Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Consultant en portage salarial : Back to Work or Move to Work ?

12/22/2011

0 commentaire(s)

Fabien Salicis

Un des grands dilemmes du consultant indépendant en portage salarial est de savoir s'il va retourner au travail en contrat classique ou si au contraire il va créer son entreprise.

Pendant longtemps, la vision du portage salarial et de sa finalité se limitait à ce choix binaire que les consultants finissent par prendre au bout de 2 ans en moyenne. Si se faire embaucher dans une entreprise est plus simple que la création d’entreprise, cette dernière n’a pas pour autant vocation à devenir un chemin de croix.

Pourquoi ne pas garder le statut du portage salarial sans pour autant se priver de développer les autres projets et notamment celui de la création de son entreprise ?

Le consultant a passé 2 ans à développer son activité de consultant indépendant, qui se cumule souvent avec l'activité de création d'entreprise et de toutes les manières, l'habitude de gérer le multi-projet est ancrée désormais dans ses gênes. L'entreprise créée peut très bien choisir de rémunérer son dirigeant au travers d'une mission de portage salarial et ne pas l'empêcher de continuer ses missions de consultants, lui permettant de gérer la partie la plus dure de la création d'entreprise, à savoir le début où se verser un salaire n'est pas toujours évident.

 

Cela permet de continuer à:

- garder un contrat de travail rémunérateur

- garder les avantages d'un contrat de travail classique (et les acquis sociaux qui vont avec)

- simplifier et centraliser ses sources de revenus en une feuille de paie

- garder la mutuelle de l'entreprise

 

Et cela permet en plus de :

- diversifier encore plus ses sources de revenus

- démarrer son entreprise en utilisant des consultants en portage salarial, et donc préservant les coûts de son entreprise flexibles et modulables suivant l'activité très fluctuante d'une start-up.

- profiter à plein de l'écosystème créé par l'entreprise de portage salarial et gagner un temps très précieux dans le recherche de compétences et de partenaires qui valident la crédibilité de son entreprise.

- créer une marque commune avec d'autres consultants en sous-traitant la paie, un des éléments les plus complexes de la création d'entreprise.

L'entreprise est le meilleur système qu'à trouvé l'homme pour se partager la valeur, si un consultant en portage salarial a une bonne idée et décide de la partager, il serait dommage en revanche qu'il subisse les inconvénients de la création d'une entreprise classique alors qu'il pourrait continuer à cumuler les avantages de ce système et de créer encore plus d'activité pour l'écosystème dans lequel il était inscrit.

Et l’entreprise en elle-même raccourcira un des postes les plus chronophages de son existence : la partie de sa création et les inconvénients qui vont avec. Car originellement, si le consultant avait choisi la voie du portage salarial, c’était bien pour éviter de tomber dans ce genre d’inconvénients. Et l’accélération générée par ce système aura surement pour avantage un élément : développer son entreprise beaucoup plus rapidement que de repartir de zéro, car le chemin a parcourir devient encore plus dur.

 

Je remercie Bastien Sannac, Julien Grimal et Jean-Hugues Zenoni pour leurs lumières tout au long de l'écriture de cet article.

Que pensez vous de cet article ?