est plus importante que la durée de la pause. Des pauses courtes sont nécessaires au moins 3 fois par demi-journée. 5.    Prenez en compte votre état physique et émotionnel Nos capacités de réflexion sont en lien avec notre état du moment, en particulier notre état émotionnel. Apprenez à identifier vos émotions et à ajuster les exigences à l’égard de vous-même en fonction de la manière dont vous vous sentez. Plus vous êtes fragilisé.e par une émotion inconfortable, plus il vous faudra du temps pour réaliser les missions de votre journée. 6.    Faites une Did-list Prenez le temps de faire la liste de tout ce que vous avez fait sur la semaine écoulée par exemple. Notez les missions au travail, mais également les réalisations dans votre vie personnelle. Y compris toutes les attentions que vous avez eues pour votre famille ou vos amis. Observez cette liste et félicitez-vous de tout ce que vous avez accompli. Si vous vous sentez en surcharge mentale, identifiez dans cette liste les tâches que vous pouvez laisser de côté ou déléguer. 7.    Déléguez vraiment Apprenez à déléguer complètement une responsabilité, afin de vous libérer de la charge mentale en lien avec cette mission. Sinon, vous n’aurez plus la mission à faire certes, mais vous conserverez la charge associée à sa réalisation. Le bénéfice en est réduit. A propos de Tatiana Raitif Avant de fonder Corpus Vitae, Tatiana a été commerciale Entreprise chez Orange Business et manager Événementiel. Depuis 2016, elle accompagne des individus et des collectifs, sur les questions de santé et bien-être au travail. Elle mobilise des  outils qui ont en commun d’intégrer les liens entre le corps et l’esprit. Elle s’appuie sur les apports des neurosciences, ainsi que sur les pratiques de la méditation de pleine conscience, du yoga et de l’éducation somatique. Sa vision : c’est par la reconnexion à son propre corps que l’individu peut soutenir sa vitalité et retrouver la pleine potentialité du vivant en lui. En se reliant de manière intime à lui-même, il s’ouvre à plus d’altérité, et de manière plus juste à la relation aux autres et au monde. Vous êtes curieux et voulez en savoir plus sur OpenWork, société de portage salarial, contactez-nous : hello@lemonde-apres.com et au 09 72 55 21 38.
Le leadership, une qualité essentielle à (re)développer !

Le leadership, une qualité essentielle à (re)développer !

Sans qu’il ne soit besoin de sortir d’une top-école de management pour le savoir, il ne fait aucun doute pour personne qu’un dirigeant doté de capacités de leadership est un dirigeant que l’on veut suivre. Attention toutefois à ne pas confondre manager et leader. Si le rôle du premier implique en théorie qu’il possède des qualités de leader, une personne dotée de leadership n’est pas toujours, loin s’en faut, manager. En résumé, un leader a des capacités de management, tandis qu’un manager n’a pas nécessairement le charisme d’un leader. Vous l’aurez compris, le leadership se travaille et est une qualité, quelle que soit son poste ou son type d’emploi (salarié, en freelance ou en portage salarial), même s’il est certain que plus une personne exerce de responsabilités, plus ses capacités de leadership doivent être développées. Ce principe connaît une exception, et pas des moindres, celle de l’actif en portage salarial. Il exerce sa profession en indépendant, sans véritablement de supérieurs hiérarchiques ou de patron, et doit, en conséquence, faire preuve de leadership dans ses rapports avec ses clients s’il veut les faire adhérer à sa vision des choses. On ne nait pas leader… on le devient ! Si certains sont, depuis tout jeune, des meneurs d’équipes nés, la majeure partie des leaders a appris, consciemment ou non, à développer des qualités de leadership. Et c’est tant mieux ! Développer un effort réflexif sur sa personne, ses qualités, ses défauts n’est jamais une perte de temps. Pendant nécessaire du leadership, l’assertivité est la qualité première d’un bon leader. Elle lui permet de gérer ses troupes (ou ses clients dans le cadre d’un consultant en portage salarial) avec finesse, empathie, respect et bien d’autres qualificatifs laudatifs. Si vous voulez en apprendre plus sur l’assertivité et ses nombreux bienfaits, c’est ici que ça se passe. Les différents styles de leadership adaptés au cadre d’un portage salarial. Parce que mettre des mots sur des phénomènes et des comportements, c’est faire la moitié du travail d’apprentissage de leadership, voici un petit florilège des différents styles. Des auteurs et auteures (notamment E. Hinse et C. Mathieu dans leur excellent article « Le coaching de gestion et la satisfaction au travail […] » disponible ici) ont mis en évidence plusieurs types de leaderships, répondant à des nécessités différentes. On peut par exemple citer en premier le leadership de transformation, utile dans les secteurs d’activité où l’innovation et le changement sont prégnants et où le leader a par conséquent un rôle de repère, d’accompagnant dans les transformations. Une autre forme de direction, plus classique, et certainement moins utile dans les secteurs d’activité tertiaires, est le leadership autoritaire, consistant à imposer ses idées de manière verticale et intangible, sans souffrir de discussion. Dans le cadre d’un portage salarial, plusieurs types de leadership combinés sont à adopter. Une petite touche de leadership de transformation est indubitablement nécessaire, pour faire adhérer ses clients ou autres aux changements de circonstances qui rendraient l’exécution de la prestation plus difficile. De même, le portage salarial étant par définition un mode d’activité participatif, où le consultant et son client sont amenés à définir ensemble les projets et leur faisabilité, il est indispensable de développer son leadership participatif. En conclusion, le leadership est une, sinon LA qualité à développer dans un cadre professionnel. Elle est valorisée à sa juste valeur, et permet par conséquent de gravir les échelons professionnels rapidement. En outre, elle donne un sentiment de satisfaction au travail non seulement au leader, mais aussi, selon les chercheuses précitées, aux équipes ou individus avec lesquels vous interagissez.
L’assertivité, un soft-skill à développer pour une vie pro apaisée.

