Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Le job crafting ou de l'art de se tailler un métier sur-mesure.

7/11/2022

0 commentaire(s)

🔸 Le job crafting est un concept élaboré par un chercheur et deux chercheuses de la Ross School of Business de l'université du Michigan (Justin M. Berg, Jane E. Dutton et Amy Wrzesniewski), qui consiste pour un employé à profiter des plus ou moins grandes marges de liberté laissées par son employeur pour adapter son travail à ses envies. Contrairement à une idée reçue qu'ils partageaient avant de se concentrer sur le fond de leur étude, les chercheurs ont découvert qu'à peu près tous les métiers se prêtaient au job crafting, de celui d'ouvrier dans une usine à cadre supérieur, en passant par chargé de TDs dans une faculté.

Quelques exemples de job crafting et ses bienfaits.

Les chercheurs, dans leur étude trouvable ici, développent plusieurs exemples de job crafting. 📚

  • Premier exemple : celui d’un technicien de maintenance Ă  qui la direction a fourni Ă  lui et Ă  tout le dĂ©partement de maintenance un outillage de pointe. Ces nouveaux outils sont très spĂ©cifiques et nĂ©cessitent une certaine formation pour pouvoir les maĂ®triser. En parallèle, l’entreprise a recrutĂ© beaucoup de nouveaux techniciens en charge d’utiliser ces outils. Il a donc tout naturellement commencĂ© Ă  les aider Ă  apprendre le travail. Il est dĂ©sormais entendu que c’est Ă  lui que revient la mission de les former.

 

  • Second exemple : celui d'une ouvrière sur une ligne de production, qui a trouvĂ© une nouvelle mĂ©thode de rangement de l'outillage, et qui permet donc de travailler plus efficacement et confortablement.

Ces exemples sont idéal-typiques : dans les deux cas, le job crafting est bénéfique à l'employé comme à l'entreprise. Bénéfique à l'employé d'une part, qui aime le côté relationnel de cette nouvelle mission ou bien peut exercer son métier plus facilement, et bénéfique à l'employeur, qui bénéficie d'un formateur ou de solutions novatrices gratuitement.

  • Troisième exemple : celui d'un coordinateur marketing qui a fait en sorte d'ĂŞtre en charge de l'organisation de tous les Ă©vènements festifs de l'entreprise, puisqu'il aime cela. On voit bien lĂ  le gain de plaisir au travail que le job crafting peut apporter.

Sur le papier, le job crafting est donc un outil idéal pour les employés comme pour les organisations. Il permet d'une part aux employés d'adapter leur métier, qu'ils connaissent, à ses contraintes réelles et non pas de suivre des règles parfois illogiques venues "d'en haut". De l'autre, il permet aux entreprises de maximiser l'efficience du personnel et leur satisfaction.

 

Attention toutefois à ne pas confondre job crafting et augmentation des tâches.

Le job crafting a un attrait tout à fait appréciable : l'utilisation des marges de manoeuvres par les employés pour adapter leur métier à leurs envies crée certainement un fort plaisir ainsi qu'un sentiment de bien-être au travail. Si l'on reprend l'exemple du coordinateur marketing qui est devenu l'organisateur des évènements de sociabilité du bureau, la tâche n'est pas contraignante et n'est susceptible d'amener que du plaisir à celui qui la "job crafte"

Pourtant, ce n'est théoriquement pas aux employés que revient la tâche de pallier les défauts de management ou structurels d'une entreprise. Aussi, le cas d'une ouvrière sur une ligne de production qui crée de nouvelles méthodes de rangement en vue d'augmenter la productivité des équipes est évidemment honorable. Toutefois, il ne doit pas être l'arbre qui cache la forêt : si cette ouvrière a dû inventer cette nouvelle méthode, c'est que les managers n'ont pas -ou mal- fait leur travail. Attention donc à ce que le job crafting ne consiste pas tout simplement à voir augmenter ses missions sans contrepartie.

 

💡 En définitive, le meilleur moyen de pouvoir être libre dans le choix de ses missions, c'est d'opter pour un métier réalisable en freelance ou en portage salarial, où l'individu bénéficie de toute latitude pour décider de ses tâches. 🧡

Que pensez vous de cet article ?