Conversation en Anglais : une méthode efficace pour progresser ?

Futur et Travail

1/26/2021

0 commentaire(s)

L'utilisation de l'anglais en entreprise, et de la conversation en anglais, est aujourd'hui fondamentale. La plupart des entreprises, même les plus petites d'entre elles, fonctionnent à l'international, avec au moins des clients dans le monde entier, et l'anglais est la langue universellement utilisée dans le monde du travail. Ainsi, pour évoluer dans sa carrière, savoir tenir une conversation en anglais est indispensable. Nous proposons une méthode efficace pour progresser et acquérir de la fluidité en anglais.

Acquérir du vocabulaire et de la grammaire

Les prolégomènes à toute conversation en anglais restent la maîtrise de la langue. Pour maîtriser une langue, la meilleure solution reste, selon nous, l'apprentissage de la grammaire et du vocabulaire. Néanmoins, pas question de perdre son temps, de chercher des notions grammaticales très pointues, ou du vocabulaire rare ou littéraire.

Cet apprentissage du vocabulaire et de la grammaire doit être ciblé. Il est ainsi très important d'en rester à des notions de grammaire orale, susceptibles d'être appliquées ensuite dans une conversation en anglais, et de cibler au maximum l'apprentissage du vocabulaire.

On conseillera ainsi l'usage d'un manuel de TOEIC, test destiné à la communication en entreprise. L'apprentissage de la grammaire et du vocabulaire d'un tel manuel ne peut prendre que quelques jours. Le site de wall street english donne aussi des méthodes claires et pragmatiques pour ne pas encombrer son apprentissage de la langue anglaise. Ces méthodes sont fondées notamment sur l'usage de moyens mémotechniques, et de ciblage de mots de vocabulaire à apprendre.

Se familiariser avec la langue anglaise : lire, rédiger, s'entraîner à l'oral

Pour les mettre en œuvre dans le cadre d'une conversation en anglais, la grammaire et le vocabulaire seuls ne suffisent pas. Il est aussi nécessaire de les intégrer dans une pratique de la langue anglaise, qui passe avant tout par une familiarisation avec la langue. Pour cela, il est évident que la lecture et la rédaction semblent les meilleurs moyens pour se familiariser avec l'anglais.

Lorsqu'on lit un texte en anglais, on est confronté à la langue anglaise dans son utilisation la plus naturelle possible de la langue, et nous sommes à même d'acquérir et de retenir des tournures anglaises, pour éviter les gallicismes. Nous conseillons ainsi la lecture de courtes nouvelles littéraires (par exemple des nouvelles de Poe).

Il est aussi très important de rédiger des petits textes, pour mettre à profit le vocabulaire appris, et les tournures assimilées par la grammaire et la lecture. La pratique de la conversation en anglais requiert une troisième compétence : la fluidité. Avant de viser la fluidité, il faut viser l'intelligibilité. Pour cela, il faut s'entraîner à prononcer les mots correctement, s'enregistrer, parler devant un miroir, s'entraîner par exemple à prononcer des phrases des livres lus. Au cours d'un précédent article, nous avons suggéré comment, avec cinq minutes d'investissement par jour, il était possible de faire des progrès en anglais.

Se lancer, tout simplement

Lorsqu'on a acquis suffisamment de familiarité avec l'anglais, le plus simple à faire, pour progresser dans sa conversation en anglais, est de se lancer, tout simplement. On ne progresse en conversation en anglais qu'en pratiquant, qu'en parlant à d'autres personnes. Pour progresser et se lancer dans un cadre non-professionnel, nous recommandons la possibilité d'un tandem. Le tandem consiste dans le fait de parler avec un locuteur natif de la langue dans laquelle on veut progresser, lequel cherche aussi à progresser en Français.

C'est, en quelques sortes, un échange gagnant-gagnant, qui permet de faire des progrès significatifs en conversation. Dans le cadre d'une conversation en anglais, trouver un tandem n'est pas ardu : l'offre est importante, et excède la demande. Par ailleurs, on ne progresse en conversation en anglais qu'avec les années, en étant confronté à des calls en anglais, et en acquérant de l'expérience.

Au total, la conversation en anglais est à la portée de n'importe qui, pourvu de travailler méthodiquement et efficacement ;)

Que pensez vous de cet article ?