'

Le télétravail pour réduire son empreinte carbone ?

Bonheur et Travail

12/5/2017

1 commentaire(s)

On n'y pense pas forcément, mais le télétravail permet de réduire son empreinte carbone ! En effet rester travailler chez soi au lieu d'aller au bureau en voiture est indirectement écologique. Plusieurs entreprises ont d'ailleurs mis en place des possibilités pour leurs employés d'adopter le télétravail afin d'encourager cette pratique.

Le télétravail, un phénomène des temps modernes

Le télétravail ou travailler depuis chez soi est devenu de plus en plus facile grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication (NTIC). Pour les métiers qui s'y prêtent, comme des métiers de bureau où les gens travaillent principalement avec leur ordinateur, le présentiel sur le lieu de travail n'est plus indispensable. Aujourd'hui, grâce à un internet, on peut communiquer avec ses collègues par email, par visioconférence et pour les plus branchés, via des conversations Whatsapp ou Slack. Les documents sont dématérialisés et partageables sur des Cloud. Pour les autoentrepreneurs et travailleurs indépendants, travailler chez soi ou dans un café est tout simplement une affaire du quotidien.

Le télétravail est une pratique de plus en plus courante, plébiscitée par les jeunes générations (on parle souvent des Millenials nés entre 1980 et 2000). Les Millenials ont grandi avec les nouvelles technologies et par conséquent remettent en question certaines pratiques archaïques du monde du travail comme les réunions interminables et la culture du présentiel comme preuve de son professionnalisme. Pour ces jeunes générations d'actifs, pouvoir travailler à distance est souvent une économie de temps et un gain d'efficacité. Selon cette conception, l'employé qui part tôt ne devrait pas être considéré comme un feignant désimpliqué, mais plutôt comme une personne très efficace, qui a de surcroît un meilleur équilibre vie pro/vie perso. Les attentes vis-à-vis du travail changent avec les façons de travailler. L'idée n'est plus forcément d'être rémunéré à l'heure de présence au travail (en moyenne 7 heures par jour) mais d'être rémunéré au résultat ou au livrable. L'important n'est plus d'être présent, mais de faire le travail en temps et en heure, en laissant au travailleur le libre choix de s'organiser comme il le souhaite. Permettre cette flexibilité peut aussi permettre aux employés d'être plus heureux et moins stressés au travail.

On voit le développement du télétravail aussi à travers la croissance des espaces de coworking. Ce sont des espaces de travail ouverts et partagés où chacun peut venir travailler, dans une atmosphère studieuse et cosy, ainsi que bénéficier de services associés à l'espace de coworking (impressions, salle de sport, événements…) moyennant un tarif à l'heure ou un abonnement mensuel.

Le télétravail, un moyen indirect de réduire son empreinte carbone

Ce mode de travail est également plus écologique puisqu'il évite aux employés de prendre leur voiture pour aller au travail. En France, le trajet domicile-travail d'un employé est en moyenne de 26km par jour. Si les salariés travaillaient rien que 2 jours par semaine chez eux, cela représenterait un gain de 800kg de CO2 par personne par an ! Le télétravail favorise aussi la culture du "zéro papier".

Plusieurs entreprises encouragent donc le télétravail. Selon le cabinet RH Kronos, 16,7 % des Français télétravaillent plus d'une journée par semaine. 64% le faisant de chez eux et 21 % dans des bureaux mis à disposition par leur entreprise. Cela permet aussi à l'entreprise de faire des économies (en frais de déplacement, achat de bureaux et entretien…). Par exemple, le télétravail a été mis en place dès 2010 à Accenture pour les employés sédentaires (assistants, fonction support, services généraux…). L'accord permet aux salariés de travailler un à trois jours par semaine à distance. Mais attention, ce sont trois jours maximum ce qui impose au moins deux jours de présence au bureau pour ne pas complètement effacer les contacts humains !

 

Que pensez vous de cet article ?