Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Comment fêter le départ d'un collègue ?

2/16/2021

0 commentaire(s)

C'est le départ d'un collègue d'une entreprise ? Le pot de départ s'apparente comme une obligation. Il se doit d'être inoubliable, mémorable, drôle, attrayant. Mais comment s'y prendre ?

Voici quelques conseils qui devraient pouvoir permettre d'aider à l'organisation de cet événement hors du commun, pour les derniers instants à passer avec le collègue dans l'équipe.

Prévenir tout le monde

Lors du départ d'un collègue, avant de fixer une date et une heure, il s'agit de s'assurer que tout le monde est disponible. Le premier travail consiste donc à enquêter auprès de tout le monde, pour que personne ne manque à l'appel. Pour y parvenir, il faut s'adresser aux collègues, leur envoyer un mail, leur demander quelle date convient le mieux. Lorsqu'une réponse est reçue, il s'agit aussi de créer un sondage, pour trouver la meilleure date pour fêter le pot de départ d'un collègue. La date qui convient au plus grand nombre doit naturellement être privilégiée. En général, le pot de départ se déroule en fin d'après midi, pour pouvoir déboucher ensuite sur une soirée.

Préparer les festivités

Lors du départ d'un collègue, des festivités doivent être préparées. Tout d'abord, il s'agit de trouver un cadeau. Nous avons repéré des idées de cadeaux originales à offrir dans le cadre du départ d'un collègue. Les festivités en soi sont aussi importantes : il faut se mettre d'accord sur quoi apporter comme nourriture et comme boisson. En ce qui concerne les boissons, la présence de l'alcool semble requise.

En effet, c’est l’occasion pour tout le monde de se détendre en fin de journée et de fêter le départ d'un collègue. Cependant, il faut aussi prévoir des boissons non alcoolisées pour tous ceux qui se refusent à boire de l'alcool, et il faut éviter les alcools forts, rester plutôt à la bière et au vin, pour éviter tout débordement. En ce qui concerne la nourriture, si du temps peut être accordé au pot de départ, il est possible d'avoir recours à un traiteur qui se chargera de l'organisation du pot. Dans le cas contraire, il est possible d'acheter des biscuits à apéritifs au supermarché le plus proche.

Organiser un départ fun et convivial

Le départ d'un collègue est le dernier moment passé avec le collègue : il faut donc rester sur une note positive, qui doit se concrétiser par un départ fun et convivial. Dans un article précédent, nous avons donné des conseils pour gérer un afterwork avec des collègues. De même que l'afterwork se caractérise par sa convivialité et son caractère fun et drôle, de même, cela doit être encore davantage le cas pour le départ d'un collègue. Pour y parvenir, il est possible de faire appel à une agence événementielle traditionnelle. Cette solution n'est pas sans poser certains problèmes. Tout d'abord, c'est cher, mais c'est aussi chronophage : il faut choisir un prestataire, recevoir un devis, envoyer une caution, s'occuper de toute l'organisation. L'agence événementielle peut donc s'apparenter à un vrai parcours du combattant. L'autre solution est de faire preuve d'imagination, tout en faisant preuve de personnalité, et d'adaptation aux goûts du collègue qui s'apprête à partir.

Apporter une touche d'originalité

Le départ d'un collègue, c'est aussi le départ d'une personne. Une personne, qui possède son caractère, son vécu dans l'équipe qu'il quitte. Ainsi, le départ d'un collègue doit aussi être personnel, et ne pas se limiter au seul pot de départ. Nous conseillons donc de rappeler au collègue une anecdote, un souvenir. Il est aussi possible de consigner dans un livre d'or des histoires, des photos, des signatures, des mots d'adieux. C'est, nous semble-t-il, la condition sine qua non pour que le départ d'un collègue soit fait de la manière la plus personnelle possible. S'il est vrai qu'un pot de départ semble de mise, le caractère personnel et inoubliable du départ passera nécessairement par cette touche d'originalité, qui saura rappeler au collègue les bons moments et les anecdotes vécues.

Que pensez vous de cet article ?