Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Le Blog

Tous les articles

Nos Derniers Articles

Se lancer en freelance : que faut-il savoir avant ?
Se lancer en freelance : que faut-il savoir avant ?
Se lancer en freelance devient aujourd'hui une mode. Le freelance représente de plus en plus une possibilité de reconversion professionnelle, envisagée par un salarié en poste ou au chômage. En effet, il permet une plus grande liberté aussi bien en termes de hiérarchie qu'en termes d'organisation. Le développement des outils numériques a ouvert la possibilité du freelance à de nombreuses professions. Cependant, avant de se lancer en freelance, que faut-il savoir ? La dure question du statut juridique 🔍 Avant de se lancer en freelance, il faut savoir de quoi on parle. Le statut de freelance n’est pas un statut juridique. Cet anglicisme, entré dans le langage courant, désigne le travailleur indépendant en opposition avec le salarié sous contrat (CDD, CDI, apprentissage…). Les travailleurs indépendants bénéficient de certaines caractéristiques et de certains avantages donnés par le gouvernement, du fait de leur difficultés conjoncturelles. Alors que le salarié travaille sous les directives d’un employeur unique pour une durée déterminée ou indéterminée, se lancer en freelance permet d’exercer son activité professionnelle sans aucun lien de subordination, auprès de divers employeurs désignés comme des clients, dans le cadre de commandes précises et ponctuelles. Le portage salarial peut servir pour aider les freelances : nous en rappelons le fonctionnement ici. Pour se lancer en freelance, il faut obligatoirement choisir un statut juridique sous lequel exercer. Cela peut être soit une entreprise individuelle, soit une société. Des sites de reconversion professionnelle aident à évaluer quelle possibilité est la mieux adaptée. Le freelance : avantages et inconvénients 🔍 Plus généralement, pour se lancer en freelance, il est indispensable d'être conscient des avantages et des inconvénients que ce statut comporte. Les avantages sont nombreux : la libre organisation de son emploi du temps, la rémunération, que l'on peut gérer à sa guise, le sentiment d'autonomie et, par conséquent, la possibilité de travailler n'importe quand n'importe où. Les inconvénients, malheureusement, existent en échange : le freelance n'offre aucune sécurité de l'emploi. En cas d'échec de l'entreprise, c'est souvent la perte de beaucoup d'argent, sans allocation chômage aucune en échange. Par ailleurs, la charge de travail supplémentaire est énorme : le travail est aussi administratif, communicationnel et prospectif. En freelance, pas de salarié pour s'occuper de tâches ingrates. Si le freelance offre une certaine liberté, cela a l'inconvénient de son avantage : il s'agit de savoir s'auto-discipliner. Enfin, le freelance rime souvent avec la solitude. Ainsi, avant de se lancer en freelance, il est important de peser le pour et le contre.
Avantage portage salarial pour entreprise : des atouts de plus en plus intéressants.
Avantage portage salarial pour entreprise : des atouts de plus en plus intéressants.
Avantage portage salarial pour entreprise : quel est-il ? De nos jours, de plus en plus d'entreprises ont recours au portage salarial. 👉 Voici une définition du portage salariale. Avantage portage salarial pour entreprise : les besoins d’une entreprise peuvent être ponctuels. Sur une mission ou un point particulier, elle peut avoir besoin d’un expert pour une durée déterminée. Les situations et les cas sont nombreux : le portage salarial permet aux entreprises de gagner en flexibilité. 👉 Nous insistons sur les avantages globaux du portage salarial ici Déléguer les tâches administratives La gestion des tâches administratives et fiscales peut prendre du temps et coûter de l’argent. Avantage portage salarial pour entreprise : la société de portage peut s'occuper de tout ça : elle peut s'occuper de l'édition des contrats, et de la comptabilité d'un salarié porté. La réalisation des tâches administratives est de nature à être très contraignante pour une entreprise, surtout lorsqu'il s'agit d'une petite structure. L'entreprise doit cotiser à des organismes, notamment l'URSSAF. Le portage salarial simplifie grandement tout cela : avantage portage salarial pour entreprise : l'entreprise ne doit payer que les honoraires qui lui sont facturés. C'est la société de portage qui s'occupe de tout pour son salarié porté. 🤩 N'importe quand, renforcer une équipe Avantage portage salarial pour entreprise : en faisant appel à un porté, l’entreprise peut augmenter les effectifs de ses équipes n'imorte quand. Le portage salarial permet donc de réguler son activité, en fonction de ses besoins et des fluctuations de son activité. Par cette aide, l'entreprise parvient à diminuer ses coûts de gestion des RH, et gagne en flexibilité. Le salarié porté est envoyé par la société de portage, afin de se concentrer sur une problématique précise. Avantage portage salarial pour entreprise : un gain de temps considérable, en ne demandant pas à ses équipes internes de s'en occuper. Le recrutement d'un expert dans son domaine, qui parvient à travailler avec rapidité. L'adaptation aux besoins de chaque entreprise. Plus généralement : un gain de temps et d'argent Lorsqu'une entreprise veut embaucher, elle peut avoir deux choix : un salarié porté, ou un salarié sous contrat de travail. Un avantage portage salarial pour entreprise est son moindre coût. Embaucher un salarié porté revient moins cher. De fait, ses missions sont courtes, et ciblées.
