Comment gagner en autonomie dans le travail ?

Temps et Travail

6/28/2016

625 commentaire(s)

Fabien Salicis

Dans l’autonomie, il y a la notion de liberté. Liberté d’agir, de travailler sur certains sujets, d’innover… Cela ne signifie pas que votre boss va vous laisser vous dépatouiller tout seul dans toutes les situations, loin de là. Néanmoins, gagner en autonomie pourra vous aider à davantage vous épanouir dans votre travail.

 

Montrez que l’on peut vous faire confiance

L’autonomie est étroitement liée à la notion de confiance. Pour gagner en autonomie, votre boss doit évidemment pouvoir vous confier des tâches les yeux fermés. A vous de lui prouver qu’il a parfaitement raison de le faire ! Respectez les délais imposés pour un travail, soyez honnête, n’ayez pas peur de montrer vos limites… Non, vous n’êtes pas la bonne personne pour faire un rapport sur les colliers antipuces pour chiens ! En revanche, vous l’êtes pour un autre sujet tout aussi pointu. Grâce à ces différents aspects, vos collaborateurs ou vos boss sauront qu’ils peuvent vous faire confiance.
De plus en plus d’entreprises comptent sur l’autonomie de leurs salariés : congés illimités, notes de frais sans restriction… Résultat : aucun abus, voire même une baisse des prises de vacances pour les uns ou des dépenses d’entreprises pour les autres.

 

Gérez au mieux votre temps

Dans la recherche de l’autonomie, il est essentiel de bien gérer votre temps. Il s’agit de savoir donner la priorité à une tâche plutôt qu’à une autre et de savoir gérer les urgences. Mieux vous organisez votre journée, plus vous devenez autonome. Bien entendu, une réunion imprévue peut venir se greffer sur votre emploi du temps. A vous de re-planifier vos tâches en fonction de leur priorité et de leur état d’avancement. Une chose doit vous guider : réaliser le travail demandé. Bien entendu, cela nécessite de « bouger les pions ». Vous ne pouvez pas finir tout ce que vous avez à faire si vous êtes en permanence en réunion. Néanmoins, privilégier un dossier plutôt qu’un autre en fonction de son urgence et de son importance, montrer que vous êtes à même de faire les bons choix et donc d’être autonome. Cela pourra donc avoir une incidence sur l’organisation même de votre temps de travail. Arriver une heure plus tard, finir une heure plus tôt, tant que le travail est fait, est en effet une véritable forme de liberté, liée à l’autonomie de travail que vous aurez mis en place.

 

Soyez motivé

Il est évident que l’on sera plus enclin à vous laisser mener un projet à bien, comme vous l’entendez, si vous montrez votre motivation. Vous avez très envie de vous emparer d’un dossier ? Faites-le savoir ! Montrez l’intérêt que vous portez au sujet, faites part des connaissances que vous avez, de vos idées… Si votre boss voit que vous maitrisez déjà en partie le sujet, il vous laissera plus volontiers vous en saisir. Il a en effet tout à y gagner : un salarié motivé et un travail de qualité réalisé.

 

Ces différents aspects vous aideront à gagner en autonomie dans le travail. Il y a évidemment bien d’autres points à développer. Lesquels selon vous ?

Que pensez vous de cet article ?