'

La critique comme ressource, affûter son esprit critique : quelques conseils

Bonheur et Travail

9/23/2019

0 commentaire(s)

La critique à bon escient : les bonnes attitudes face à la critique

Comme tout sentiment négatif, la critique doit être gérée au quotidien : lorsqu’elle désigne notre travail, elle est bonne à prendre et reste un atout. Elle peut constituer une opportunité : un état d'esprit positif fait la différence et permet de ne pas prendre tout trop personnellement.

Aujourd’hui, comme le montre ce TedX et les résultats des études de Shawn Achor, consultant, chercheur et auteur de Big Potential : How Transforming the Pursuit of Success Raises Our Achievement, Happiness, and Well-Being, “25% des réussites professionnelles sont dues au QI et 75% viennent de votre niveau d’optimisme, et de votre capacité à percevoir le stress plutôt comme un défi plutôt qu’une menace”. Ce best-seller publié en 2018 n’a pas de traduction, mais un livre qui lui ressemble “Comment devenir un optimiste contagieux” (2012). Dans ce TedX, Shawn Actor montre à quel point la pensée positive peut nous pousser à être plus heureux au quotidien, et ce notamment face à la critique : gérer son stress pèse dans la balance pour transformer la critique en élément qui nous fait avancer.

Affirmer son esprit critique : la source de l’innovation

Mais garder un esprit positif est parfois compliqué, quand souvent la critique est automatique : on se censure, et on censure les autres car “ça n’est pas possible” ou “c’est trop ambitieux”, des remarques qui reviennent souvent lors d’un brainstorming. En ce sens, l’esprit critique est souvent confondu avec “la critique” : celle qui ne fait pas forcément avancer les choses, qui n’a pas d'impact positif.

Or la démarche du design nous donne des clefs pour acquérir un esprit critique. Dans le design thinking, il s’agit de revenir sur une méthode qui fait foisonner les idées. D’abord, il faut distinguer la critique “positive” de la critique dite “négative”. La critique positive encourage à donner une suite à ses idées, tandis que la critique négative “coupe” la formulation d’idées nouvelles.

La critique comme ressource, affûter son esprit critique : quelques conseils

L’idée est donc de passer d’un principe du “oui mais” au principe du “oui et” : c’est toute la démarche du design thinking. Cette démarche qui consiste, dans une phase d’idéation (typiquement le brainstorming), à challenger son interlocuteur. Plus encore, la critique est même indispensable pour innover, comme le souligne la chercheuse Estelle Berger. L’innovation se nourrit en effet de l’esprit critique “pour le designer, le temps du diagnostic (supposément fondé sur la critique) et celui de l’idéation (censé incarner la créativité) ne se découpent pas linéairement.”

La critique : organiser le désaccord

Si la critique est le moteur de l’innovation, elle nécessite néanmoins d’être organisée. Il s’agit donc, d’une certaine manière, d’organiser le désaccord. Les théories comportementales autour de l’agentivité - traduite en anglais par agency - sont intéressantes de ce point de vue-là. L’agency désigne la manière dont les individus gère la critique pour avancer dans les problématiques de leurs valeurs, quotidiens, croyances, et ce en essayant de faire passer au devant, au mieux, leurs intérêts. L’agency peut être individuelle ou collective. Elle se trouve dans des situations du quotidien : d’une négociation pour savoir quel film on regardera ce soir, à la gestion d’un conflit autour de questions politiques, on agit en connaissance de cause et considérant notre environnement, c’est à dire ce que l’on pense que les autres pensent également. On établit ensuit un discernement, un jugement, grâce auquel une décision sera prise. Cette décision dépend de notre capacité à mobiliser de la critique. Dans ce cadre, la critique reste maîtrisée pour faire avancer les choses tout en avançant ses intérêts.

Pour approfondir le sujet, vous pouvez également lire cet article sur comment réagir positivement à la critique : https://www.lemonde-apres.com/fr/blog/la-critique-au-travail-est-elle-positive, et cet article sur les règles à suivre pour faire de la critique un allié lors des brainstormings.


 

Que pensez vous de cet article ?