Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Espaces hybrides et flexibilité : c'est quoi le coworking ?

5/1/2018

4 commentaire(s)

Rochna Zaki

Les espaces hybrides : un boom sur le marché de la flexibilité

Synthèse de l’étude JLL de février 2018 : ‘Coworking, les nouveaux bureaux flexibles »

La révolution digitale et l’essor d’outils de travail nomades et connectés tels que le cloud redessinent les frontières de l’espace de travail. Adaptation et flexibilité sont aujourd’hui les clés du succès et cette demande se traduit au niveau des stratégies immobilières des entreprises. JLL, société de conseil spécialisée en immobilier d’entreprise a mené l’enquête sur les nouvelles attentes des entreprises en matière d’espaces de travail flexibles et les offres proposées sur le marché. Une étude publiée en février 2018 explore notamment une offre en plein essor : les espaces hybrides. 

Un marché immobilier en forte croissance

Les espaces hybrides sont une nouvelle solution immobilière, qui mixe coworking et centre d’affaires (bureaux privatisables aux entreprises). Le marché des espaces hybrides est en forte croissance depuis deux ans dans plusieurs capitales européennes, notamment à Londres, où ils représentent 20% du marché immobilier. Les packages proposés par les opérateurs d’espaces hybrides tendent à se normaliser. On retrouve notamment une grande disponibilité des espaces (24/7), des durées d’engagement courtes (1 à 2 mois fermes), des demandes de garantie réduites (1 mois de loyer), l’accès à des prestations permettant un « plug and work » immédiat (mobilier, aménagement, accès internet) et à des services à la carte (réservation de salles de réunion selon les besoins). 

C'est quoi le coworking ?

C'est quoi le coworking : Une solution économique

Autre argument avancé par les opérateurs d’espaces hybrides : la flexibilité des espaces permet entre 30 et 50% d’économies par poste de travail. JLL, en reconstituant les coûts par poste de travail confirme cet argument, en calculant qu’un poste de travail en espace hybride coûte en moyenne 42% moins cher qu’un poste de travail en bureau traditionnel. Les économies sont imputables à la réduction des mètres carrés alloués aux postes de travail, ainsi qu’à la mutualisation des espaces. Les occupants paient pour l’usage des salles de réunion « à la carte », ce qui permet d’en optimiser l’usage ente plusieurs locataires. Les espaces sont également densifiés, avec des postes de travail réduits, et les espaces généralement sous-utilisés dans les bureaux traditionnels (les rez-de-chaussée par exemple) valorisés. 

C'est quoi le coworking : question ambigue 

Néanmoins, les résultats de l’étude de JLL sont ambigus. Si la société conclut effectivement à une économie de l’ordre de 42% par poste de travail, elle remarque également que le coût du mètre carré en bureaux traditionnels est de 32% moins cher que dans les espaces hybrides. L’on retire globalement de cette étude un manque de lisibilité du marché des espaces hybrides. Ces nouvelles solutions immobilières ne sont pas une panacée, et chaque entreprise doit calculer les économies possibles en fonction de ses besoins. L’étude ne conclut pas non plus sur l’impact des espaces hybrides sur la productivité des utilisateurs. Il aurait été notamment intéressant de mesurer si les espaces hybrides contribuent réellement à l’échange de compétences et à l’émulation entre locataires.  Le sens d’appartenance à une communauté représentant un aspect important du bien-être au travail, il aurait été avisé d’y consacrer une partie.

À lire aussi : Le coworking, comment ça marche et Travail à distance, coworking et bureau du futur : où travaillerons-nous en 2047 ?

Que pensez vous de cet article ?