Logo OpenWork
'

Dites plutôt "travaille bien" que "bon courage"

Bonheur et Travail

11/17/2020

0 commentaire(s)

82% des gens souhaitent "bon courage" à leurs collègues, selon une statistique diffusée par le magazine Capital

L'expression, qui peut pourtant être aisément replacée par "travaille bien", insiste sur la pénibilité de la tâche à accomplir, l'austérité de la journée de travail, et ne favorise pas du tout le bien-être au travail dont il est question actuellement. Alors qu'elle est initialement porteuse de solidarité, l'expression "bon courage" a perdu son sens premier, et insiste davantage sur le caractère ardu d'une tâche. Les mentalités doivent changer.

Remplacer une expression négative par une expression positive

"Travaille bien", c'est une expression qui dénote la positivité du travail. Le travail n'est plus vu comme une tâche pénible, qu'il faut s'infliger, mais au contraire comme une tâche à accomplir avec intérêt. L'expression insiste sur l'efficacité et la productivité au travail, et suggère l'importance d'aller vite, d'être concentré, et de travailler au mieux.

Enfin, l'expression insiste sur la solidarité des collègues qui l'annoncent, et tranche par conséquent avec son expression concurrente, "bon courage", qui a perdu tout son sens premier à force d'être trop souvent utilisée. Il faut se préoccuper ainsi des conséquences d'un "bon courage" au lieu d'un "travaille bien".

Cela présuppose qu’il va falloir du courage, pour accomplir une tâche ! Le problème de ces suggestions, c’est qu’à force de les entendre, l'inconscient fait que l'état souhaité est atteint. Le travail devient pénible, il est de plus en plus dur de travailler. Philippe Bloch a même écrit un livre, pour montrer que l'usage immédiat d'un "travaille bien" pousse tout de suite un salarié à mieux accomplir une tâche.

La question du bien-être au travail sous-jacente

Derrière la problématique du "travaille bien" qui doit remplacer un "bon courage", se cache derrière la question du bien-être au travail. L'anxiété au travail est une question contemporaine, qui domine jusqu'aux débats politiques. En effet, en 2017, la question de savoir si le burn-out devait être considéré comme une maladie était posée, au cours de la campagne présidentielle.

De fait, dire un "bon courage" au lieu d'un "travaille bien" est anxiogène, et n'amène pas à un effet positif au niveau du bien-être. En effet, cela a l'effet d'une contagion du stress, par effet d'émotion. Ainsi, la question du bien-être au travail passe aussi par un changement de vocabulaire. On a tendance à sous-estimer la capacité émotionnelle de l'humain, et l'importance d'être dans un état d'esprit positif pour parvenir à cumuler le bien-être d'une part, et la productivité de l'autre. Ainsi, remplacer "bon courage" par "travaille bien" possède toutes les vertus nécessaires.

Que pensez vous de cet article ?