L’assertivité, un soft-skill à développer pour une vie pro apaisée.

📖 Le néologisme « assertif » est directement inspiré de l’anglais assertive. Il désigne de manière générale un comportement basé sur une confiance raisonnable en soi et une capacité à exprimer de manière franche et claire ses idées et opinions, sans animosité ni égo mal placé. 🔸 Vous l’aurez compris, ce sont autant de traits de caractère valorisés dans un cadre professionnel et qui confèrent à une personne un caractère de leader naturel. Il est par conséquent primordial d’être, ou d’apprendre à être, assertif ou assertive dans son activité. Les bienfaits d’un comportement assertif. ✅ Être assertif permet une vie professionnelle et personnelle plus sereine. N’avoir pas peur d’exprimer ses opinions de manière respectueuse, bienveillante et collaborative permet d’induire moins de stress et de non-dits, à éviter absolument au travail (mais pas que), parce qu’ils représentent de véritables nuisances aux projets collectifs. 🎯 Dans une perspective plus collective, développer son assertivité apporte aussi beaucoup de bénéfices à l’entreprise et à tous les collègues, dans la dimension sociale du travail. Exprimer clairement ses opinions permettant plus de transparence, de communication et donc d’échanges d’idées constructifs, votre vie sociale professionnelle et, in fine, votre productivité comme celle de l’entreprise n’en seront que boostées. Apprendre à être assertif dans un cadre professionnel. Développer un comportement assertif au travail ne se fait pas en un jour, d’autant plus si vous êtes de nature réservée. Pour les raisons précédemment évoquées, vous aurez tout de même besoin d’affirmer de jour en jour un caractère assertif. La construction d’un positionnement assertif peut être longue, mais le temps et l’énergie investis seront largement compensés par les retombées positives. 👉  La première étape — et non la moindre — est d’apprendre à dire non aux autres. Tout simplement. Sans évidemment faire le jeu de l’insubordination et de l’irrespect, commencer par refuser des missions — et surtout expliquer pourquoi — vous permettra de vous affirmer et de mettre en place des échanges apaisés et constructifs. 🎥 Mais puisque des mots simples sont souvent plus efficaces que de longs développements, voici une vidéo d’une coach professionnelle pour vous apprendre à développer votre assertivité : Comment adopter un style de management assertif ? Il semble de prime abord plus facile pour un manager d’être assertif : il lui suffirait de refuser en expliquant grossièrement que le budget ne le permet pas avec le sourire, et de passer à autre chose. Il n’en est rien en réalité. Ce genre de comportements est à proscrire, car il ne donne pas aux équipes le sentiment d’être écoutées. L’assertivité peut régler ce genre de situations. 👉 La première chose à faire pour adopter un style de management assertif est de ne pas se braquer quand un interlocuteur est lui-même assertif ! En clair, un manager ne doit pas prendre personnellement un refus ou des critiques, s’ils sont fondés. Justement, être assertif, c’est être ouvert au débat ! Devenir un manager assertif passe par être un manager transparent et équitable. Ne laissez pas des comportements nuisibles à la vie en communauté perdurer, et faites souvent des points avec vos équipes, notamment lorsqu’elles travaillent en groupe. En cas de conflits, agissez posément, et tentez autant que faire se peut un mode amiable de règlement des conflits. 💡 En conclusion, l’idée, vous l’aurez compris, est donc de s’affirmer de manière douce, posée et calme. L’assertivité consiste donc en un subtil mélange entre confiance en soi, dialogue et fermeté. Attention à ne pas tomber dans des comportements contre-productifs, tels qu’une confiance en soi extrême sans jamais de remise en question. En revanche, bien utilisée, l’assertivité fera de vous un leader ou un consultant en portage salarial à même de mener vos équipes et projets aux sommets. 🧡
Gérer son temps : devenir beaucoup plus efficace au taff !

