Les Américains travaillent plus que nous

Actualités

3/8/2017

14 commentaire(s)

Rochna Zaki

Selon Prescott, les Américains travailleraient 25% plus que les Européens, en termes de volume horaire. Ce phénomène découlerait de deux facteurs : l’un économique, l’autre culturel.

La raison économique

Les charges seraient inférieures aux Etats-Unis qu’en Europe, permettant aux Américains de gagner plus. Selon Lee Ohanian, économiste à l’Université de Californie à Los Angeles, la différence de prélèvements obligatoires expliquerait une démotivation à travailler de la part des Européens. Albertino Alesina, Professeur à l’Université d’Harvard, ajoute que les opportunités de mobilité sociale, perçues comme étant plus fortes de l’autre côté de l’Atlantique, inciteraient les Américains à davantage travailler. Par ailleurs, Linda A. Bell et Richard B. Freeman montrent dans une étude que les travailleurs américains reçoivent davantage d’incitations (gouvernementales et/ou sociales) que les Allemands à plus travailler, car chaque promotion professionnelle rapporterait plus.

Le facteur culturel

Celui-ci reposerait d’abord sur l’éthique protestante, conceptualisée par Weber dans L’Ethique protestante et l’esprit du capitalisme. Ferguson met à l’ordre du jour cette théorie en montrant que l’éthique de travail protestante n’est plus d’actualité, à l’inverse des Etats-Unis où elle est très largement répandue. Par ailleurs, une étude de l’Université de Wharton en Pennsylvanie montre que les Américains sont davantage motivés par la réussite et la réalisation du rêve américain, les poussant à beaucoup travailler, tandis que les Européens passent davantage de temps aux loisirs et  des activités non-professionnelles.

Moins de syndicats et moins de vacances

Une étude du Bureau National de la Recherche Economique aux Etats-Unis montre que la plus forte présence des syndicats en Europe permettrait à ses résidents de moins travailler.

Par ailleurs, le Bureau of Labor Statistics met en avant le fait qu’aux Etats-Unis, contrairement en Europe où la moyenne de congés serait de 20 jours par an selon le Center of Economic and Policy Research, un tiers des travailleurs aux Etats-Unis n’ont pas de congés maladie indemnisés, et plus d’un quart n’ont aucunes vacances. Si cela n’était pas assez, une étude de l’Université d’Harvard montre que parmi ceux qui ont la chance de prendre des vacances, moins de la moitié utilisent tous leurs jours de congé !

 

 

 

Que pensez vous de cet article ?