Leçon d’entreprenariat par Taïg Khris

Actualités-

3/28/2017

4 commentaire(s)

Jean-Hugues Zenoni

Le 8 février 2016, Taïg Khris, Triple-champion du monde de roller, intervenait à Sciences Po Paris dans le cadre d’une conférence sur l’entreprenariat et la culture startup.

Le sportif célèbre pour son saut en roller du haut de la Tour Eiffel a opéré une reconversion tout aussi vertigineuse dans l’univers des télécoms. En 2015, il fonde la startup OnOff spécialisée dans le cloud telecom. L’application permet d’utiliser plusieurs numéros mobiles, nationaux et internationaux, sur son smartphone.

Face aux étudiants, Taïg Khris est venu livrer sa vision de l’entreprenariat à l’ère du digital.

Prudence et passion

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait ». Démarrant son intervention en citant Mark Twain, Taïg Khris dresse un parallèle entre sa passion des sports extrêmes et sa carrière d’entrepreneur. « Il faut voir la vie sans aucune barrière, se projeter dans un monde où tout est possible ».

Le moteur de cet état d’esprit est, dans le sport comme dans le business, la passion.  « Pour mettre les gens à bord – les investisseurs, les collaborateurs, les clients – il faut toucher et transmettre sa passion ».

Sa carrière sportive ayant été ralentie à la suite de blessures, Taïg Khris rappelle que dans ces deux domaines il faut faire preuve de prudence et ne pas mettre ses œufs dans le même panier : « être multifonctionnel pour pouvoir rebondir ».

De même, il recommande de ne pas dépendre de la connaissance des autres. « C’est précisément en ne connaissant pas les rouages, d’aspect technique, qu’on imagine et qu’on innove ».

Les six commandements de l’entrepreneur à l’ère du digital

La conférence s’est achevée sur les six commandements du sportif entrepreneur. Formalisés à la suite de l’expérience OnOff, ces énoncés sont dignes d’un ouvrage de stratégie :

  • « Se lancer dans industrie au potentiel infini, où il y a de la place pour tout le monde quitte à devoir sortir de sa zone de confort »
  • « Trouver un moyen d’uberiser cette industrie. Pour capter de la valeur, il faut être intermédiaire et non plus propriétaire des actifs. Regardez Airbnb ou Uber… »
  • « Pour sortir son épingle du jeu, il faut savoir se distinguer… Inventer quelque chose d’unique »
  • « Etre facile d’accès, apporter quelque chose… L’expérience utilisateur est reine »
  • « Etre propriétaire de sa marque et vendre le même produit mondialement; éviter de perdre du temps et de l’argent à adapter son produit »
  • « Bénéficier d’une distribution mondiale et sans limites… »

 

Que pensez vous de cet article ?