Et si on refaisait le match ... pour gagner des parts de marché

Economie et Travail

5/30/2014

0 commentaire(s)

Fabien Salicis

Et si on refaisait le match ... pour gagner des parts de marché - Une nation aligne 11 joueurs sur le terrain lors d’une compétition, mais chaque citoyen ou presque se sent autorisé à suggérer un jeu qui selon lui aurait de meilleurs résultats.

Chacun s’estime à tort ou à raison capable de commenter le jeu, de le comprendre de l’analyser et d’émettre une opinion autant sur la stratégie que la tactique.

La place économique de cette même nation représente les mêmes enjeux, mais si peu se sentent concernés par le même esprit d’équipe, si peu s’intéressent aux enjeux et aux conséquences pour l’équipe dont ils font partie.

Faut il assouplir tel règlement, simplifier telle procédure, revoir l’opportunité de telle grève, préserver le bien commun, laisser les synergies se développer afin que l’objectif commun soit atteint ?

Bien qu’évidente, la réponse souffre de blocages, d’intérêts partisans aux dépens de ceux de la communauté.

Sans la liberté d’entreprendre, sans la diminution d’entraves, comment espérer générer les moyens d’une solidarité accrue à laquelle tout le monde souscrit mais en la mettant comme finalité et non comme préalable ?

Alors marquons des buts en nous donnant les moyens de gagner des parts de marché

Vous illustrez cette lecture avec vos cas personnels en micro-entreprises plutôt qu’à la dimension de l’hexagone qui est celle mise en exergue dans l’article, mais c’est naturel dès que la notion de parts de marchés est évoquée et les responsables qui nous ont accueillis aligneront immédiatement des questions telles que :

- comment gagner des parts de marché ?

- quel positionnement (comme un schéma 4-2-3-1 football ?) devons-nous adopter pour réussir à mettre en place des stratégies gagnantes ?

Et si on refaisait le match ... pour gagner des parts de marché

- sur quelles forces individuelles et quelles valeurs collectives devons-nous nous reposer pour réussir à déployer au quotidien notre stratégie ?

 

Depuis peu les profils des consultants sont mis en avant avec l’espoir de susciter des réflexes d’entraide en offrant la mise à disposition de son réseau car la nature du service offerte ou l’entreprise susceptible de bénéficier potentiellement des compétences décrites nous est connue.

Si un consultant exprime son offre et termine en décrivant les cibles d’entreprises, est ce que naturellement nous penserons à lui suggérer les contacts dont nous disposons pour lui favoriser la réalisation de son objectif ? Essayons dans un premier temps une rencontre entre le consultant en question et ceux qui pensent pouvoir le soutenir dans son projet, de ce qu’il en sortira permettra d’affiner la pertinence de la démarche.

Favorisons les tables rondes sectorielles et fonctionnelles pour stimuler la démarche collective de prospection.

Provoquons l’interaction entre différentes fonctions complémentaires pour que l’entreprise virtuelle ainsi réunie devienne une proposition à valeur ajoutée car incorporant l’offre financière à l’offre technique ou marketing par exemple.

" Et si on refaisait le match ... pour gagner des parts de marché " , Fabien Salicis - Le Monde Arès

Que pensez vous de cet article ?