Gérer son temps : devenir beaucoup plus efficace au taff !

🔸 Nous vivons dans un monde de la distraction qui rend difficile de gérer son temps. Comme son étymologie l’indique, la distraction nous tire, voire nous arrache de la direction dans laquelle on souhaite progresser. 🤷‍♂️ Par exemple, vous souhaitez consulter un mail pour récupérer une information dont vous avez besoin pour un rapport. Vous ouvrez donc votre boite mail, et vous tombez sur une série d’autres mails, dont un proposant des promotions pour un concert qui vous intéresse. Finalement, vous vous retrouvez à prendre des places pour le concert et une demi-heure plus tard, vous vous demandez ce qui vous avait amené à voir ce mail. Ah oui ! Le fameux rapport. C’est à ce moment précis que votre téléphone vibre : l’un de vos amis vous propose de participer à une soirée le soir même, l’évènement est sur Facebook. Vous ouvrez Facebook, et vous passez 30 min à scroller le fil d’actualité. Et c’est comme ça que votre tâche initiale, qui devait prendre 10 min, prend finalement plus d’une heure. Qui n’a jamais connu cette situation ? 👉 En particulier, gérer son temps est important si vous travaillez à votre compte, ou si vous êtes encore plus malin et que vous travaillez en portage salarial. 🧡 Gérer son temps est la clé de l’efficacité et donc du bonheur Il n’est pas rare aujourd’hui pour un « travailleur de la connaissance » d’avoir peu de motivation pour travailler le matin et donc de procrastiner sur les réseaux sociaux. Puis arrive le soir, et l’urgence des tâches délaissées ramène le rêveur à la réalité : il devra désormais travailler intensément jusqu’à minuit et annuler son verre au bar avec des amis, afin de rattraper le temps perdu. 💡 Pour ne pas se retrouver dans cette situation plus que frustrante, il est essentiel de savoir bien gérer son temps. Avant, les institutions se chargeaient de faire cela pour nous. En effet, les travailleurs se rendaient au bureau de 9 h à 17 h et une fois ce temps écoulé, rentraient à la maison sans possibilité de prolonger le travail. 👉 Ces limites de temps étaient des contraintes saines qui posaient des limites claires entre vie personnelle et vie professionnelle. Mais maintenant qu’il est possible de travailler à tout moment et que le salarié qui n’a pas fini son travail le soir peut très bien faire une nuit blanche chez lui pour le terminer avant le lendemain, la liberté est en fait devenue un esclavage déguisé. Pour s’en affranchir, il faut être capable de gérer son temps, ce qui implique de maîtriser son attention. Quelles sont les techniques pertinentes à mettre en place pour ce faire ? 🤔 Les différentes méthodes pour gérer son temps ✅ La loi de Pareto stipule que 20 % des efforts produisent 80 % des résultats. Il suffit donc d’être pleinement concentré pendant 20 % du temps de travail pour atteindre les mêmes objectifs que quelqu’un qui est moyennement concentré toute la journée. Beaucoup de startupeurs de la Silicon Valley défendent donc l’idée de travailler « Comme un lion », c’est-à-dire d’être très actif et agressif dans le travail pendant des courts laps de temps et puis de se reposer pendant des laps de temps plus étendus. ✅ Le Time boxing consiste à assigner une limite de temps à chaque tâche, par exemple 2 heures pour écrire un article. En vous fixant cette contrainte mentale, vous serez bien plus efficace que si vous n’avez pas de contrainte. ✅ La technique Pomodoro consiste à travailler de façon ultra-concentrée par plages de 25 min, entrecoupées de pauses de 5 min. Au bout de 4 plages de 25 min, vous pouvez prendre un pause plus longue de 30 min par exemple. 🎯 Bien entendu, ces techniques s’accompagnent d’une diminution des distractions qui pourraient vous déconcentrer pendant vos périodes de travail. Pensez à mettre votre téléphone en mode « ne pas déranger » pour ne pas être perturbé par les notifications, et traitez vos emails par « batchs » pour ne pas constamment consulter votre boîte mail. 👉 Pour plus de conseils contre la distraction, vous pouvez lire du contenu de Nir Eya l. 📚
Le Burnout : comprendre et prévenir le burn out

