La green attitude au bureau

Bonheur et Travail

1/19/2017

0 commentaire(s)

Rochna Zaki

L’écologie n’a jamais été aussi tendance que depuis ces dernières années, et encore plus depuis la COP21. Les modes de vie « green » prônent la simplicité et leur priorité tourne autour du respect de l’environnement. La diffusion de ces savoirs et de ces astuces se développe à travers les blogs, les chaînes YouTube, et bien d’autres canaux. Si l’effet boule de neige se fait sentir au niveau des particuliers, qu’en est-il des entreprises ? Le management doit-il impulser la changement ou bien est-ce aux salariés de faire émerger des initiatives ?

« Remplacez vos pauses cigarettes par des pauses vertes »

Il est désormais possible de concilier urbanité, professionnalité… et terreau ! La startup Ciel mon radis est très innovante en matière d’agriculture urbaine : elle accompagne les entreprises dans l’installation et la gestion d’un potager au bureau. De très grands groupes comme Engie ou Hermès ont déjà fait appel à l’équipe Ciel mon radis pour végétaliser leurs locaux de la sorte et donner une nouvelle occasion de créer du lien avec une green touch « terroir » entre leurs membres. L’idée étant de faire des pauses rassérénantes au bureau en s’occupant du basilic ou des salades, un bel atelier cuisine convivial issu de la production agricole constitue alors la carotte au bout du bâton.

Pour l’amour du compost 

Et pour ceux qui n’auraient pas tellement la place de cultiver des tomates ? Envisagez un nouveau type de création au bureau : produisez votre propre compost (et sachez comment le redistribuer ensuite) ! À l’issue de la pause déjeuné, il est fréquent d’avoir une peau de bananes, des épluchures de pomme, voire des restes de brocoli… Ce que vous considérez comme des déchets fera certainement le bonheur de votre futur lombricomposteur ! De nombreuses entreprises, petites ou grandes, sautent le pas, comme Auxilia, cabinet de conseil en développement durable, ou encore Phénix, startup de revalorisation des produits invendus. Cette démarche permet d’éviter à la matière organique de finir sa vie à la poubelle quand elle peut à la place devenir du bon terreau… qui pourra être utilisé dans un potager de bureau. Tous les éléments existent pour boucler la boucle de la green attitude au bureau… sans oublier le covoiturage.

Que pensez vous de cet article ?