Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

L'abus d'entreprise tue ...

6/17/2013

0 commentaire(s)

Jean-Hugues Zenoni

Oui oui  l'abus d'entreprise tue...Après de multiples discussions avec des DRH et Président de sociétés le constat est simple : l’entreprise doit être une ressource pour l’homme et non pas l’inverse !

L'abus est vite arrivé, il faut se méfier de cette grave maladie qui s’appelle ‘Ressources Humaines’. L’entreprise est une personne morale, un bout de papier, rangé dans une armoire et que vous pouvez consulter sur société.com, comme un livre, avec ses règles comptables qui ponctuent les chapitres.

L’entreprise est  avant tout la pérennisation des relations entre les hommes qui ont pour but de réaliser un projet. Comme il était assez complexe de recréer pour chaque projet une structure, on a créé un cadre juridique pour harmoniser ces relations, l’entreprise donc. Son but est de donner aux hommes un support, mais l'abus, la dérive s’est installée petit à petit et l’entreprise est devenue peu à peu l’objet principal ! A tel point que l’homme est devenu une ressource pour cette entité. Le cadre du tableau est devenu…le tableau !

Chez le Monde Après, nous remercions le génération Y (Why) qui a refusé ce postulat. Ils veulent simplement savoir pourquoi ils se lèvent le matin et leur esprit communautaire refuse la hiérarchie et le principe du ‘petit chef’ qui favorise l’entropie. L’explosion de l’outil internet a permis de relativiser le poids de cette structure. Avec internet un ‘petit’ a la même visibilité qu’un ‘gros’. Curieusement le  plus difficile est de repositionner l’humain dans l’entreprise.

De considérer que son salut est de passer d’un statut d’acteur (je joue le rôle que me demande l’entreprise) à celui de sujet qui propose, s'oppose et donne le meilleur de lui même. Les difficultés économiques actuelles nous obligent à nous repenser et à repenser le rôle de l’entreprise : l’entrepreneur salarié (en portage salarial bien sur) apparaît comme le nouveau paradigme.

Que pensez vous de cet article ?