Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Les coachs bien-être en entreprise

3/20/2018

0 commentaire(s)

Manel El Robrini

Les coachs bien-être en entreprise
Depuis quelques années, les entreprises et leurs dirigeants semblent avoir compris l'importance du bien-être de leurs collaborateurs au travail et de son influence sur leur productivité. Ceci s'accompagne donc du développement d'une réelle offre de services au sein du lieu de travail, allant de la conciergerie aux salles de sport, en passant par des " espaces détente " ou encore des massages gratuits. Cette tendance s'accompagne également par le développement du coaching en entreprise. Et parmi les nombreux indépendants qui offrent désormais leurs services aux organisations, plongée au cœur de ceux qui ont le vent en poupe : les coachs " bien-être ".

Différents types de coaching bien-être

Le coaching bien-être recoupe différentes notions. Tout d'abord, il peut s'agir du très classique coaching sportif, au cours duquel le coach encadre les collaborateurs de l'entreprise dans une séance de sport, de yoga ou de relaxation. Il peut aussi s'agir d'un coach mental ou d'un sophrologue, qui agit sur le stress et la charge mentale des salariés. Les objectifs peuvent être très divers : lutter contre la fatigue et favoriser la récupération, stimuler la créativité en sensibilisant les collaborateurs à d'autres modes de perception, améliorer la coopération et la communication entre les différents acteurs de l'entreprise, travailler sur la maîtrise des émotions, etc. Pour cela, le coach mental s'appuie sur différentes techniques : des conférences, des séances collectives interactives ou des séances individuelles se rapprochant des techniques de psychologie, qui visent à déprogrammer des blocages ou des situations personnelles. Enfin, le coaching en management accompagne les dirigeants ou managers dans leur quotidien pour les aider à manager leurs équipes.

Comment reconnaître un bon coach ?

Certains dirigeants d'entreprise peuvent être encore assez réticents à faire appel à ces spécialistes pour leur structure, craignant de ne pas faire appel à la bonne personne ou de dilapider son argent sans finalité claire. Pour ne pas se tromper lors du choix du coach, voici quelques règles d'or :
1 - Le coaching doit répondre à un besoin défini : s'il n'y a pas de but à atteindre, il ne peut pas y avoir de coaching. Définir un objectif permet à la fois de justifier et d'orienter les séances et de pouvoir en évaluer les bienfaits dans le temps.
2 - Il est nécessaire de se documenter sur les différentes techniques et approches, ainsi que sur les principales certifications existantes, pour être certain de sélectionner le bon coach.
3 - Afin de pouvoir évaluer les résultats, il faut fixer des indicateurs et une timeline. Cela permet aussi de mettre en œuvre un plan d'action concret et de planifier la " marche vers l'autonomie ", lorsque le coach s'effacera.
 

Que pensez vous de cet article ?