Logo OpenWork
'

La retraite ? Le début d’une nouvelle carrière !

Actualités-Portage Salarial

11/8/2017

0 commentaire(s)

Allongement de l’espérance de vie, baisse des plafonds retraite, développement des solutions d’auto-entreprenariat ou de portage salarial…
Les raisons sont multiples pour expliquer l’explosion du nombre de retraités encore en activité aujourd’hui. En 10 ans, leur nombre a ainsi doublé, atteignant finalement plus de 500 000 en 2015.

Depuis 2003 et la loi autorisant les retraités à cumuler les revenus de leur pension avec ceux issus d’une activité annexe, ce chiffre ne cesse d’ailleurs d’augmenter. On compte par exemple aujourd’hui plus de 175 000 inscrits sur la plateforme « senioravotreservice.com » : un site internet à destination d’un public de retraités qui recense des offres d’emploi allant du petit bricolage de quelques heures jusqu’à des postes de comptable ou secrétaire à pourvoir plusieurs jours par semaines.

Du côté des retraités, la grande majorité justifie ce choix de reprise d’activité par des préoccupations financières. Ils pointent ainsi du doigt les revenus qui leur sont versés, considérant bien souvent qu’ils sont trop peu élevés pour continuer à vivre correctement une fois passée la barre des 60 ans.
D’autres, au contraire, revendiquent leur « besoin » de travailler et de continuer à s’investir dans une activité rémunérée auprès de différentes entreprises. Les anciens cadres, notamment, sont nombreux à avoir du mal à « raccrocher » une fois toutes leurs années de carrière derrière eux.

Heureusement pour ces derniers, ce sentiment de déchirure est parfois mutuel. En effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses également à partir à la recherche de ces seniors expérimentés qui disposent de temps libre à revendre !
Le « papy boom », qui a causé un effet de départ en retraite massif, laisse place à un besoin urgent d’encadrement. Il faut former les nouvelles générations, faire preuve de flexibilité en matière d’heures travaillées et de projets… Et surtout avoir une bonne connaissance de la culture d’entreprise pour favoriser la bonne intégration de ces nouveaux travailleurs.
Autant de qualités dont disposent nos jeunes retraités qui se retrouvent, très souvent à travailler comme de véritables consultant indépendants… Pour la compagnie dans laquelle ils travaillaient auparavant !

Lorsqu’il se fait dans les bonnes conditions, cet échange de ressources, de connaissances et de compétences ne peut alors qu’être bénéfique pour l’entreprise, comme pour le senior.

 

Que pensez vous de cet article ?