Logo OpenWork
'

Gestion du Temps: Temps court et temps long

Temps et Travail

3/2/2016

4 commentaire(s)

La gestion du temps: Le Temps Court et le Temps Long

Si vous travaillez à votre compte et que vous avez comme clients de grandes entreprises, vous avez dû constater de nombreuses fois que la gestion du temps des employés de ces grandes entreprises n’est pas la même que la vôtre. Il existe plusieurs perceptions temporelles et par extension plusieurs temps. Dans ce cadre, on peut faire une distinction entre le temps court et le temps long.

Le temps long, ce devrait être, dans un monde idéal, le temps des hommes politiques, celui des grandes lignes, des grands projets, dépassant de très loin les petites échéances électorales. Ce temps long, c’est celui de la stratégie, celui qui dépasse l’intérêt individuel et l’intérêt actuel, pour s’intéresser à l’intérêt général futur.

Le temps court, c’est au contraire celui qui fait abstraction totale des conséquences à long terme. Le trading à haute fréquence, les promesses électorales, le gâchis, la sur-consommation, sont autant d’exemples d’agissements s’inscrivant dans un temps court. C’est aussi parfois, dans nos activités professionnelles, un temps qui nous est imposé, un cadre duquel on ne peut sortir : une deadline très rapprochée, le paiement d’un client qu’on attend et dont ne peut pas se passer…

 

Le consultant et sa gestion du temps

En tant que consultant, on doit généralement naviguer entre les différents temps. En se formant, en publiant un livre blanc ou en intervenant à une conférence, le consultant se rapproche du temps long, essayant de s’assurer légitimité et visibilité pour, in fine, décrocher des missions dans les mois ou les années à venir. En répondant à ses emails, en peaufinant sa présentation PowerPoint ou en envoyant un devis, il se rapproche plutôt du temps court, en lien direct avec son activité.

Le fait est que l’une des grandes différences entre le salarié d’une grande entreprise et le travailleur indépendant est son rapport aux différents temps. Le salarié n’a pas ou peu à se soucier de ses retraites complémentaires ou son épargne (temps long), grâce aux différents plans d’épargne mis en place par son employeur. Par contre, il doit se soucier de sa présence quotidienne dans l’entreprise. Le travailleur indépendant, lui, devra parfois être plus actif dans la préparation de sa retraite complémentaire et la constitution de son épargne, mais il aura toute latitude pour gérer son emploi du temps quotidien : personne ne viendra le contrôler !

Que pensez vous de cet article ?