'

Intrapreneuriat : entreprendre de l’intérieur

Temps et Travail-Futur et Travail

11/21/2018

1 commentaire(s)

Vous êtes génial ? N’est-ce pas que vous êtes génial ! Vous avez toujours la bonne idée, le petit trait de génie qui vous différencie. Vous savez, cette idée super que vous avez eu et dont vous avez un peu parlé autour de vous. Tout le monde vous a dit que c’était super et qu’il fallait absolument le faire. Oui, mais comment ? Quitter son job c’est risqué, non ? Et si je vous disais que là n’est pas la question, qu’il existe un moyen de créer et d’entreprendre sans devoir tout quitter ; vous me croirez ? Vous devriez ! 
Parlons intrapreneuriat. 

J’entends les mauvaises langues dire que c’est l’entreprenariat pour les peureux. Eh non ! C’est juste une autre conception des choses. L’intrapreneur ne ressent pas forcément le besoin de quitter son entreprise, il aime certainement ce qu’il y fait. Et c’est justement parce qu’il aime son travail qu’il a eu une idée d’amélioration pour l’entreprise, un moyen de rendre plus performant son propre travail ou la firme en général. Intraprendre, c’est inscrire son projet personnel dans la continuité d’autres projets plus grands pour les perfectionner, les approfondir ou les compléter. Appartenir à un tout qui nous dépasse peut-être rassurant, c’est vrai, il faut le reconnaître. Alors, parlons des avantages de cette pratique. Car oui, les avantages de l'intrapreneuriat sont multiples. Ils allient les points forts du salariat et de l’entreprenariat. 

D’abord, vous avez à votre disposition tout le savoir de l’entreprise ainsi que les compétences techniques (comme le service juridique ou comptable) et le savoir-faire de vos collègues. Vous avez également la sécurité du salariat. A l’abris d’éventuels risques, vous pouvez travailler plus sereinement sur le projet qui vous passionne. Et justement, l’intrapreneuriat vous permet d’ouvrir une parenthèse dans votre vie professionnelle pour explorer les joies d’entreprendre. D’avoir une idée et de tout mettre en œuvre du début à la fin pour la voir se concrétiser. 

C’est le genre d’exploration formatrice qui enseigne bien plus que tous les cours auxquels vous pourrez assister sur le thème. Développer ses compétences opérationnelles, mais également personnelles, comme la créativité, la ténacité. Intraprendre, c’est aller tâter ses limites, voir de quoi on est capable - spoiler, on est souvent très capable, plus qu’on ne le croit. 

En somme, il ne faut pas avoir peur d’oser entreprendre et encore moins d’intraprendre. Vous avez des idées tout le temps. Parfois mauvaises, souvent bonnes et quelques fois exploitables. N’hésitez pas à foncer si vous vous sentez l’âme d’entreprendre et de faire germer cette graine d’idée en fruits juteux. 


 

Que pensez vous de cet article ?