Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Comment les talents d’aujourd’hui construisent-ils le futur du travail ? 

11/26/2020

0 commentaire(s)

Claire Bonenfant, Directrice générale de SThree France était l’invitée d’OpenWork dans le webinar du 19 novembre 2020 : « Quels profils et compétences ont la cote dans le Monde d’Après ? » animé par Yves Leroy, Key Account Manager chez OpenWork.

 

Jean-Hugues Zenoni, co-fondateur de la société de portage salarial OpenWork, a assisté à la présentation et nous partage sa synthèse.

Claire Bonenfant est une spécialiste du recrutement et de la mise en relation d’indépendants pour les entreprises. Présent dans 15 pays et avec 11 000 consultants sur site, SThree est une référence incontournable dans le secteur. Elle analyse pour OpenWork, spécialiste du portage salarial, de quelle façon le marché du travail a récemment évolué.

Après la phase de sidération du premier confinement, les organisations se sont remises en ordre de marche. Pour certains secteurs, la demande en recrutement reste élevée. Les délais pour la prise de décision se rallongent un peu et la négociation est parfois plus difficile, mais le volume d’activité reste fort et, dans certains secteurs, même supérieur au volume de 2019.


Quelles sont les clefs d’un rebond efficace ?

Quatre axes phares sont identifiés aujourd'hui pour continuer à développer son activité et à se développer.

  • Chercher des opportunités « cross sector » pour pivoter d’un secteur en difficulté sur un secteur plus dynamique.
  • Identifier les compétences transversales sur lesquelles s’appuyer pour une plus grande agilité.
  • Développer sa résilience pour être plus fort face à l’adversité.
  • Cultiver son développement personnel. 


Passer d’un statut de CDD/CDI traditionnel à celui d’un.e consultant.e indépendant.e nécessite des qualités d’adaptation. Les postures qui bloquent la fluidité sont à proscrire. Il faut être conscient qu’un CDI traditionnel, par la sécurité qu’il propose, implique un montant de rémunération réduit par rapport à un TJM en tant que consultant extérieur.


Quels sont les secteurs phares qui se distinguent actuellement ?

4 secteurs sont particulièrement demandeurs de consultants indépendants :

  • Les métiers de l’IT : cybersécurité, transformation digitale, virtualisation du poste de travail, Data Analysis (Big Data).
  • La Supply chain : gestion des flux et planification de production.
  • Banque et Assurances : respect des normes réglementaires (compliance) et analyse des risques.
  • Médical : mise en conformité avec les nouveaux règlements applicables dans le dispositif médical.


Comment se développer en permanence en tant qu’indépendant ?

L’opportunité actuelle pour les indépendants vient du constat que les « sachants » ne savent plus, ou du moins de façon moins visible. Les solutions sont donc à inventer avec une redistribution des rôles.
L’accélération du numérique et la capacité à vivre dans un milieu complexe permettent à des talents de fournir de l’information opérationnelle rapidement et au plus grand nombre.

 

Quelles sont ces compétences nouvelles à acquérir ou ancrer ?

Il est essentiel de développer la culture du Feed Back en cours de mission et à la fin. Il ne faut pas hésiter à interroger les différents interlocuteurs avec lesquels on a travaillé. Les questions et les retours sont autant de pistes pour évoluer efficacement.

Développer ses Soft skills, est devenu stratégique, notamment sur les thématiques suivantes : la PNL (programmation neuro linguistique), la CNV (communication non violente) ou la prise de parole en public. Cela renforce sa crédibilité, sa confiance en soi et l’adaptabilité à une nouvelle équipe.

Une idée à creuser pour les indépendants est également de s’offrir un coaching à plusieurs. Le co-coaching permet une motivation supplémentaire et un échange sur les meilleures pratiques entre pairs.

Animer soi-même des séances de formation ou des ateliers permet par ailleurs de formaliser ses acquis et de les partager. Un indépendant gagne lorsqu’il se développe individuellement et en équipe.

 

Comment évolue le management avec ce nouveau contexte ?

Nous avons enregistré les expériences du premier confinement. Autant nous n’avions pas de manuel de gestion de crise dans ce domaine, autant aujourd’hui, nous sommes parés.

  • L’autorité et influence ne fonctionnent pas à distance.
  • Les consultants externes, beaucoup plus habitués à ce type de situation, peuvent participer efficacement à la transformation.
  • On propose des innovations managériales qui favorisent l’autonomie et l’engagement.
  • La qualité et la performance se réalisent aussi depuis la maison.

 

Est-ce une ère de transformation Professionnelle et Personnelle ?

Des réflexions clefs apparaissent : 

  • Arrêter de mettre l’activité professionnelle au centre de ses choix de vie.
  • Envisager des mobilités géographiques grâce aux nouveaux modes d’organisation et au à un autre rapport aux transports.
  • Quitter les centres-villes et les agglomérations, lorsque ce n’est pas un choix personnel.


En conclusion, la situation que nous vivons oblige les structures et les individus à sortir des solutions traditionnelles. Les entreprises qui intègrent le plus rapidement les nouveaux usages, aussi bien en termes de performance métier que d’organisation interne, auront une capacité à retenir les talents et évoluer de façon pérenne.

 

Pour poursuivre les échanges à l'issue de ce webinar, n'hésitez pas à nous écrire à webinaires@lemonde-apres.com.

 

Que pensez vous de cet article ?