Le coeur du Système d'Information d'une entreprise ouverte

Economie et Travail

6/23/2014

5 commentaire(s)

Jean-Pierre Cointre

Au fil des articles, le Système d'information, le SI de l'entreprise, se dessine. Nous avons progressivement choisi de mettre les acteurs au centre du système en leur permettant de dialoguer entre eux au sein d'une communauté qu'ils construisent.Je vous ai aussi proposé d'utiliser lorsque cela est possible des applications gérées par des spécialistes SAAS.

Cela afin de construire un Système d'Information virtuel sans avoir à gérer une salle des machines complexe avec son lot de freins et de coûts.

Je vous propose maintenant de réfléchir au cœur du Système : la gestion de processus (BPM).

systeme d'information

Quel que soit vos objectifs, vous réaliserez rapidement au début de la construction que vous êtes face à un choix entre deux grandes stratégies :

  • Avoir plusieurs applications simples pour vous vous permettre de démarrer rapidement avec une puis deux puis ... au fur et à mesure des possibilités et des besoins. La crainte est bien sûr d'avoir des données différentes pour dire la même chose et d'avoir à créer de multiples interfaces (fonction du carré du nombre d'application).
  • Utiliser une grosse application qui fait tout. C'est le fameux ERP, le Graal des systèmes d'information. Malheureusement, il n'existe pas et s'il est effectivement capable de gérer beaucoup de fonctions, cela le rend complexe et cher à mettre en œuvre. Il manque de plus quelques fonctions ce qui impose souvent de l'interfacer avec d'autres applications.

Comme on le voit, interfacer les applications est donc nécessaire pour éviter les saisies en double et créer des macro processus qui font qu'un évènement dans une application génère une action dans une autre.
Il existe depuis plusieurs années des applications de gestion de processus (BPM). Elle permettent de représenter graphiquement les enchainements d'évènements et donc faciliter les discussions entre les experts métier et les consultants.

Elles diminuent aussi le nombre d'interfaces puisque l'application sert de bus commun. Elles sont pourtant encore rares dans les entreprises car le poids de l'histoire est tel que des interfaces points à points les ont précédé et nous savons bien que le risque est grand de changer quelque chose qui fonctionne, même si le potentiel est plus grand.

Les offres disponibles dans le monde actuel ont fortement évoluées et ces applications sont maintenant disponibles en Open Source (BonitaSoft par exemple) ou même en Saas dans le Cloud (RunMyProcess par exemple) pour un prix tout à fait accessible à une entreprise en création.

Un autre avantage de ce type de produit est qu'il sont nativement faits pour s'interfacer avec les applications Web et qu'ils peuvent générer leur propres formulaires Web donc de créer une application.

En conclusion, il est impératif de sélectionner un produit BPM dès le début de la conception de votre système d'information et de commencer à l'utiliser au plus tôt car ce n'est pas lorsque la forte croissance espérée sera présente qu'il sera possible de faire un tel changement alors que la flexibilité apportée par l'outil sera précieuse pour ajuster les outils aux demandes de vos clients ou pour améliorer la productivité nécessaire pour que la croissance ne soit pas une source de perte financière.

 

Que pensez vous de cet article ?