Puis-je embaucher un salarié porté ?
Puis-je embaucher un salarié porté ?
Puis-je embaucher un salarié porté ? 🤔 Vous êtes une entreprise en pleine croissance et vous souhaitez, de façon ponctuelle, avoir recours à un consultant en informatique ? A un coach ? Ou bien encore, à un infographiste ? Avez-vous pensé au portage salarial ? Ce nouveau mode de travail vous permet d’avoir recours à un professionnel doté de compétences spécifiques lors d’une mission. Alors, puis-je embaucher un salarié porté ? Vous trouverez dans cet article toutes les réponses à vos questions. 👇 Quel est le rôle de chacun ? Quel est l'intérêt d'embaucher un salarié porté ? Le portage salarial permet à un salarié porté (qui offre des prestations de services) d’intervenir sur une mission proposée par une entreprise cliente. L’entreprise de portage salarial comme OpenWork s’occupe de la partie administrative des différentes relations. Grâce à l’entreprise de portage salarial, le salarié porté ne se préoccupe que de la réalisation de sa mission. Ainsi, son esprit n’est pas parasité par questions et problèmes d'ordre administratif. Puis-je embaucher un salarié porté ? SI vous souhaitez recourir à un salarié porté, voici les différentes démarches à suivre : - définissez précisément la mission à confier et diffusez là - une fois le salarié trouvé, celui-ci sollicitera une entreprise de portage salarial - vous pouvez également vous rapprocher vous même d’une entreprise de portage salarial : OpenWork s’engage à vous répondre dans les 2h après votre demande. 🤗 - peaufiner les modalités du contrats - l’entreprise de portage salarial se chargera des démarches administratives pour que vous et votre salarié porté soyez en règles Trouver le profil idéal de votre nouveau salarié porté Puis-je embaucher un salarié porté ? Comment trouver le salarié porté idéal ? Recruter un salarié porté n’a rien de compliqué, vous pourrez même être épaulé par l’entreprise de portage salarial. Cependant, il convient d’avoir à l’esprit que le salarié porté n’est ni un salarié classique ni un indépendant. Il faut donc retenir que : - le salarié porté exerce la majorité de son temps depuis son domicile ou à un espace de coworking. - le salarié porté doit avoir un minimum de niveau d’étude de Bac+2 ou Bac+3. - lors de la sélection, vous pouvez évaluer un salarié porté en lui faisant une mise en situation et en lui confiant un projet fictif. - vous pouvez également lui demander des recommandations de la part de ses anciens collaborateurs et entreprises clientes Puis-je embaucher un salarié porté ? N’hésitez pas à consulter l’entreprise de portage salarial, elle sera là pour répondre à toutes vos questions. 🔍 Vous souhaitez comprendre comment le salarié porté sera rémunéré ? Cet article est fait pour vous.
Portage salarial autoentreprise : quel est le meilleur statut ?
Portage salarial autoentreprise : quel est le meilleur statut ?
