Les tendances à l’œuvre chez les cadres

Bonheur et Travail

8/18/2016

0 commentaire(s)

Fabien Salicis

Comme toutes les fonctions, celle de cadre connaît des modes et des tendances de fond, évidemment en lien avec l’évolution de la société. En voici quelques-unes.

L’une des grandes tendances à l’œuvre chez les cadres actuellement est un besoin de plus de confort de travail, plus de souplesse, plus de flexibilité. Le développement du télétravail (16% des Français y ont aujourd’hui accès) est un exemple de réponse qui s’inscrit parfaitement dans ce cadre, de même que le remaniement des bureaux des sièges des grandes entreprises : de plus en plus d’entre elles proposent à leurs employés de troquer leur bureau traditionnel et nominatif contre le choix de n’importe quel bureau ou espace libre en arrivant le matin. On voit même émerger des start-ups, comme Wildesk, qui proposent de louer, pour une journée ou une semaine, un bureau « au vert » sous la forme d’une caravane aménagée et posée dans la nature, mais avec toutes les connexions indispensables !

Dans la même veine, les cadres désirent plus d’autonomie dans leur travail : une étude de TNS Sofres de 2014 révèle que 62% des cadres jugent l’autonomie et la responsabilité comme étant primordiales, à égalité avec la rémunération.

Une autre forte tendance, notamment chez les jeunes cadres, récemment diplômés, est l’envie de mobilité, notamment internationale : près de 30% d’entre eux déclarent voir leur avenir professionnel à l’étranger (baromètre Deloitte). Ils sont de ce fait très demandeurs de contrats d’expatriation, mais sont tout aussi capables d’aller prospecter d’éventuels employeurs directement dans le pays qui les intéresse. En effet, plus de 30% des étudiants français partent en échange à l’étranger aujourd’hui (et près de 100% chez les étudiants en école de commerce) : le monde est donc un terrain de jeux pour eux, bien plus que l’hexagone.

Intéressant de constater que les cadres souhaitent donc davantage de liberté et de confort dans leur travail de tous les jours, mais qu’ils attendent aussi des opportunités qui peuvent être offertes en interne, à l’international notamment.

Que pensez vous de cet article ?