Logo OpenWork
'

Dysorthographie : des solutions pragmatiques pour vos problèmes.

Bonheur et Travail

10/14/2020

0 commentaire(s)

6 à 8%, c'est le nombre de Français souffrant de dysorthographie, selon une statistique de la Fédération Française des Dys.

Cette statistique ne prend en compte que les cas graves de dysorthographie, ceux qui ont le plus grand mal à écrire le moindre mot sans erreur. Néanmoins, les problèmes d'orthographe ne se limitent pas à ce faible pourcentage, et la dysorthographie frappe un grand nombre de Français. Obstacle évident à l'emploi (un DRH sur deux assure que l'orthographe joue un rôle dans l'écart des candidatures d'après Le Parisien), et en augmentation constante, elle n'est pourtant pas une fatalité, et des solutions pragmatiques et efficaces peuvent être envisagées pour lutter contre.

La bonne vieille dictée

Pour lutter contre la dysorthographie, rien de tel qu'une méthode qui a fait ses preuves depuis des décennies : l'apprentissage des règles de grammaire, les exercices simples et la pratique assidue des dictées. Selon l'universitaire Anne-Claire Jeanjean, la dictée est le seul moyen efficace pour régler les problèmes d'orthographe. En effet, l'orthographe est une manière normée de s'exprimer à l'écrit, de même que la parole est une manière normée de s'exprimer à l'oral. Selon les dires de l'universitaire, il s'agit de "l'ensemble des règles et des usages considérés comme une norme pour transcrire les mots d’une langue parlée". A ce titre, la dictée est une mise en pratique efficace contre la dysorthographie, en ce sens qu'elle permet de s'entraîner, et, à terme, de ne plus faire d'erreurs.

Nous suggérons ainsi la pratique quotidienne de la dictée. Certains outils permettent de faire une dictée par jour sur des points de grammaire différents, pour s'entraîner.

Des outils plus innovants

Pour le cas où l'exercice de la dictée serait trop rébarbatif, il est aujourd'hui tout à fait possible, pour lutter contre la dysorthographie, d'avoir recours à des applis, à des outils en ligne pour s'améliorer. Attention ! Il nous semble que cela reste moins efficace que la dictée, mais cela peut avoir un intérêt : bien loin de posséder le côté sérieux et austère de la dictée, c'est ludique et interactif. De nombreuses applis ont été ainsi développées contre la dysorthographie, comme par exemple Frantastique. Cette appli propose des cours d'orthographe en ligne personnalisés, selon les besoins de chacun. Le site orthodidacte propose peu ou prou le même type de services : fondé sur un test initial, il permet de voir quels sont les problèmes de dysorthographie de chacun, et de les corriger au moyens d'exercices ciblés. Ainsi, internet regorge de solutions pour traquer les fautes.

La solution de facilité : le correcteur automatique

Il peut cependant arriver que, dans l'urgence, la dysorthographie ne soit pas corrigeable. C'est notamment le cas lorsqu'une lettre de motivation ou un CV doivent être envoyés rapidement. Corriger la dysorthographie demande un investissement un travail de fond, notamment pour les cas les plus importants. Face à l'urgence, la possibilité d'un correcteur automatique est toujours bonne à prendre : son bon usage devrait permettre de supprimer l'ensemble des fautes d'orthographe dans une lettre ou dans un CV. Il existe des logiciels spécialisés dans la correction de fautes d'orthographe sur des documents word ou dans des mails. Cependant, cela ne doit pas être suffisant, et un travail contre la dysorthographie a tout à fait intérêt à être entrepris. Il ne faut pas en mourir ;)

Que pensez vous de cet article ?