Le Burnout : comprendre et prévenir le burn out

📊 La crise Covid a généré un stress supplémentaire pour les salariés. En télétravail, la charge de travail peut être plus conséquente et moins bien répartie. Les risques psychosociaux tels que les burnout peuvent donc être plus fréquents. 😩 👉 Dans cet article, OpenWork vous aide à comprendre ce qu’est le burnout et quels sont les comportements préventifs à avoir. 💡 OpenWork c’est depuis 10 belles années, un écosystème dédié au portage salarial, venez nous découvrir. Les signes du burnout qui doivent vous inquiéter 🔸 Tout d’abord, il est important de retenir que le burnout n’est pas une maladie mentale. 📖 Le burnout ou syndrome de l’épuisement professionnel est défini comme “épuisement physique, émotionnel et mental qui résulte d'un investissement prolongé dans des situations de travail exigeantes sur le plan émotionne” selon le site du ministère du travail. 🇫🇷 En France, les cas de burnout ne cessent d’exploser. De plus, le burnout est considéré comme un RPS ( risques psychosociaux) puisque le burnout est un processus de dégradation du rapport de l’individu à son travail; Processus au bout duquel, complètement vidé de ses ressources, il s’écroule. 👉 Parmi les signes du burnout, les plus courants sont : perte d’efficacité rouble du sommeil, perte de qualité de sommeil épuisement émotionnel sauts d’humeur sensation de solitude le travail devient votre principale préoccupation comment prévenir le burnout ? 💡 Dans un premier temps, pour prévenir le burnout, il convient d’identifier la cause du burnout. Est-ce : les exigences au travail les exigences émotionnelles le manque d’autonomie de mauvaises relations de travail les conflits de valeur 🔸 Si quelque chose vous dérange au travail, vous devez en parler avec votre manager, vos RH, vos élus et ou encore, à la médecine du travail. Le burnout n’est plus un sujet tabou en entreprise. Depuis plusieurs années désormais, tous les acteurs d’une entreprise sont sensibilisés à cette problématique. Le burnou t est notamment un sujet récurrent en CSSCT (La commission santé, sécurité et conditions de travail). Parler de votre mal être peut être préventif et salvateur. 🔎 A lire : victime de harcèlement téléphonique au travail, on vous explique ce qu’il faut faire 🧡
Voyage d’affaires : de quoi s’agit-il et quelles sont les tendances ?

Voyage d’affaires : de quoi s’agit-il et quelles sont les tendances ?

Voyage d’affaires : de quoi s’agit-il et quelles sont les tendances ? 🤔 Le voyage et les affaires ont toujours été inextricablement liés, et ce depuis que les grandes compagnies maritimes européennes ont entrepris de grandes expéditions pour établir des routes de commerce avec l’Asie, l’Afrique et l’Amérique. L’impératif du voyage réside dans la nécessité de rencontrer le partenaire d’affaires, que ce soit un client, un fournisseur ou un associé. La rencontre permet d’établir une relation de confiance, symbolisée par la traditionnelle poignée de main. Voyage d’affaires : Qui fait des voyages d’affaires ? Le voyage d’affaires ou les déplacements professionnels sont souvent effectués par des commerciaux, notamment dans le cadre de contrats importants, qui nécessitent une implication et une confiance particulières. Ainsi, un marchand de vin français souhaitant vendre son produit en Chine à travers des distributeurs chinois peut inviter des représentants de ce distributeur en France afin de leur faire goûter le vin, leur montrer où il est produit…et ainsi tisser un véritable lien. Autrement, les voyages d'affaires peuvent être motivés par le contrôle d’établissements locaux. Par exemple, les dirigeants d’une entreprise pétrolière peuvent visiter les plateformes et les puits de pétroles pour s’assurer personnellement de leur bonne gestion, et réfléchir à de potentielles améliorations. 📖Pour des informations complémentaires, n’hésitez pas à lire ➡️ la définition du Voyage d’affaires. Les voyages d’affaires ont toujours alimenté les industries de l’hôtellerie et du transport. Les compagnies aériennes proposent des places « Business » spécialement destinées aux voyages d’affaires, dont le prix élevé est destiné à être financé par une entreprise et non par un individu. De nombreux hôtels, placés dans des lieux stratégiques comme les aéroports ou les quartiers d’affaires, ont une clientèle presque exclusivement constituées de personnes en voyage d’affaires. Impact du COVID sur le voyage d’affaires. 🦠Le COVID 19 a eu un fort impact négatif sur les voyages d'affaires, qui ont brutalement été annulés à cause des mesures sanitaires et de la fermeture des frontières. D’après le Wall Street Journal, le trafic aérien transcontinental a chuté de 90% entre 2019 et 2020, alors que les entreprises se tournaient vers Zoom et autres logiciels de vidéoconférences pour remplacer les voyages d’affaires. D’après ce même journal, cette pratique n’est pas prête de reprendre : les entreprises ont découvert que ces voyages d'affaires coûteux n’étaient finalement pas si nécessaires. 💡 Si on ne peut même plus voyager avec le travail, autant devenir indépendant et voyager quand bon vous semble. 👉 Découvrez le système du Portage Salarial. 🧡
Départ en vacances : comment en profiter au maximum ?

Départ en vacances : comment en profiter au maximum ?

