Logo OpenWork (production deploy – branch:master)

Nos clients témoignent

Excellent

Trustpilot Stars134 avis 4.9 sur 5 basé surTrustpilot Logo

La critique au travail est-elle positive

5/19/2018

2 commentaire(s)

Manel El Robrini

Critique au travail : mur infranchissable ou moteur d’innovation ?

Pas facile d’accepter la critique au travail. Le sentiment d’injustice et l’émotion que provoque un reproche peuvent vite constituer un mur infranchissable pour qui se les voit adresser. Pourtant, une critique fondée peut parfois être le déclic nécessaire pour se remettre en question. Quelques idées pour gérer la critique et la transformer en source d’inspiration.

Le premier pas à franchir pour qui souhaite aborder la critique de façon constructive consiste à lui faire face. Plutôt que de se murer dans un refus ou de trouver des justifications pour éviter une remise en question, rationnaliser et qualifier ce qui est reproché ou demander des explications permet de sortir du domaine de l’émotion. Demander plus de précisions sur ce qui est attendu à l’auteur des critiques, voire des conseils sur la bonne manière de faire s’il s’avère très pointilleux permet de discuter intelligemment d’une critique qui nous est faite. Au contraire, en se justifiant on tente d’expliquer à l’autre que son reproche n’est pas fondé, lui faisant implicitement un reproche : on entre dans un cercle vicieux et stérile.

Afin de réagir positivement à la critique, il est intéressant de pouvoir la reformuler dans des termes qui permettent d’avancer et de l’objectiver : s’agit-il d’un reproche ou d’un simple ajustement ? La critique est-elle fondée et sur quoi porte-t-elle ? Si malgré tout l’émotion l’emporte, il est bon de décaler la conversation avec l’auteur des critiques dans l'espace ou dans le temps. Elle doit aussi se dérouler hors public afin de préserver l'amour-propre des deux parties et désamorcer la pression.

La sincérité est un élément clé d’une discussion constructive autour d’éventuelles critiques. Il faut savoir accepter un reproche s’il est fondé, en gardant à l’esprit que celui-ci ne touche pas notre valeur en tant que personne mais bel et bien le contenu de notre travail. Au contraire, il est aussi important de manifester son désaccord si l’on estime le reproche infondé, à condition de pouvoir exposer clairement et calmement ses arguments. Si néanmoins le ton monte, il est préférable de reporter la discussion afin que chaque partie puisse mûrir ses arguments et afin d’éviter de tomber dans le domaine de l’affect.

La clé pour accepter un reproche et s’en constituer un moteur est de chercher à le transformer un rapport gagnant-gagnant. Il s’agit de savoir discerner le reproche infondé et personnel de celui qui doit provoquer une remise en question de son travail. On peut alors s’en inspirer pour évoluer, et par la même démontrer à l’auteur des critiques que l’on est capable d’avoir une attitude positive face à la critique.

A lire aussi sur notre blog : Comment accepter la critique au travail et Comment contrer un manipulateur narcissique au travail

Que pensez vous de cet article ?