Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Comment gérer sa paie en fonction de ses projets d'OpenWorker ?

6/22/2021

0 commentaire(s)

Le 15 juin 2021, OpenWork organisait le webinar « Comment gérer sa paie en fonction de ses projets d'OpenWorker ? » animé par Thomas Gasq, Responsable Ressources humaines d’OpenWork. Nous reprenons dans cet article les principales informations qui ont été présentées et expliquées. Bonne lecture. 

Et pour toute question complémentaire, contactez-nous 😉

En portage salarial, la facture réglée par votre client alimente votre compte d’activité sur lequel est renseigné votre chiffre d’affaires. Sur la base du montant disponible (après paiement des frais de gestion à la société de portage salarial), vous fixez le montant du salaire que vous souhaitez percevoir chaque mois. 

Deux éléments sont à noter : 

  • Vous pouvez vous fixer des salaires réguliers dès lors que vous avez « une réserve » de chiffre d’affaires disponible.
  • Vous pouvez ajuster le montant du salaire perçu en fonction de vos projets à venir. En effet, le montant du salaire brut perçu impacte les cotisations versées, et par répercussion, les allocations perçues.

Le fait de privilégier un salaire brut régulier facilite largement les relations éventuelles avec Pôle Emploi, L’Assurance Maladie ou encore un établissement bancaire ou un propriétaire. 

🔍 À savoir : si vos salaires sont irréguliers (un mois 1 500 euros brut, celui d’après 8 500 euros brut), votre rémunération est soumise à des cotisations supplémentaires. Cet effet de seuil peut avoir des impacts importants car la cotisation annualisée s’applique de manière rétroactive. Deux seuils importants se situent à 5 000 euros de salaire brut et 8 000 euros de salaire brut mensuel. Franchir ce(s) seuil(s) aura pour effet un rattrapage des cotisations non prélevé sur l’historique annuel du bulletin. Cela implique une augmentation (parfois significative) du total prélevé utilisé pour le bulletin. L’inverse est aussi vrai, si votre rémunération passe en dessous de ce(s) seuil(s), il y aura restitution des cotisations prélevées sur l’historique annuel du bulletin.

Comment anticiper la situation selon vos projets ?

  • Je programme une période de congé prolongé.
  • Je prépare mon congé maternité / paternité / accueil de l’enfant.
  • J'entre dans une période d'intercontrat soutenu par Pôle Emploi.
  • Je prépare ma fin de contrat et mon ouverture de droits.
  • Je prépare ma retraite.
  • Je saisis des frais professionnels : quels impacts ?

Je prépare une période de congé prolongé

Vous avez une mission programmée de janvier à juin avec une facturation mensuelle de 10 000 euros Hors Taxe. Vous prévoyez de vous arrêter de travailler en juillet et août. Ou vous préférez assurer vos arrières jusqu’à la signature d’une prochaine mission.

Plutôt que de calculer chaque mois votre salaire sur les 10 000 euros de chiffre d’affaires, vous répartissez les 60 000 euros de chiffre d’affaires pour percevoir des salaires pendant 8 mois. Vous utilisez 7 500 euros de chiffre d’affaires chaque mois et non 10 000.

Je prépare mon congé maternité / paternité / Accueil de l’enfant

Si vous êtes prochainement en congé maternité / paternité ou accueil de l’enfant (conjoint.e de la mère), le calcul des indemnités journalières se base sur les salaires des trois derniers mois qui précèdent le congé. Vous devez être affilié depuis 10 mois à la sécurité sociale pour y prétendre.

🔍 À connaître : Le plafond mensuel égal au plafond de la sécurité sociale (3 428 euros brut en 2021). Le salaire de référence sur lequel sont calculés les IJ est plafonné à 3 248 euros brut.

Si vous percevez un salaire de 4 500 euros brut, seulement 3 428 euros seront pris en compte. La régularité des salaires est intéressante pour éviter des mois avec une rémunération en-dessous de ce plafond.

👉 À lire sur le blog d’OpenWork : Bébé arrive :  comment ça se passe en portage salarial ?

J'entre dans une période d'intercontrat soutenu par Pôle Emploi

Lorsque vous commencez une mission en portage salarial, vous pouviez auparavant être déjà inscrit à Pôle Emploi et avoir ouvert des droits (Allocations de retour à l’emploi). Si vous connaissez des mois d’inactivité, vous pouvez percevoir vos allocations pendant cet intercontrat.

Pour ne pas rompre la continuité des droits, vous devez vous actualiser mensuellement sur le site de Pôle Emploi en transmettant votre bulletin de salaire. Chez OpenWork nous vous fournissons, en annexe de tous nos bulletins détaillés, les éléments utiles pour votre actualisation.

Je prépare ma fin de contrat et une éventuelle ouverture de droits aux allocations Chômage

Une fois le solde de tout compte délivré, vous recevez votre certificat de travail et votre attestation Pôle Emploi. Si vous répondez aux critères posés par Pôle Emploi, vous pouvez ouvrir des droits ARE. Une ouverture de droits peut intervenir après un CDD signé avec la société de portage salarial ou la rupture conventionnelle d’un CDI à votre initiative.

Le montant de l’ARE se base sur 57% du salaire de référence journalier. La base du salaire de référence correspond à tous vos salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois, primes comprises, mais hors indemnités liées à la rupture de votre contrat, auxquels s’applique une formule de calcul.

Je prépare ma retraite

L’ouverture de ses droits à la retraite repose sur une notion d'âge et de trimestres. L’État informe régulièrement du nombre de trimestres à cotiser pour partir à la retraite à taux plein. Aujourd’hui (si vous êtes né après 1973), vous devez avoir cotisé 172 trimestres.

Comment valider un trimestre ? Le calcul fonctionne par année. Il faut percevoir 6 150 euros brut minimum par an pour valider 4 trimestres. Évidemment, on valide au maximum 4 trimestres par an.

La base de calcul pour sa retraite correspond au salaire brut moyen des 25 meilleures années.

Je saisis des frais professionnels, quels impacts ?

En portage salarial, vous avez la possibilité, comme si vous aviez créé votre propre structure juridique, de déclarer des frais professionnels. Les frais professionnels ne sont pas soumis aux cotisations sociales. Le salaire brut sur lequel repose les cotisations étant diminué, les cotisations versées sont réduites. Ensuite, OpenWork vous rembourse les frais dans la totalité.

Votre rémunération nette mensuelle = salaire net (réduit) + montant des frais professionnels.

La rémunération nette est supérieure mais le salaire brut est diminué. Comme vu précédemment, cela impacte donc le mode de calcul des indemnités/allocations Maladie/Maternité/Chômage/Retraite.

L’équipe d’OpenWork veille à la cohérence des bulletins de paye pour que le rapport entre le salaire brut et le salaire net soit cohérent. 

💡 Important : la déclaration de frais professionnels est différente d’une refacturation des frais à votre client. Si ce dernier prend en charge des frais, cela n’a aucun impact sur le calcul de votre salaire.

Pour toute autre question, contactez-nous : webinaires@lemonde-apres.com

Que pensez vous de cet article ?