Départ en vacances : comment en profiter au maximum ? Alors que l’été s’est achevé, des souvenirs de soleil ☀️, de plage 🏖 et de détente 😎 restent gravés dans les mémoires. Les vacances, c’est ce moment hors du temps où la routine du métro-boulot-dodo s’interrompt, et où on se sent revivre. le départ en vacances est une parenthèse nécessaire qui ne doit cependant pas durer trop longtemps, car sinon elle perdrait son sens. Mais les vacances doivent aussi s’organiser, et peuvent vite se transformer en cauchemar. Départ en vacances : brève histoire des vacances en France Avant 1936, très peu de français partaient en vacances puisque les congés payés n’existaient pas. C’est-à-dire que si on décidait de prendre des congés, on était exposés à une grande fragilité financière. Grâce à la généralisation des congés payés en 1936 par le Front Populaire, les premiers départs massifs en vacances (600 000 personnes en 1936, 1.8 million en 1937) ont pu avoir lieu. Le taux de départ en vacances a ensuite eu tendance à augmenter dans le temps. Selon l’INSEE, ce taux de départ en vacances est passé de 43% à 65% entre 1964 et 2004. Une bonne nouvelle ! 📊Pour les statistiques complètes, n’hésitez pas à consulter le site de l’INSEE, en particulier 👉 la page Les vacances des français depuis 40 ans. Les français sont réputés pour se plaindre souvent. Or, ils sont plutôt chanceux en matière de congés, car la loi française impose un minimum légal de 30 jours de congés payés par an. Aux États-Unis, il n’y a aucun minimum légal. Résultat : les américains ont des vacances beaucoup plus courtes que les français. Il fait toujours rêver, cet American Dream ? 🤔 Départ en vacances : l’importance de bien s’organiser Il y a deux camps dans la grande famille des vacanciers pour un départ en vacances : ceux qui s’y prennent longtemps à l’avance et organisent tout méticuleusement, et ceux qui réservent tout à la dernière minute. Même si la deuxième option semble attractive, car elle retarde le moment de la prise de décision et permet plus de flexibilité, il s’agit en réalité d’un cadeau empoisonné. En plus du stress généré par l’incertitude de dernière minute, vous risquez en effet de tout payer au prix fort, ce qui ruine votre porte-monnaie. Mieux vaut bloquer ses dates au plus tôt et être méthodique pour profiter ensuite de vos vacances de rêve ! 🗺Pour profiter des meilleurs tarifs et des meilleures conditions, rien de mieux que de partir hors saison. La Côte d’Azur en Septembre, c’est beaucoup plus agréable qu’en août car il fait moins chaud et les plages ne sont pas bondées. Malheureusement, si vous êtes employé, difficile que votre patron accepte de vous accorder des congés en Septembre. L’activité reprend et il a besoin de vous ! 💡Pour remédier à ce problème, vous pouvez devenir consultant indépendant tout en sécurisant vos droits grâce au système du portage salarial. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire l’article Le Portage Salarial sur le site d’une des meilleures sociétés du domaine, Openwork. 🧡
Travailler en remote : est-ce fait pour vous ?

Travailler en remote : est-ce fait pour vous ?

Travailler en remote : est-ce fait pour vous ? La crise de la Covid-19 aura considérablement affecté de nombreux domaines et plus particulièrement celui du monde du travail. Le télétravail s’est généralisé et est même plébiscité par les salariés! Alors, est-ce que travailler en remote tend à devenir la norme et le présentiel l’exception ? Mais surtout, est que travailler en remote est fait pour vous ? 👉 Bon à savoir : comment aménager son intérieur pour s’y sentir bien en télétravaillant? On vous guide ici. Comment ça marche de travailler en remote ? Avant toute chose, que signifie travailler en remote ? Remote en anglais se traduit par à distance. Ainsi et tout simplement, travailler en remote veut dire travailler à distance. Travailler en remote se différencie du télétravail car travailler en remote se fait à plein temps. Or période de confinement, les entreprises pourront toujours poursuivre le télétravail mais à 20%, 30% ou 50% contrairement à travailler en remote qui est à 100%. Travailler en remote est un mode de travail idéal pour le portage salarial ! Les salariés portés effectuant des missions au rythme des missions qui leur sont proposées, ne disposent pas d’un lieu de travail fixe mais ont la possibilité de travailler depuis chez eux. Les avantages à travailler en remote ne sont pas négligeables : gain de productivité, équilibre de vie professionnelle et personnelle plus facile à calibrer, réduction des frais de déplacement …. Le remote worker est libre ! 👉 A lire : dans cet article on vous explique comment bien organiser son temps de travail. Nos astuces pour travailler en remote Convaincus par travailler en remote ? On vous donne nos astuces pour optimiser votre travailler en remote. Investir dans du matériel informatique de qualité ! Votre ordinateur sera votre outil de travail. Il est donc important qu’il soit rapide, ergonomique et léger. Votre téléphone vous permettra d’échanger avec vos clients, pourquoi ne pas choisir d’en avoir un dédié à votre activité professionnelle ? Pour travailler en remote, il vous faut aussi les logiciels adéquats pour travailler et communiquer avec vos clients. Teams et zoom, en plus du pack office, sont devenus de vrais incontournables ! Apprenez à vous connaître ! Travailler en remote nécessite une autodiscipline de fer. La procrastination ne doit pas devenir un frein.
La communauté : un maillage essentiel

