Connaissez-vous l’holacratie ?

Bonheur et Travail

1/13/2017

0 commentaire(s)

Rochna Zaki

L'holacratie est un mode d'organisation du travail en entreprise, où la hiérarchie n'existe pas. Les salariés d'une structure occupent des postes différents et travaillent en complémentarité, mais ne sont ni les supérieurs, ni les subordonnés d'autres membres du personnel. Tous ont la même position au sein de la société et ils s'auto-managent. Ce nouveau type d'organisation professionnelle, pratiqué par des entreprises de plus en plus nombreuses, a été popularisé en 2001, par Brian Robertson, l'un des dirigeants de l'entreprise américaine "Ternary Software" (éditeur de logiciels). Après plusieurs années de recherches, visant à optimiser le travail en entreprise, il aboutit à la conception de ce système d'organisation, dont il publie les préceptes en 2010, dans son ouvrage intitulé "Holacracy Constitution".

Le principe de l'holacratie est simple : il s'agit de mettre fin au système pyramidal et de privilégier les "cercles" entre professionnels partageant des intérêts communs, pour favoriser les échanges efficaces. Un employé peut appartenir à plusieurs "cercles" dès lors qu'il est concerné par la problématique abordée. Les échanges se font à bâtons rompus et personne n'a la primauté des décisions. Chacun est responsable de la tâche / de la mission qui lui a été confiée et exprime son expertise, sans l'aval d'un supérieur. Ce système octroie autonomie et responsabilité, sans entrave, ce qui pousse le professionnel à vouloir bien faire.

L'holacratie est-elle une utopie ? Non, plusieurs entreprises la pratiquent déjà en France, notamment la grande enseigne de bricolage Castorama. Toutefois, ce nouveau type d'organisation du travail peut être difficile et long à mettre en place car les habitudes ont la vie dure ! Les managers apprécient peu de perdre leur pouvoir et leur autorité. Et certains salariés ne savent pas travailler en autonomie. Néanmoins, ce mode de fonctionnement est plus facile à instaurer dans les petites structures agiles type start-up, qui sont des structures innovantes, aux idées neuves, où les salariés ont l'habitude d'être autonomes et très polyvalents.

Aujourd'hui, nous avons trop peu de recul pour affirmer que ce nouveau modèle d'organisation de l'entreprise permettra de révolutionner positivement la productivité des salariés et favoriser le bien-être au travail. Seul l'avenir permettra de répondre à cette question...

Que pensez vous de cet article ?