Chacun pour Soi ou Tous pour Un...?

Bonheur et Travail

6/23/2014

0 commentaire(s)

Benoit Debray

Chacun pour Soi ou Tous pour Un ? - Qu’il est hasardeux de s’attaquer aux convictions des autres personnes ! Je me souviens d’une histoire ancienne (elle vient de mon arrière grand-mère !) : Une femme vient d’accoucher et déclare : « Comme cela est curieux, chaque mère en regardant son nouveau né est persuadé qu’il est le plus beau. Mais c’est complètement faux puisque le plus beau, c’est le mien ! ». Le monde sélectionné par ma conscience ne coïncide pas forcément avec celui des autres car chacun hiérarchise ses perceptions en fonction de ses convictions.

A cause de son cerveau développé l’espèce humaine se caractérise surtout par … une grande persistance dans l’erreur ! Les réseaux sociaux, en combinant les convictions des personnes, peuvent par conséquent osciller entre toute une série d’états dont certains sont contradictoires. Le développement d’Internet à grande échelle dans le domaine social nous en fournit chaque jour des illustrations. Les grands réseaux sociaux se fragmentent en autant de groupes que de représentations du monde. Mais pourrions nous aller au delà de la satisfaction légitime de trouver (enfin !) des personnes qui pensent comme nous sur un sujet microscopique ? Saurions-nous exploiter les possibilités extraordinaires offertes par le « réseau des réseaux » pour élargir notre compréhension du monde en partageant la conscience que chacun en a ?

Pas facile de faire apparaitre une réelle dynamique collaborative au sein d’un groupe de personnes ! Comment stimuler une communauté pour construire collectivement une représentation plus rationnelle du monde qui nous entoure ? A condition de le vouloir, une confrontation organisée avec les autres peut vous aider à réussir à déborder vos convictions pour percevoir les morceaux de réalité qui vous échappent. Vous rappelez vous la dernière bonne idée que vous avez eue ? Si oui, il y a de fortes chances que vous vous rappeliez aussi avec qui et où vous étiez. Les interactions avec les autres font émerger des opportunités et des ressources que l’intuition individuelle seule ne permet pas de révéler. Si comme moi vous êtes convaincu, alors vous êtes toujours à la recherche des conditions propices qui font que votre performance intellectuelle est bien meilleure que si vous aviez travaillé de manière isolé.

Tous pour un

Tous pour un

Progressivement il devient évident et surtout visible par tous, qu’il y a un intérêt à collaborer et à partager ensemble plutôt que de dépenser son énergie à résoudre des problèmes relationnels résultant le plus souvent de convictions antagonistes. La mise en place d’un grand nombre de relations de coopération entre les personnes donne à chacun à la fois une plus grande autonomie et une meilleure efficacité. Cela nous amène à réfléchir aux devoirs que nous nous devons mutuellement en échange de ces nouvelles possibilités d’émancipation offertes par le réseau social à grande échelle.

Chacun pour Soi ou Tous pour Un ?, Benoit Debray - Le Monde Après 

Que pensez vous de cet article ?