Logo OpenWork (production deploy – branch:master)

Nos clients témoignent

Excellent

Trustpilot Stars134 avis 4.9 sur 5 basé surTrustpilot Logo

Likez la solidarité

1/7/2018

0 commentaire(s)

Jean-Hugues Zenoni

Si vous êtes inscrit sur Facebook, le réseau social qui compte aujourd'hui deux milliards d'utilisateurs sur terre, vous avez forcément déjà vu passer ces messages de solidarité, incitant les internautes à se mobiliser en faveur d'une cause ou ces histoires incroyables d'individus sortis de l'ombre grâce à lui. SDF ayant retrouvé un foyer après une vidéo postée sur Facebook, famille de migrants accueillie, groupe de soutien mis sur pied en un temps record, etc. Champion de la réactivité aux événements du 13 novembre 2015, la plateforme a aussi mis en ligne un dispositif de signalement, puis un filtre aux couleurs du drapeau français pour répondre à la tragédie nationale et faire signe de solidarité. Facebook est-il donc l'entreprise solidaire par excellence ?

La question mérite d'être posée. Créée en 2004 à Harvard, " The Facebook " était d'abord une sorte de trombinoscope en ligne des étudiants de la prestigieuse université. Peu à peu, le réseau s'est étendu pour devenir le troisième site web le plus visité au monde après Google et Youtube. Le réseau social permet aux utilisateurs de publier divers contenus (photos, textes, vidéos, etc.) et d'accéder à une variété d'applications. S'il était un réseau " branché " où les jeunes générations venaient échanger et s'amuser entre elles il y a à peine une dizaine d'années, Facebook est aujourd'hui devenu comme un annuaire mondial, un avatar digital de chacun d'entre nous. Facebook n'est plus le réseau du " cool " des jeunes branchés, mais la plateforme où il est devenu commun d'échanger avec ses grand-parents, ou ses lointains cousins, et donc, le lieu où les contenus digitaux peuvent obtenir le plus de viralité dans le laps de temps le plus cours, toutes les générations y étant représentées.

Cela fait-il de Facebook une entreprise solidaire ? En un sens, oui. La plateforme en elle-même repose sur le principe même de la solidarité : elle ne peut exister que parce que ses utilisateurs sont dépendants les uns des autres et forment ainsi une architecture réticulaire. L'empathie et la réaction aux contenus sont aussi une des composantes essentielles du site : liker, adorer, pleurer, tout y est fait pour que nous y manifestions nos émotions. Il n'est donc pas étonnant que la plateforme soit devenue un des vecteurs principaux des actions de solidarité : une association, une communauté ou un individu peut y créer facilement un profil, publier des contenus ou des informations susceptibles de générer un sentiment d'engagement et une action de soutien. En somme, il n'est pas étonnant que d'exceptionnels dispositifs de solidarité se mettent en place grâce à Facebook, qui a fait de l'émotion et de la viralité les moteurs propres de son développement.

Néanmoins, l'usage de Facebook comme un vecteur de solidarité ne fait pas pour autant de l'entreprise un acteur solidaire. Bien sûr, il est louable que des entreprises comme Facebook, Apple ou Google affichent leur soutien lors d'événements aussi marquants que des attentats contre le peuple français, mais il faut se rappeler que ce sont avant tout des organismes très lucratifs dont une majeure part des recettes repose sur leur image et leur réputation. Autrement dit, il est tout dans l'intérêt de Facebook d'apparaître comme la plateforme de générosité et d'encourager les dispositifs d'entraide, qui retiennent toujours plus d'utilisateurs.

 

Que pensez vous de cet article ?