'

Figure de style : quand et comment les utiliser ?

Digital et Travail

6/18/2019

0 commentaire(s)

figure de style : Le mail, l’exercice indispensable pour s’entraîner

Vous avez peut être en mémoire les cours de français à l’école et la figure de style classique de la langue française : hyperbole, oxymore, euphémisme, autant de figures de style difficiles à appréhender et à retenir. La figure de style, initialement, est un procédé d’expression qui s’écarte de l’usage ordinaire de la langue. A l’origine, les figures de style sont liées à la rhétorique (l’art du discours) et étaient très utilisées dans le but de convaincre son interlocuteur. Il est néanmoins intéressant de se rappeler des plus importantes pour enrichir son vocabulaire : https://langue-francaise.tv5monde.com/decouvrir/devenir-expert/les-figures-de-style.

Mais les figures de style de la vie quotidienne, ce sont finalement plutôt une manière d’écrire et la capacité de trouver le ton juste dans vos écrits, par mail ou autre. Un ton qui change en fonction de la langue, du destinataire et du sujet.

Pour choisir la bonne figure de style, il faut d’abord identifier l’objectif de votre mail.
Par exemple, dans le cadre d’un mail de remerciement après un entretien, l’objectif est de confirmer son intérêt.
L’objet du mail peut aussi être l’occasion d’un peu d’originalité : au lieu de s’attacher au classique “suite à notre entretien”, il peut être intéressant d’oser - selon le ton de l’entretien passé - un objet comme “stage (et aventures) à venir” par exemple.

Figure de style : Entre efficacité et politesse, que prioriser ? Rester original tout en se démarquant, c’est l’objectif d’un mail bien rédigé

Figure de style : quand et comment les utiliser ?

Pour se rendre compte des risques à utiliser la figure de style à tort et à travers, il suffit de comparer les écrits en anglais et en français : dans les deux cas, l’usage de la figure de style est très différent. Les français sont par exemple connus pour utiliser un style souvent ampoulé, qui ne va pas droit au but, quand les anglais et les américains sont très directs et font des phrases très courtes.
A cela, en France, se rajoutent les formules de politesse qui alourdissent très vite un mail, comme “Veuillez vous assurer Madame, Monsieur, de mes sentiments les plus distingués” pour les mails de candidature, ou encore “Bien à vous, belle journée” qui s’accumulent à la fin d’un mail. On remplacera donc un “en espérant vous voir à cette soirée organisée avec l’équipe”, dans un mail ou l’objet de la soirée n’arrive que trop tard, par “à très vite” ou “à ce soir je l’espère”.

Figure de style : Quelques règles pour un mail efficace 

En réalité, la figure de style étant rattachée à un style très littéraire, il est donc souvent mal aisé de l’employer dans un mail : pour écrire un mail efficace, il suffit de suivre quelques règles.

  • Chaque ligne doit servir à quelque chose
  • Préférez la concision pour votre objet : au lieu de mettre en objet “J’ai un problème”, préférez “Mon imprimante n’imprime plus les pages en couleurs.”
  • Lancez vous le challenge d’essayer de réduire vos mails à 5 phrases.

Maintenant que vous savez bien rédiger un mail, apprenez comment bien gérer votre boite mail : https://www.lemonde-apres.com/fr/blog/organiser-sa-boite-mail-professionnielle
mais aussi comment déconnecter de vos mails, un élément très important pour le bien être quotidien.
 

Que pensez vous de cet article ?