La communauté : un maillage essentiel

La communauté : « L’homme est un animal social » disait Aristote. Depuis la préhistoire, les êtres humains ont toujours vécu en groupe. Cela leur permettait de mieux se défendre contre les animaux, mais aussi de vivre plus confortablement en se partageant judicieusement les tâches quotidiennes. 📌 Aujourd’hui, l’homme ne craint plus la nature mais il a gardé ce besoin de contact. Nous aimons nous concentrer par millions sur quelques kilomètres carrés dans des villes comme Paris ou New York. Nous aimons faire la fête par centaines dans des salles obscures, collés les uns aux autres et enivrés par l’alcool. 💃🏻 Même si un virus relativement dangereux sévit à travers le monde, nous préférons l’attraper plutôt que de renoncer aux attroupements sociaux. C’est dire l’importance de la communauté pour l’être humain. Alors, à l’heure du digital, des freelance et des entrepreneurs solitaires, comment maintenir ce lien avec la communauté ? Explication dans cet article. 🧐 👉 Un podcast intéressant : Comment vaincre la solitude subie ? La communauté : Importance de la maintenir La communauté : Lorsqu’on est consultant indépendant, on passe beaucoup de temps devant son ordinateur. 👩‍💻 Contrairement à un salarié, on ne dispose souvent pas de bureaux où se rendre pour rencontrer des collègues et prendre des cafés avec eux. On travaille souvent de la maison. Bref, on peut se sentir seul et déconnecté des autres. Or, de multiples études ont montré que la solitude trop poussée est mauvaise pour notre bien-être et même notre santé. Elle augmente nos niveaux de stress et diminue notre espérance de vie. Elle plombe notre moral et nous ôte même notre envie de travailler. Ainsi, il est très difficile d’être productif sans avoir de lien avec la communauté. Comment accéder à la communauté alors qu’on est consultant indépendant ? La solution est simple : entrer en contact avec d’autres consultants indépendants.🤝 👉 Un article du Nouvel Obs parle des Relations Sociales - Un besoin aussi essentiel que la nourriture? La communauté crée et soutenue par Openwork La communauté : OpenWork est avant tout une communauté de consultants indépendants, créée par des consultants indépendants et pour des consultants indépendants. C’est une communauté gratuite et ouverte à tous, qui donne accès à des ateliers où vous pourrez rencontrer d’autres indépendants tout en vous développant vous-même et votre activité. 🎊 OpenWork propose également un service de portage salarial qui comporte de nombreux avantages pour un indépendant. En quelques minutes seulement, vous pourrez obtenir le statut de salarié à partir d’un contrat signé avec un client, tout en gardant une entière indépendance sur votre travail. Cette pratique sera surtout pour vous un filet de sécurité vous permettant d’accéder aux allocations chômage ou encore de cotiser pour votre retraite. Vous disposerez aussi de fiches de paye comme un salarié en CDI, éditées à partir de votre chiffre d’affaires. Cela vous permettra, par exemple, de louer plus facilement un appartement. En échange de ces services, il vous faudra simplement verser un petit pourcentage de votre CA à OpenWork. Cette dernière réinvestit 80% de ses bénéfices dans la communauté, pour vous offrir de meilleurs ateliers, afterworks & services. 👉 Pour en savoir plus sur Openwork et ses services, rendez-vous sur la page Le Portage Salarial
Vie privée et vie professionnelle : ce qu’il faut retenir de l’article 9 du Code Civil

Vie privée et vie professionnelle : ce qu’il faut retenir de l’article 9 du Code Civil

