Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Le Niksen : ne rien faire pour améliorer son bien-être

7/20/2022

0 commentaire(s)

Alors même que vous craigniez jusqu’à présent de vous montrer inactif au travail, le Niksen vous offre enfin une excuse pour ne rien faire pendant votre journée de travail. Découvrez comment ces courtes pauses diminuent votre stress et améliorent votre productivité et votre bien-être.👇

 

Qu’est-ce que le Niksen ? 😎

Le Niksen, contraction en néerlandais de niks (rien) et doen (faire), est un concept néerlandais souhaitant nous inciter à consacrer davantage de pauses au travail à… ne rien faire.

Dans un objectif de bien-être et de productivité, de telles pauses, sans distractions et en toute solitude, seraient une excuse valide pour ne rien faire au travail. Le Niksen promeut ainsi les balades en plein air, le fait de réfléchir sans perturbations auditives ou visuelles, ou encore d’écouter de la musique apaisante.

Ces pauses visent à remplacer les pauses ordinaires du monde du travail. Ne rien faire remplace ainsi les pauses cigarette, les discussions entre collègues autour de la machine à café, etc.

C’est dans la revue néerlandaise Gezond nu, que Gebke Verhoeven publie un article de 2018 « Le Niksen, c’est la pleine conscience d’aujourd’hui ».

Petit à petit, le Niksen s’est imposé comme nouvelle recette du bien-être au-delà de l’Europe du Nord. On en parlait notamment dans le New York Times sous la plume d’Olga Mecking qui a finalement rédigé un ouvrage sur ses bienfaits (« Le livre du Niksen »).

 

En quoi le Niksen peut-il améliorer notre bien-être ? Quels bienfaits pour votre corps et votre esprit ? ✅

Ces pauses dédiées à soi suivent ainsi notre horloge naturelle. Elles nous permettent d’être pleinement à l’écoute de nous-mêmes. Le Niksen est particulièrement efficace pour pallier les tâches chronophages ou faites machinalement. Durant ces missions, l’esprit n’est pas aussi actif que dans d’autres tâches.

Le rythme professionnel doit ainsi s’organiser selon notre chronotype, et non inversement. Pour cela, certains signes annonciateurs doivent nous inviter à être davantage à l’écoute de notre corps et savoir nous octroyer des pauses. Ces courts temps d’arrêt permettent, selon Olga Mecking, d’accroître la concentration et donc la productivité. De même, selon le neurologue américain Marcus Raichle, la créativité s’améliore de même que la capacité de résolution de problèmes après des pauses à ne rien faire.

 

La difficile importation du Niksen en France 🚀

La difficulté rencontrée pour importer le Niksen en France est notamment relative à la culture dans le monde du travail qui associe la productivité à temps de travail accompli. Olga Mecking associe ainsi le monde du travail français à une culture du présentéisme.

Il peut arriver qu’une journée de travail se ponctue par des phases actives, et d’autres phases de fatigue plus passives. Le Niksen prône de faire des pauses en écoutant ces phases passives pour être plus efficace par la suite.

Toutefois, le fait de prendre des pauses au travail est souvent craint par les employés. On les associe souvent à des signes de flemmardise, de manque d’envie ou d’incapacité à endosser les responsabilités.

Pour pallier ce type de crainte, il est primordial d’entamer une communication avec vos supérieurs au travail. Si ceux-ci pointent une baisse d’activité pendant votre pause Niksen, il faut leur expliquer ses bienfaits. À long terme, ce pari vise à augmenter votre productivité.

Que pensez vous de cet article ?