Portage salarial autoentreprise : quel est le meilleur statut ? Portage salarial autoentreprise sont deux statuts intéressants qui permettent de lancer sa propre activité. On peut cependant se demander lequel est le plus avantageux . Dans cet article, on verra qu’il n’y a même pas besoin de choisir : les deux statuts sont en fait compatibles. Portage salarial autoentreprise : qu’est-ce que l’autoentreprise ? Portage salarial autoentreprise : alors que les entrepreneurs avaient la possibilité de lancer leur propre activité via des sociétés à associés unique (SASU, EURL) ou des entreprises individuelles (EIRL), l’entrepreneuriat ne décollait pas en France. Ces sociétés étaient encore trop lourdes juridiquement ou mal adaptées pour démarrer facilement son activité. C’est pour cela que le statut d’autoentrepreneur a été créé : il s’agit d’une structure juridique très simple qui permet d’obtenir l’immatriculation très rapidement auprès de l’URRSAF. Il n’y a pas à déposer des statuts, du capital social ou à tenir d’assemblées générales. Même les obligations comptables sont très limitées : on déclare son chiffre d’affaires directement sur le site de l’URRSAF et on paye des impôts en pourcentage de ce chiffre d’affaires. Pas de CA, pas d’impôts. On ne s’étonne donc pas qu’en 2020, le nombre de microentreprises créées a battu son précédent record de 2019, atteignant 547 900 ! 💡 Pour plus d’informations sur le régime d’autoentrepreneur, rendez-vous sur Je choisis le régime d’autoentrepreneur Portage salarial autoentreprise : pourquoi opter pour le portage salarial ? Portage salarial autoentreprise : le portage salarial s’appuie sur un contrat tripartite qui permet à des consultants indépendants de profiter des nombreux avantages d’un CDI sans en subir les contraintes. Ainsi, le statut d’un consultant indépendant en portage salarial sera précisément le même que celui d’un employé en CDI. Le consultant aura donc la possibilité d’utiliser ce statut, preuve de revenue stables, pour faire une demande de prêt immobilier ou bien obtenir les droits au chômage. Il pourra également cotiser pour sa future retraite, exactement comme son camarade d’enfance qui travaille depuis 40 ans dans une grande entreprise. Il restera pourtant indépendant. 💡Pour découvrir en profondeur le système du portage salarial, vous pouvez consulter le site Le Portage Salarial Portage salarial autoentreprise : pas besoin de choisir Alors que dans un emploi classique, l’employeur peut empêcher le salarié d’exercer une activité parallèle, cela n’est pas le cas dans le portage salarial. En effet, la société de portage salarial ne donne aucun ordre au salarié porté. Ainsi, il est tout à fait possible de devenir autoentrepreneur, d’autant plus que cette activité n’impose pas d’exclusivité non plus ! 💡 Pour plus d’informations sur l’approche comparative entre portage salarial et autoentrepreneur, visitez la page Portage Salarial ou autoentrepreneur
Portage salarial journaliste : on vous explique tout
Portage salarial journaliste : on vous explique tout
Portage salarial journaliste : on vous explique tout Portage salarial journaliste : Le monde du journalisme se transforme comme beaucoup d’autres secteurs, et cherche de plus en plus de flexibilité notamment à cause de la situation compliquée dans laquelle internet a mis les journaux. Cependant, le recours à du personnel rémunéré « à la tâche » n’est pas nouveau dans le milieu du journalisme, qui embauche depuis longtemps des « pigistes ». Le statut de pigiste est reconnu et protégé par la loi en France depuis 1974. Ces journalistes disposent de congés payés, de l’assurance chômage, de la retraite, de la formation professionnelle et du quatorzième mois comme tout salarié en CDI. Ce statut étant contraignant pour les journaux, il est probable que ces derniers fassent appel à des indépendants via le système du portage salarial. Portage salarial journaliste : Le journaliste freelance Portage salarial journaliste : Le journaliste freelance peut être rattaché à une agence ou bien travailler pour son propre compte. Il est rémunéré à la mission, c’est-à-dire à l’article ou au reportage : c’est la seule différence avec un journaliste classique d’un point de vue du mode de paiement et de la mission. Il reçoit des commandes de la part de clients qui ne sont pas toujours des journaux, comme un blog journaliste indépendant par exemple. Comme pour un journaliste, ses tâches principales consistent en la recherche, le recueil ou le traitement d’informations. Il peut aussi créer des contenus vidéo ou audio. Ainsi, il doit disposer de très bonnes capacités rédactionnelles et d’expression orale. 💡 Pour plus d’informations sur le métier de journaliste freelance, vous pouvez lire l’article Journaliste freelance : comment le devenir ? Portage salarial journaliste : Qu’est-ce que le portage salarial ? Portage salarial journaliste : Le portage salarial s’appuie sur un contrat tripartite permettant aux consultants indépendants de profiter de tous les avantages d’un CDI sans en subir les contraintes. Ainsi, le statut d’un consultant indépendant en portage salarial sera précisément le même que celui d’un employé en CDI. Le consultant pourra donc utiliser ce statut, preuve de revenue stables, pour faire une demande de prêt immobilier ou bien obtenir les droits au chômage. Il pourra également cotiser pour sa retraite, exactement comme son ami d’enfance qui travaille depuis 40 ans dans une grande entreprise. Pourtant, il restera autonome et indépendant. 💡 Pour découvrir en profondeur le système du portage salarial, vous pouvez consulter le site Le Portage Salarial.