Vie privée et vie professionnelle : ce qu’il faut retenir de l’article 9 du Code Civil La vie privée et la vie professionnelle sont souvent deux concepts difficiles à distinguer. Avec la généralisation du télétravail, la work-life balance est encore plus difficile à équilibrer. Autre facteur à ne pas négliger, la surveillance de votre employeur ! En effet, une étude menée en France a montré que 45% des employés interrogés travaillent avec des outils de surveillance. Parmi eux, 20% affirment que ces dispositifs ont commencé depuis la crise sanitaire. Dans cet article, OpenWork vous donne les bonnes clés de lecture de l’article 9 du Code Civil pour vous permettre d’être vigilant en cas de débordement de la part de votre employeur. 👉 Votre vie privée est également à préserver sur les réseaux sociaux ! On vous en dit plus ici. Ce que dit l’article 9 du Code Civil L’ article 9 du Code Civil dispose que “Chacun a droit au respect de sa vie privée. Les juges peuvent, sans préjudice de la réparation du dommage subi, prescrire toutes mesures, telles que séquestre, saisie et autres, propres à empêcher ou faire cesser une atteinte à l'intimité de la vie privée : ces mesures peuvent, s'il y a urgence, être ordonnées en référé.” A travers l’article 9 du Code Civil, les législateurs se soucient donc d’un strict respect de sa vie privée au même titre que d'autres droits et libertés fondamentaux (liberté de culte par exemple). Cet article 9 du code civil est donc essentiel et pour l’appliquer, il faut comprendre également la notion de vie privée ! Selon Jean Carbonnier (célèbre juriste), la notion de vie privée entendue dans l’article 9 du Code Civil est : “la vie privée d'une personne correspond à la sphère secrète de sa vie d'où elle aura le pouvoir d'écarter les tiers” La notion du respect de la vie privée s'étend au domaine professionnel. Ainsi, l’employeur ne peut, en principe, s’immiscer dans la vie privée de ses salariés ni les sanctionner pour un fait relevant de leur vie personnelle. Mais il peut arriver que des employeurs ne respectent pas l’article 9 du Code Civil ! Article 9 du Code Civil : quels sont les droits des salariés ? Que vous soyez en télétravail ou en présentiel, votre vie privée est sacrée. Et l’article 9 du Code Civil est là pour vous protéger. Voici donc une liste de bonnes pratiques à adopter pour faire appliquer l’article 9 du code civil : Si votre employeur souhaite mettre en place des logiciels de surveillance, assurez-vous qu’il joue la carte de la transparence ! Il doit en effet vous avertir, l’inscrire dans le règlement intérieur de votre entreprise et, consulter les représentants du personnel. Le matériel informatique fourni par votre employeur est, de fait, destiné à un usage strictement professionnel. Mais sachez que votre employeur ne pourra consulter vos documents nommés “privé”, “personnel”, “confidentiel” …. Si les salariés sont avertis de la surveillance effectuée, celle-ci est alors autorisée. Mais dans le cas d’une surveillance vidéo (caméras par exemple) à votre insu, les enregistrements vidéo effectués sont illicites. L’article 9 du code civil a donc un champ d’application très large ! Nous vous invitons fortement à vous rapprocher de vos équipes RH si vous avez des doutes et questions autour de la protection de votre vie privée ! Et comme le célèbre adage l’indique “nul n’est censé ignorer la loi”. Restez curieux et gardez toujours bien dans un coin de votre tête l’article 9 du Code Civil.
Organiser sa vie quotidienne en fonction de son revenu

Organiser sa vie quotidienne en fonction de son revenu

Le revenu médian des Français en 2016 était de 1789€ nets mensuels. Si ce salaire peut paraître faible au vu des sommes, parfois astronomiques, remportées par les employés occupants les plus hauts postes ou les directeurs, il signifie pourtant une chose : la moitié des Français vivent avec un revenu inférieur à cette somme. Face à un coût de la vie en constante augmentation, et face à une baisse du pouvoir d'achat régulière depuis les années 1970, la question de savoir comment faire pour optimiser sa vie en fonction de son revenu se pose nécessairement. Appliquer la règle d'or dans la sphère privée La règle d'or est la suivante : il ne faut jamais dépenser un centime de plus que ce qu'on est en mesure de dépenser. En cas de faible revenu, cela possède une implication : la nécessité de créer des budgets, pour être sûr de ne jamais dépasser le revenu disponible. Il s'agit avant tout de déduire du revenu les charges et les loyers imputables chaque mois. Par la suite, il s'agit de créer des budgets. Nous pouvons déconseiller les restaurants, qui sont de vraies machines à cash, et recommander de cuisiner le plus possible. ℹ️ Nous pouvons déconseiller aussi les achats inutiles : il s'agit de se limiter uniquement à ce qui est indispensable, sinon le revenu peut être amené à passer intégralement dans des frivolités. De même, le gaspillage doit être absolument évité : chaque achat doit être optimisé au maximum. Pour ne pas dépenser davantage que le revenu perçu, il est indispensable de contrôler son argent : pour cela, le mieux est de se faire des listes ou des enveloppes. Cela permet de connaître réellement la somme dépensée, et d'éviter les mauvaises surprises. Proscrire les dettes "Qui paye ses dettes s'enrichit", nous dit l'adage. Etre encore plus riche, cela pourrait alors consister à tout simplement ne pas en avoir. Ainsi, nous conseillons d'éviter tous les crédits inutiles. Il peut sembler facile, lorsque son revenu ne permet pas de couvrir toutes les dépenses mensuelles, d'avoir recours à des emprunts : emprunts à la consommation, emprunts pour payer son loyer, et même parfois emprunts parce qu'on manque d'argent. En réalité, ces emprunts ne sont que des bombes à retardement. À supposer que son revenu n'augmente pas, il sera ensuite très difficile de rembourser ces emprunts, puisqu'on n'aura pas l'argent. Ainsi, nous conseillons de se limiter exclusivement à son revenu, et de ne pas chercher à emprunter là où cela peut être délétère par la suite. Tenter d'en savoir davantage sur le montant réel de son revenu Avoir un faible revenu est-il une fatalité ? N'est-ce pas parfois injustifié ? La question du revenu détermine souvent une part de la productivité et du bien-être au travail. Du fait d'un revenu élevé, nous sommes davantage productifs, nous allons plus vite, nous sommes mieux, et nous sommes plus appréciés par notre équipe. Ainsi, en cas de revenu faible, il convient de s'interroger sur sa justification. Pour connaître la justification du revenu obtenu, il est possible d'utiliser un outil : payscale. Sur la base d'un cursus et d'une expérience, et en fonction des responsabilités d'un métier, cet outil permet d'évaluer son revenu. Ainsi, pour éviter de subir un revenu bas injustement, il est possible aussi de changer de travail, ou de négocier une augmentation de salaire, fondée sur une analyse logique de sa position dans une entreprise, et de ce qu'on est en droit d'exiger.
Quel métier pour trouver son ikigai?

