La transformation digitale des entreprises : les bonnes pratiques Par David Autissier et Emily Metais-Wiersch

Actualités-

3/17/2017

0 commentaire(s)

Manel El Robrini

Fiche de lecture du livre

Axa, Pernod Ricard, Sanofi France, Schneider Electric... la transition digitale des grandes entreprises françaises sont décryptées et analysées pour découvrir une marche à suivre.

Présentation

Emily Metais-Wiersch et David Autissier, tous deux experts en transformation des organisations, cherchent à partager les bonnes pratiques qu’ils ont observées dans les différents Groupes où ils sont intervenus.

La manière dont les entreprises traitent la question digitale est importante. Certaines s’en sont saisi très tôt en profitant de l’apparition de ces nouvelles technologies à leurs débuts, mais certaines n’ont toujours pas commencé leur transition.

Le livre présente tout d’abord des éléments très généraux sur les stratégies d’entreprise et la place du digital dans ces dernières. Principalement en développant l’idée que la manière de penser et de fonctionner doit évoluer au profit d’esprits plus « entrepreneurs » avec une stratégie qui doit placer le client au cœur de son fonctionnement.  Rapidement, les entreprises présentées ci-dessus sont décortiquées et leurs stratégies en matière de digital sont analysées avant d’en tirer les bonnes pratiques.

Que retenir des différents exemples ?

- Par exemple, chez Axa, on retient la nécessité de mettre en place une approche très locale, surtout vis-à-vis des filiales à l’étranger. Les profils entrepreneurs sont valorisés pour attirer toujours plus de talents et surtout pour garantir toujours plus d’agilité et de flexibilité (deux attitudes au cœur de la transformation digitale).

- Dans des entreprises qui ont plus une culture « familiale » comme Pernod Ricard, il est important d’impliquer tout le monde dans la culture digitale. C’est le leader charismatique qui prend en charge et transmet le changement par le biais du développement de Data SI.

- Donner du sens à la transformation, « think outside the box » est le mantra de Sanofi France en matière de transformation digitale pour développer des services et garantir l’innovation clé de leur succès.

- Schneider Electric vise plutôt la mise en place d’une gouvernance qui repose à la fois sur le global et le local et tout cela en allant vite. Apprendre à développer des projets de manière plus fluide est rapide est vital, mais nécessite beaucoup d’accompagnement.

Qu’en penser ?

Enfin l’interrogation est posée : existe-t-il un modèle de digitalisation que les entreprises peuvent suivre et appliquer quand elles cherchent à se transformer ?

La réponse est non.

Bien sûr en fonction des secteurs d’activité, de la taille ou même de la culture des entreprises ces transitions et transformations ne peuvent pas être gérées selon le même modèle. Pourtant certaines notions sont communes à plusieurs entreprises : celles de la flexibilité, de l’ouverture au local, mais aussi du développement de la culture de l’entrepreneur qui innove et gère des projets de manière autonome. Tout cela n’est pas possible cependant sans le moteur ultime de la transformation : l’accompagnement humain pour permettre l’adaptation et la transformation de la culture de l’entreprise.

 

Que pensez vous de cet article ?