Le contrat consultant indépendant : modèle et guide
Le contrat consultant indépendant : modèle et guide
Le contrat consultant indépendant est une convension spécifique, par laquelle un consultant indépendant est engagé pour une certaine durée pour réaliser une mission. Cette mission peut être très variée : cela peut être du conseil pur, comme une mission de community manager. Souvent, le contrat consultant indépendant est passé par une société cliente. Ce type de contrat s'est récemment développe en France, alors qu'il était plutôt réservé aux pays anglo-saxons. Quésako ? 🔍 Avant de conclure un contrat consultant indépendant : devenir consultant freelance Le conseil étant une activité libérale, elle n’est soumise à aucune réglementation particulière. Avant de conclure un contrat consultant indépendant, il est important de devenir consultant indépendant. Plusieurs options restent possibles. Il est tout d'abord possible de créer un statut d’auto-entrepreneur. Cela implique que toute personne physique exerçant une activité artisanale, commerciale ou libérale à titre principal peut engager les démarches et devenir consultant indépendant. Une autre option possible consiste à créer une entreprise individuelle ou une société unipersonnelle. Dans cette perspective, trois possibilité existent : l’EURL, l’EIRL ou la SASU. Enfin, le portage salarial peut s'avérer une bonne option. Le portage salarial a été consacré par l' ordonnance du 2 avril 2015. Le portage salarial est une relation contractuelle tripartite : le consultant indépendant (le porté) travaille pour le compte d’une société cliente. La société de portage, quant à elle, joue un rôle d’intermédiaire : elle fournit le matériel nécessaire au consultant afin qu’il puisse accomplir correctement la mission qui lui est confiée. Ainsi, le portage salarial permet de signer un contrat consultant indépendant. La société de portage reçoit un pourcentage sur la rémunération du consultant freelance. OpenWork propose des solutions de consultant en portage salarial. 🤗 Les caractéristiques du contrat consultant indépendant Le contrat consultant indépendant possède un certain nombre de caractéristiques. Il possède certaines caractéristiques que d'autres types de contrats ne doivent pas nécessairement contenir. En effet, ses dispositions doivent contenir : la description précise de la mission du consultant ; le statut du consultant indépendant : auto-entrepreneur, entreprise individuelle, société unipersonnelle ou portage salarial. Dans le cas du portage salarial, il convient de nommer la société de portage, le matériel qu’elle va fournir au consultant et le pourcentage qui lui revient. Il doit contenir aussi les modalités de rémunération : elle peut être fixe ou variable et proportionnelle à des objectifs fixés (par une clause d’objectif dans le contrat par exemple). Il doit contenir aussi la date d’échéance de la mission si elle est déterminée et les pénalités de retard éventuelles. Enfin, il doit contenir le rappel des obligations du consultant et de la société. En effet, dans le cadre d’un contrat consultant indépendant, le consultant doit être cantonné à une mission de conseil, d'information, et se doit d'être loyal envers son employeur et la société cliente. Il est également obligé de souscrire à une assurance professionnelle (RC Pro), lui permettant d’être couvert en cas de dommages corporels et matériels causés à autrui (détérioration du matériel de la société cliente par exemple). La société cliente est, quant à elle, tenue à une obligation de moyen. Elle est obligée de tout faire pour que le consultant puisse réussir sa mission.
