'

Christophe Colomb, le Pétrole ... et un oeuf

Bonheur, Travail

6/23/2014

0 commentaire(s)

Qu’y a-t-il de commun entre la découverte de l'Amérique par Christophe Colomb, l’exploration et la production d’hydrocarbures et l’intelligence relationnelle ? La réponse est simple comme l’œuf de Colomb : ces différentes activités visent toutes à créer une nouvelle représentation de la réalité pour susciter des initiatives nouvelles et débloquer l’énergie nécessaire pour les mener à bien.

La particularité d’un gisement d’hydrocarbures est que personne ne l’a jamais vu et ne le verra jamais autrement que par sa production d’huile et de gaz. Comment imaginer en effet avec notre intuition basée sur nos cinq sens que du pétrole se trouve enfoui au delà du plateau continental africain à un endroit où la profondeur de l’océan dépasse les 3000 mètres ? Et pourtant des hommes et des femmes quittent quotidiennement leur foyer pour peupler des sortes de villes flottantes, spécialement conçues pour entreprendre de relier par un tuyau ces réserves et les consommateurs que nous sommes.

L’énergie de Christophe Colomb et de son équipe pour convaincre d’abord des armateurs qu’une autre route vers les Indes est possible et ensuite s’embarquer pour un voyage improbable illustre parfaitement la force des idées pour polariser un réseau humain et le conduire vers l’action.

N'importe quel professionnel du pétrole peut témoigner sur les conditions de création de nouvelles visions de projets et sur les aventures humaines qui en résultent. La particularité des projets pétroliers qui est de ne pas pouvoir être révélés directement par l’intuition, contrairement à des éléments plus simples appartenant à notre réalité quotidienne, les rend très dépendant à la versatilité des réseaux humains. Il semble en effet que ces réseaux soient capables d’osciller entre toute une série d’états dont certains sont contradictoires et qu’une vision polarisante d’un nouvel environnement possible parvienne souvent à les sortir d’une situation de blocage.

Les évolutions ces dernières années du prix du pétrole, à la hausse comme à la baisse, affectent ainsi profondément l’opinion et empêche, jusqu’à aujourd’hui, une prise de conscience globale sur les éléments de réalité concernant l’énergie de notre planète. De plus, le caractère très « nationaliste » de l’activité exploration/production, avec du « local content » imposé et des réglementations contraignantes donne aux différents marchés locaux une forte tendance à se replier sur eux-mêmes.  En reliant les différents acteurs du secteur sur une base mondiale, les politiques de « Global Account Management » sont donc cruciales.

L’importance d’une réflexion sur l’environnement comme levier d’action pertinent ne saurait donc se substituer à une meilleure compréhension des modes de fonctionnement des réseaux humains et en particulier celui de la nature des relations qui s’y établissent. Il s’agit au contraire de se servir de cette connaissance pour, tel Christophe Colomb en "brisant" son œuf pour le faire tenir droit sur la table, trouver le nouveau cadre de représentation de la réalité qui permettra la « mise en mouvement ». La maîtrise du « relationnel » est pour cela fondamental car c’est  l’interaction avec les autres qui fait émerger de notre environnement les ressources et les opportunités que l’intuition individuelle seule ne permet pas de révéler.

christophe colomb

christophe colomb

Christophe Colomb, le Pétrole ... et un oeuf, Benoit Debray - Le Monde Après.

Que pensez vous de cet article ?