Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Calcul brut net, fixe et variable: comment parler salaire en entretien d’embauche

9/29/2020

0 commentaire(s)

Tout le monde a toujours rêvé de la transparence : savoir combien son patron, son ou sa collègue, gagne par mois, est un indicateur parfois difficile à obtenir.

De plus en plus d’entreprises sont transparentes à ce sujet, parmi lesquelles on compte Buffer, exemplaire en la matière, qui grâce à sa publication de salaires, a permis d’identifier un différentiel entre les hommes et les femmes : La première année de la mise en fonction du système, il est apparu que les hommes chez Buffer gagnaient en moyenne 100.868 dollars par an, contre 97.500 dollars pour les femmes, soit une différence de 3,45%.

Objectivité des salaires, levier de négociation pour les embauches, égalité des sexes, rendre les salaires transparents a beaucoup d’avantage. Mais avant toute chose, de quel salaire parle t-on ? Comment s’y retrouver dans son calcul brut net, fixe et variable ?

Calcul brut net : comment y voir plus clair 🧐

Vous vous préparez à un calcul brut net car vous postulez, ou souhaitez simplement comprendre votre salaire : rien de mieux qu’un simulateur !

Pour se rendre compte du salaire brut et net, un simple simulateur permet en effet de comprendre en un coup d’oeil la somme dépensée par l’entreprise par mois puis par an (coût total dépensé par l’entreprise), puis le salaire dit “brut de référence” (avant les cotisations, c’est à-dire sans les primes, indemnités ni majorations), le salaire net avant impôt, puis le salaire net après impôt. Ce simple simulateur est très efficace pour comprendre la part d’impôt, de cotisations, et autres charges qui viennent modifier le salaire brut. D’autres questions sur ce simulateur vous permettent aussi de rentrer votre type de contrat, de quel secteur il dépend, pour préciser encore au mieux votre simulation.

Par exemple, pour un salaire brut de 35 000 euros par an, soit 2140 en net après impôts, le salaire net après impôt et charges (salaire net) représente 54 %, les impôts sur le revenu 4 %, et les cotisations 42 %. Plus largement, une fois votre simulation faire, ce simulateur permet aussi de se rendre compte de la répartition de ses cotisations. Le calcul brut net, ce n’est donc pas si compliqué, un bon simulateur peut vous aider. Mais dans certaines situations, comment s’orienter ? Comment calculer son salaire pendant ou avant un entretien d’embauche ?

En entretien d’embauche, de quel salaire parle-t-on ?

Le point de vue des employeurs est important. En effet, entre ce que débourse l’entreprise et ce qui revient sur votre compte, la marge est souvent assez énorme. Il faut donc savoir parler un certain langage salaire avec son employeur. Lors d’un entretien d’embauche par exemple, on parle toujours de salaire brut, et généralement par année plutôt que par mois. De même, plus précis vous serez, plus la négociation sera mieux avancée. Il faut savoir trouver pendant les négociations, le juste milieu entre une fourchette trop large, et une plus petite fourchette mais placée plus haut. Enfin, le langage du salaire ne se limite pas au calcul brut net.

Du fixe au variable, du net au brut, 13ème mois … Savoir parler le “langage salaire”

Le salaire fixe constitue le socle de ce qui est versé chaque mois. Mais ce salaire peut aussi varier à la hausse, lorsque l’on comptabilise une part variable. On parle alors de salaire variable. La part variable du salaire est à négocier selon le poste, l’année d’expérience, et les performances de l’entreprise. Il peut s’agir d’un bonus selon des objectifs ciblés et quantifiés, mais aussi simplement d’une bonne activité de l’entreprise qui permet de mieux rémunérer ses salariés. Hors du calcul brut net, la part variable du salaire est aussi à bien considérer lorsqu’on vise un poste : elle se situe dans une fourchette de 10% pour les secteurs classiques, et jusqu’à 20% pour les commerciaux.
 

Que pensez vous de cet article ?