Être indépendant: la liberté
Être indépendant: la liberté
Être indépendant: la liberté Être indépendant, c’est être autonome est donc ne pas dépendre de quelqu’un d’autre dans sa vie. Ce mot est synonyme de liberté et donc de bonheur, car aucun homme n’aime vraiment la contrainte. Alors que certains décrivent le travail comme une forme d’esclavage, où l’on doit obéir aux directives de ses supérieurs hiérarchiques et rester au bureau à des heures fixes, de plus en plus de personnes pensent à devenir indépendants. Ainsi, le nombre de travailleurs indépendants est passé de 2580000 en 2008 à 3217000 en 2019, soit une hausse de 25% en l’espace d’une dizaine d’années. Qu’est-ce qu’être indépendant ? Quels sont les avantages et les inconvénients ? On vous explique tout cela dans cet article. 👇😎 Être indépendant : Définition Être indépendant : Le travailleur indépendant est tout simplement quelqu’un qui se lance à son propre compte pour exercer une activité économique. Ainsi, il n’a pas de patron ou de supérieur et peut travailler comme il l’entend. Comme la définition est assez large, le statut d’indépendant englobe des profils très différents comme le boulanger, le coiffeur ou le consultant en freelance. En fait, on peut regrouper ces travailleurs en quatre catégories : patrons de la construction, des transports et de l’industrie, exploitants agricoles, patrons dans le commerce et les services de proximité, professionnels libéraux et assimilés. Être indépendant : Le travailleur indépendant est généralement affilié à la Sécurité Sociale des indépendants qui offre moins de garanties que le régime général de la sécurité sociale. Il peut organiser son activité selon différentes structures juridiques définies dans le droit des sociétés. La plus simple reste l’entreprise individuelle et plus particulièrement le statut d’auto-entrepreneur, qui permet de lancer l’activité gratuitement sans création de société, ne demande pas de contraintes comptables et permet de payer ses impôts de façon simplifiée. Il y a ensuite l’entreprise individuelle à responsabilité limitée qui demande un peu plus de formalités juridiques mais permet de séparer son patrimoine personnel de celui de l’entreprise. Ainsi, en cas de faillite avec des dettes importantes, les créanciers ne pourront pas saisir vos biens. Enfin, il y a les sociétés unipersonnelles comme l’EURL ou la SASU qui comportent beaucoup de lourdeurs administratives mais ont l’avantage de séparer également le patrimoine personnel de celui de l’entreprise. 💡 Pour plus de détails, vous pouvez lire l’article Quel statut pour le travailleur indépendant ? Être indépendant : Avantages et inconvénients Être indépendant : Le problème principal reste celui de la sécurité économique, sociale et de retraite. En effet, l’indépendant a des revenus fluctuants et n’est pas sûr de gagner une certaine somme tous les mois. En outre, il est bien moins couvert d’un point de vue santé et retraite qu’un salarié en CDI. Pour pallier à ce problème, est né le portage salarial qui permet à un indépendant de gagner le statut de salarié tout en conservant son autonomie. 💡 Pour en savoir plus, rendez-vous sur Le Portage Salarial 🎥 Vous pouvez aussi regarder cette vidéo sur les 7 avantages et inconvénients d’être indépendant :
Comment trouver une mission en freelance ? Trucs et astuces.
Comment trouver une mission en freelance ? Trucs et astuces.