Quel métier pour trouver son ikigai?

Vous songez à changer de métier ou à vous spécialiser dans une nouvelle branche, mais vous n’êtes pas sûr que cette profession puisse vous motiver à vous lever tous les matins de votre vie ? Il est difficile et forcement très personnel de trouver quel métier peut permettre de résoudre l’équation ardue entre ce qui vous plaît et ce qui vous permet de bien gagner votre vie. Heureusement, OpenWork est là pour vous aider devant ce dilemme! Qu’est-ce qu’un ikigai ? L’ikigai (ou si vous êtes bilingue en japonais, 生き甲斐) est un concept philosophique nippon qui caractérise l’atteinte par un individu de sa raison d’être propre et qui lui permet de développer sa joie de vivre au quotidien. Si vous êtes familier avec la pyramide de Maslow, ce concept peut être rapproché des derniers étages de celle-ci qui représentent le besoin d’accomplissement, le besoin d’estime et le besoin d’appartenance. Plus concrètement dans le monde du travail, l’ikigai est la voie à rechercher qui se situe à l’intersection entre vos passions et vos talents qui sont intrinsèquement personnels, et des éléments extérieurs, à savoir ce dont la société a besoin et le niveau de valorisation sociale d’un métier, que ce soit de manière financière voire même purement symbolique. En résumé, atteindre son ikigai, c’est décrocher le métier de ses rêves ! Quel métier permet d’atteindre son ikigai ? Etant donné que l’ikigai est très personnel, il est impossible de donner une recette miracle pour l’atteindre. Cependant, l’ikigai n’est pas totalement hors d’atteinte ! Au-delà de l’image cliché de tout plaquer pour se consacrer à plein temps à une passion, Christie Vandremeersch, auteure de l’ouvrage Trouver son ikigai explique qu’il faut arriver à « passer de la sensation de précarité et de paupérisation à la frugalité heureuse ». Mais prioriser ses passions n’impliquent pas de faire n’importe quel métier ! Dans l’optique de l’ikigai, la priorité est certes donné à l’intérêt plutôt qu’aux considérations financières et matérielles, mais ces dernières entrent tout de même dans l’équation ! Quelles questions se poser pour trouver quel métier permet d’atteindre son ikigai ? La méthode de l’ikigai est organisé autour de 4 questions centrales. Celles-ci vous aideront sans aucun doute à déterminer quel métier permet d’aboutir à votre métier de rêves. Qu’aimez-vous faire dans la vie? Essayez de déterminer ce qui vous apporte de la joie et du bonheur au quotidien, en incluant toutes les passions que vous pouvez avoir. Vous serez plus à même de déterminer quel métier vous permet d’atteindre cet objectif si vous faîtes cette liste avec le moins de restrictions possibles ! Quels sont vos talents? Songez aux domaines dans lesquels vous êtes le meilleur, ainsi que les activités pour lesquelles vous recevez le plus de compliments ou d’éloges de vos proches. Cela peut être une activité précise (dessin, écriture, cuisine, etc.) ou des qualités plus générales (bienveillance, patience, abnégation, etc.). Qu’est-ce qui peut vous apporter un revenu? Avant de choisir quel métier vous voulez effectuer, réfléchissez aux compétences professionnelles que vous possédez, ainsi qu’aux potentiels d’évolution d’un secteur. Si vous voulez de l’inspiration, n’hésitez pas à consulter notre article sur les métiers du futur. De quoi le monde a-t-il besoin? Enfin, la dernière question à se poser avant de mieux cerner vers quel métier vous devriez vous diriger pour être au mieux avec vous-même, c’est la question de l’utilité sociale. Quelles sont les causes qui vous touchent ? Quels enjeux vous paraissent d’actualité et auxquels vous voudriez prendre part ? Trouver le métier de ses rêves n’est jamais une tâche facile et la quête peut durer toute une vie. Cependant, garder ces grandes lignes de l’ikigai en tête vous aidera sans doute à mieux cerner quel métier est fait pour vous !

1-12 of 122 résultats

12345...11