'

Brainstorming : les 4 commandements

Digital et Travail

11/28/2018

4 commentaire(s)

Les 4 commandements du Brainstorming

Rien de mieux que le brainstorming pour faire émerger des idées inédites et originales. A condition bien sûr de bien respecter quelques règles.

Les 4 commandements du brainstorming

Les principes du brainstorming

Le brainstorming consiste à réunir un groupe de personnes, pour produire ensemble des idées et des solutions à un problème. Les participants échangent leurs idées à haute voix, et réagissent sur les idées des autres. Le brainstorming peut être utilisé dans un concept d’innovation, développer un nouveau produit, une nouvelle campagne marketing, etc. Il peut aussi s’impliquer à des problèmes d’organisations rencontrés au sein de l’entreprise : améliorer la communication en interne, résoudre des problèmes de management,...

De plus en plus utilisé, le brainstorming s’intègre très bien dans les espaces de co-working et dans le flex-office que choisissent de plus en plus d’entreprises. Cependant il devient parfois compliqué de s’y repérer entre toutes les méthodes de brainstorming, et même maintenant de “brainwritting”, l’équivalent d’un brainstorming mais où l’on écrit ses idées au lieu de les dire à haute voix.

Un exemple de techniques de brainstorming : (en anglais)

Sur le brainwritting : (en anglais)

Un atelier de brainstorming peut rapidement devenir confus et perdre sa vocation initial. Voici 5 commandements essentiels à respecter pour bien organiser un brainstorming :

1. Avoir un groupe de participants actifs et motivés

Il n’y a pas de consensus sur la taille idéale d’un groupe de brainstorming. Le mieux est de convier tous les collaborateurs ayant un lien avec le projet, quitte à faire deux groupes de travail si les participants sont plus de 10. Il faut également privilégier les collaborateurs qui sont volontaires, car le brainstorming nécessite d’avoir des participants moteurs et motivés. Pour mettre tout le monde dans un état d’esprit favorable, il est intéressant de commencer par une étape d’inclusion comme lors d’un Design Thinking. En échangeant sur leur état d’esprit, ou en partageant une anecdote avec le reste du groupe, les collaborateurs se mettent à l’écoute des autres et un climat de confiance est instauré.

2. Avoir des objectifs clairs

Le principal écueil lors d’un brainstorming est de se perdre dans des discussions ou des débats qui n’ont pas grand chose à voir avec le sujet initial. Il est crucial d’avoir un animateur de brainstorming qui va distribuer les tours de parole si besoin, et recentrer les discussions autour du sujet principal. Même si les idées originales et disruptives doivent être encouragées, il est important que tout ce qui est évoqué garde un lien avec le sujet initial. Le problème initial doit être questionné, reformulé, et chaque participant doit se l’approprier grâce à l’animateur si besoin.

3. Maintenir l’esprit du brainstorming

Dans le brainstorming, le principe est que c’est la quantité et non pas la qualité des idées qui importe le plus. Il est important qu’il y ait des moments où l’on ne bride pas la créativité en ne jugeant pas les idées proposées. Il faut savoir écarter par moment les critères de sélection des idées et le jugement de valeur. La pensée critique doit être utilisée dans un second temps, mais en apportant une approche constructive. Il faut privilégier le “Oui mais” plutôt que le “Non”.

4. Faire le lien avec la réalité

Dans une dernière étape du brainstorming il est important de confronter les idées qui ont été retenues par le groupe avec la réalité, pour voir quelles sont les contraintes ou les atouts qui n’ont pas été envisagés. Il faut se projeter “que se passerait-il si…” pour imaginer au mieux tous les scénarios possibles. Le lien avec la réalité passe aussi par le suivi qui doit être fait après le brainstorming sur les idées émises. La meilleure manière de motiver vos collaborateurs et de leur donner envie de retravailler en utilisant cette méthode est de leur montrer qu’ils sont écoutés et que le brainstorming permet de déboucher sur de véritables innovations ou solutions.

Et maintenant, 3, 2, 1… Brainstormez !

Pour en savoir plus sur le design thinking : https://www.lemonde-apres.com/fr/blog/le-design-thinking-pour-etre-creatif
Sur le coworking : https://www.lemonde-apres.com/fr/blog/le-coworking-comment-ca-marche

 

Que pensez vous de cet article ?