Logo OpenWork
'

Le temps de travail effectif peut-il vraiment se calculer ? Les nouvelles conceptions du travail qui challengent le travail et son volume horaire

Futur et Travail

10/27/2020

0 commentaire(s)

Temps de travail effectif : que dit la loi ?

⏰ Le temps de travail effectif désigne la durée légale du travail. D’après le Ministère du Travail Français, “La durée du travail s’apprécie par rapport au temps effectif de travail du salarié dans le cadre de son activité professionnelle. Ce temps de travail effectif est distinct du temps de présence dans l’entreprise ou l’établissement. Le code du travail le définit comme le temps pendant lequel le salarié est à la disposition de l’employeur et se conforme à ses directives sans pouvoir vaquer librement à des occupations personnelles.” Par temps de travail effectif, on distingue donc bien le temps de la présence et le temps consacré à remplir ses tâches et objectifs fixés.

Pourtant aujourd’hui, les entreprises françaises sont très marquées par la culture du présentiel : comme le souligne le docteur Phillipe Rodet, Fondateur du cabinet Bien-être & Entreprise et spécialiste du présentéisme, et auteur du livre « Le Management bienveillant ».

Cela peut paraître curieux mais, au pays des 35 heures, il y a un fort attachement au travail, et notamment à sa dimension statutaire. En étant exagérément présent, on pense donner une bonne image de soi. Mais le présentéisme est également lié à une culture managériale. On va par exemple féliciter un manageur parce qu’il a un fort taux de présence, distribuer des primes pour inciter les gens à venir. De la part des entreprises, c’est un très mauvais calcul. D’après une étude américaine, la productivité d’un employé peut être réduite de 33 % ou plus en raison du présentéisme. Si vous allez travailler avec la grippe, vous risquez par ailleurs de développer une pneumopathie, qui vous tiendra longtemps éloigné du bureau. Encourager le présentéisme, c’est faire le lit de l’absentéisme.

🇫🇷 Cette culture très française du présentisme projette donc sur le temps de travail effectif une forme de confusion : on le confond souvent avec le fait d’être physiquement présent dans les bureaux, ou depuis peu, d’être forcément joignable en télé-travail, tout le temps.

Productivité et temps de travail effectif

🆕 Pourtant, les générations X et Z ont fait bouger les lignes : elles ne considèrent plus le travail comme une valeur sacrée et revendiquent de pouvoir gérer leur temps de travail comme elles le souhaitent. C’est pour cela qu’on parle de décalage, avec des managers qui ne savent plus forcément comment manager ces générations.

La notion de temps de travail effectif a beaucoup a jouer pour comprendre justement comment fonctionnent ces générations : la revendication d’une liberté des manières de travailler réinvente la notion de temps de travail effectif.

En effet, auparavant la productivité était assimilée au temps passé sur un projet, au chiffrage d’heures par rapport au projet effectué. Aujourd’hui, cette tendance change, et on voit apparaître une productivité réinterrogée au prisme de nouvelles méthodes de travail comme le lean management par exemple, qui donne beaucoup d’autonomie à ses employés et s’ancre dans un processus d’amélioration continue, proposant une nouvelle manière de concevoir les ressources humaines, en partant du principe que les collaborateurs d’une entreprise sont les mieux placés pour l’améliorer.

Dans ce cadre, le temps de travail effectif est par exemple complètement repensé : les employés sont responsables d’un projet et sont suffisamment autonomes pour gérer le temps alloué à celui-ci, tant que les résultats et objectifs annoncés sont tenus.

Travailler moins pour travailler mieux ?

C’est donc assez naturellement que l’on voit poindre des revendications pour travailler moins, puisque cela aurait un impact positif sur la productivité. Et les débats, sur ce sujet, sont houleux. En juin dernier, la Convention Citoyenne pour le Climat a rejeté d'emblée la proposition de loi par l’assemblée de la réduction du temps de travail de 35h à 28h par semaine.

🕰 En France, la journée de 8 heures est bien ancrée dans les mœurs. Pourtant, de nombreuses études montrent que notre concentration et notre productivité ont tendance à décroître rapidement dans la journée, remettant en cause le principe même de temps de travail effectif basé sur la productivité.

Alors lorsque vous cherchez à être productif, réfléchissez bien à ce que constitue le temps de travail effectif pour vous : moments de concentration, temps passé dans l'entreprise, heures comptées exactement ? Ces réflexions sont essentielles pour se diriger vers une amélioration des conditions de travail.

Que pensez vous de cet article ?