Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Comment éviter 12 erreurs de langage fatales !

6/23/2014

0 commentaire(s)

Jean-Hugues Zenoni

12 erreurs de langage à éviter:

 Entendez-vous ces mots lâchés du matin au soir dans l’entreprise - ou entre amis - qui conditionnent nos actions ? Philippe Bloch , chef d’entreprise et grand voyageur, auteur de ‘Ne me dites plus jamais bon courage !’ étudie dans leurs moindres détails nos travers de langage.  Etes vous partant pour ce voyage sémantique ?  

  • « Allez, bon courage » : résignation vs projet. Notre vie serait elle devenue si pénible qu’il faille à longueur de journée se souhaiter ‘bon courage’ ?!
  •  Petit « Un ‘petit café’ et une ‘petite cigarette’ »: médiocrité vs ambition. En France tout est petit, pays des nounours et des ‘petites ambitions’ ?
  • « Le problème, c’est que » : défaitisme vs confiance. Identification d’un "projet/recherche des problèmes/absence de solutions"…et voilà encore une bonne journée de travail !
  • « Pourvu qu’il ne m’arrive rien » : peur vs audace. Les Français depuis les Gaulois ont peur que le ciel leur tombe sur la tête, c’est bien connu. Un Français va se lever en se disant ‘pourvu qu’il ne m’arrive rien’ alors qu’un américain va se lever en disant ‘pourvu qu’il m’arrive quelque chose !’.
  • « Ce sera tout » : indifférence vs empathie. Osons le service, l’empathie et la gentillesse. Fidélisation et recommandation viendront naturellement.
  • « Vivement la retraite » : souffrance vs plaisir. Syndrome d’un paradis promis, l’âge de la retraite va reculer encore et encore. Conclusion : autant s’éclater en chemin que d’attendre le bout du chemin !
  • « Il est bien gentil » : méchanceté vs générosité.  Mais il n’a pas un diplôme top, mais il est trop jeune/trop vieux, et…si le métier et l’enthousiasme l’emportaient sur le pedigree.
  • « Cà ne marchera jamais » : pessimisme vs optimisme. L’avenir est plus porteur d’opportunités que de menaces, sachons les identifier et les travailler ensemble.
  • « Dans ce pays » : dénigrement vs fierté d’appartenance.  A force d’identifier « ce qui ne va pas dans ‘c’teu’ boite » on finit par prendre de la distance et ne pas s’impliquer dans son activité.
  • « A l’étranger » xénophobie vs ouverture. La peur de l’étranger alors que la diversité apporte de la performance.
  • « C’était mieux avant » : lâcheté vs courage. Se refugier dans un passé idéalisé contre la  volonté d’être moteur de son succès en travaillant en équipe.
  • « On a toujours fait comme çà » : routine vs renaissance. Pourquoi penser et agir différemment alors que l’on a toujours validé un système ? A force de creuser un sillon, on finit par ne plus voir le soleil.

Vous l’avez compris ces douze expressions sont en réalité des armes de destruction massive dont il serait sage de se débarrasser au plus vite ! Une prise de conscience enthousiasmante, non ? « Chouette demain c’est lundi ! ».

erreurs de langage

erreurs de langage

Comment éviter 12 erreurs de langage fatales! , Jean-Hugues Zenoni -  Le Monde Après

Que pensez vous de cet article ?