Logo OpenWork
'

Nomade au travail : un travail sans bureau, c’est possible ?

Bonheur et Travail

11/20/2018

0 commentaire(s)

Jaloux de vos collègues nomades ou en télé-travail ? les travailleurs du XXIème siècle sont en effet de plus en plus à être charmés par ces nouvelles techniques de travail agile, et à exprimer leur besoin d’espace, et un espace qui ne serait pas réduit aux murs de l’entreprise. Mais comment être nomade et travailler efficacement ? Nomadisme et travail sont-ils compatibles ?

Le travail nomade, nouvelle coqueluche des travailleurs à l’heure du numérique

Au devant de la scène bien sûr : le numérique. Celui-ci a permis d’abolir les frontières physiques et les murs de l’entreprise. Désormais, vous pouvez travailler de chez vous, être joignable plus facilement, et donc assouplir votre temps et votre manière de travailler. Si cela peut aussi avoir des inconvénients, le télé-travail est pourtant une solution de plus en plus considérée par les entreprises au vu de la forte demande des salariés. L’utilisation d’outils numériques tels que le Cloud, les emails accessibles sur portables ou ordinateurs portables, les téléconférences, a créé un véritable réseau de possibilités pour gérer ses appels, documents, mails, depuis un lieu choisi.

Par ailleurs, après le droit à la déconnexion récemment adopté en France, les enjeux ont changé : c’est désormais l’entreprise qui doit justifier son refus d’accorder du temps de télétravail, et pas au salarié de motiver sa demande.
En effet, une étude réalisée par Harris Interactive pour l'observatoire Enedis montre que 51 % des sondés indiquent ainsi qu'ils préfèreraient travailler de chez eux ou depuis un bureau alternativement, et 58% des salariés qui pratiquent le télétravail en dressent un bilan positif.

Des moments de travail vs. une journée de travail

Le travail se fait dans un espace qui n’est pas celui-ci du travailleur, mais de l’entreprise : pour Jason Fried, auteur de ReWork, réussir autrement, c’est la raison principale pour laquelle nous ne sommes pas efficaces au travail. A la question : où est-ce que vous iriez pour aller pour accomplir le plus efficacement votre travail ? Jason Fried souligne dans son excellent talk TedX que personne, ou presque, ne mentionne son bureau. Les entreprises construisent des bureaux mais personne ne s’y sent productif : alors, qu’est-ce qui bloque ?

Lorsque l’on part au bureau pour une journée de travail, en réalité, nous ne récoltons que des “moments de travail”. Comme si, une fois passée la porte de notre bureau, notre journée passait au travers d’un mixeur pour se retrouver éparpillée en plages de 15, 30, 45 minutes, à effectuer des tâches, et non “à faire quelque chose qui compte”. Or, comme l’indique Jason Fried, les personnes les plus créatives sont celles qui ont la possibilité de ne pas être interrompues pendant une longue plage horaire, et donc la possibilité de se concentrer.

En cela, le télétravail permet une possibilité de concentration sur des plages horaires plus longues. Mais est-on nomade lorsqu’on fait partie de ceux qui pratiquent le télé-travail ?

Nomadisme et télé-ravail : à ne pas confondre

Souvent, on entend parler des “nomades” du travail en parlant du télé-travail. En réalité, ces situations sont bien différentes. Le télétravail s'adapte plus à des métiers dont les fonctions principales s'appuient sur des fonctions de support, permettant de reproduire ce qui peut être fait au bureau depuis son chez soi.

En revanche, le nomadisme s'adresse plus particulièrement aux métiers de commercial et de consultant, souvent poussés à travailler en déplacement. Par ailleurs, si le télé-travail reproduit les règles d’organisation du bureau, le travail nomade est dispersé dans le temps et l’espace. Le salarié nomade travaille souvent dans le train, dans l’avion, mais aussi sur les locaux de l’entreprise, mais pas forcément à son poste habituel de travail. C’est donc un travail totalement mobile.

A la clé du travail nomade : autonomie, gestion plus souple du temps, liberté d’organisation … Le nomadisme, preuve de la confiance accordée par l’employeur, permet d’attirer des talents, séduits par la latitude qui leur est laissée, mais qui nécessite une très bonne coordination managériale.

Nomade au travail : un travail sans bureau, c’est possible ?

Ces nouvelles tendances forment peu à peu de nouveaux espaces de travail, palpables désormais uniquement par l’efficacité, la motivation et une libre organisation de son mode de travail.
Cet esprit nomade s’incarne en effet dans des lieux hybrides, et les entreprises prennent le pas.

En sortant de l’idée du lieu de travail unique, celles-ci repensent la question de la coordination des individus. Sont alors visés les moments de travail en commun, moins quotidiens, mais plus intenses, comme l'indique Bertrand Dalle, directeur des ressources humaines, dans un article très intéressant "Les usages des espaces de travail : quelles innovations ? quels nouveaux espaces ?"

Pas de solution toute faite, mais ces nouveaux objectifs pour les entreprises s’incarnent dans de nouvelles manières de penser les espaces de travail, et notamment dans la multitude des espaces disponibles à l’extérieur des locaux de l’entreprise. Ces tiers lieux permettent ainsi de favoriser l’implication de leurs collaborateurs.

A lire aussi sur le blog : Officience, organisation où les salariés sont libres, Le flexi travail, entre liberté et loyauté.

Que pensez vous de cet article ?