Comment trouver une mission en freelance ? Trucs et astuces. Ça y est, vous avez commencé à travailler en freelance pour enfin obtenir cette liberté et cette autonomie dont vous rêviez tant. Il y a cependant un problème : trouver des clients. Lorsqu’on est employé, on a du travail garanti et un revenu garanti. Quand on travaille à son compte, le potentiel de gain est beaucoup plus important mais il faut attirer des clients prêts à acheter notre produit ou service : de là dépend la viabilité de notre activité. Certains trouvent des missions par le bouche à oreille ou par le réseau, mais il y a aussi de nombreuses plateformes qui permettent de décrocher des contrats. Dans cet article, on fait le tour des possibilités. Comment trouver une mission en Freelance : les principales méthodes Comment trouver une mission en Freelance : La manière la plus simple et rapide de décrocher une mission, qui n’est cependant pas à la portée de tous, est le réseau. Que ce soit votre famille, vos amis, ou d’autres connaissances, des personnes que vous connaissez peuvent avoir besoin de vos services ou connaître une personne qui en aurait besoin. Pour exploiter au mieux son réseau, il faut parler de votre activité à chaque fois que vous rencontrez une personne. Pas besoin de forcer, il suffit de le mentionner dans la conversation. Vous pouvez également commencer à étoffer et développer votre profil LinkedIn, ce qui vous permettra d’être visible et présent sur ce réseau virtuel et donc d’éventuellement être approché par des clients ou des chasseurs de têtes. Comment trouver une mission en Freelance : La deuxième méthode consiste à démarcher directement les entreprises, c’est-à-dire de les contacter par différents canaux (mail, téléphone…) pour leur proposer vos services. Pour cela, il faut faire un travail préliminaire de listing des entreprises que vous aimeriez servir, avant de rédiger des pitchs de ventes pour chaque catégorie d’entre elles. Comment trouver une mission en Freelance : La troisième manière consiste à se rendre sur les sites d’offres d’emploi et encore, les plateformes freelances. Ces dernières sont particulièrement pertinentes et adaptées, et visent justement à mettre en relation des entreprises et des freelancers. Parmi elles : Upwork, Freelancer.com, Codeur, PeoplePerHour, FreelanceRepublik. 🔍 Pour avoir une liste exhaustive des meilleures plateformes de freelance, n’hésitez pas à lire l’article Les meilleures plateformes de freelance en 2020 Comment trouver une mission en Freelance : avez-vous pensé au portage salarial ? Comment trouver une mission en Freelance : Être freelance a beaucoup d’avantages, mais aussi certains inconvénients. Parmi ces derniers, le manque de revenus stables et de protection sociale. Heureusement, un système a été inventé pour contrer ce problème : il s’agit du portage salarial. C’est un contrat tripartite entre le salarié porté (vous), son client et une entreprise de portage salarial. Il permet d’avoir les mêmes protections que le salarié tout en ayant une pleine autonomie. 🔍 Pour en apprendre plus sur le système du portage salarial, rendez-vous sur le site Le Portage Salarial
Comment gérer sa paie en fonction de ses projets d'OpenWorker ?
Comment gérer sa paie en fonction de ses projets d'OpenWorker ?
Le 15 juin 2021, OpenWork organisait le webinar « Comment gérer sa paie en fonction de ses projets d'OpenWorker ? » animé par Thomas Gasq, Responsable Ressources humaines d’OpenWork. Nous reprenons dans cet article les principales informations qui ont été présentées et expliquées. Bonne lecture. Et pour toute question complémentaire, contactez-nous 😉 En portage salarial, la facture réglée par votre client alimente votre compte d’activité sur lequel est renseigné votre chiffre d’affaires. Sur la base du montant disponible (après paiement des frais de gestion à la société de portage salarial), vous fixez le montant du salaire que vous souhaitez percevoir chaque mois. Deux éléments sont à noter : Vous pouvez vous fixer des salaires réguliers dès lors que vous avez « une réserve » de chiffre d’affaires disponible. Vous pouvez ajuster le montant du salaire perçu en fonction de vos projets à venir. En effet, le montant du salaire brut perçu impacte les cotisations versées, et par répercussion, les allocations perçues. Le fait de privilégier un salaire brut régulier facilite largement les relations éventuelles avec Pôle Emploi, L’Assurance Maladie ou encore un établissement bancaire ou un propriétaire. 🔍 À savoir : si vos salaires sont irréguliers (un mois 1 500 euros brut, celui d’après 8 500 euros brut), votre rémunération est soumise à des cotisations supplémentaires. Cet effet de seuil peut avoir des impacts importants car la cotisation annualisée s’applique de manière rétroactive. Deux seuils importants se situent à 5 000 euros de salaire brut et 8 000 euros de salaire brut mensuel. Franchir ce(s) seuil(s) aura pour effet un rattrapage des cotisations non prélevé sur l’historique annuel du bulletin. Cela implique une augmentation (parfois significative) du total prélevé utilisé pour le bulletin. L’inverse est aussi vrai, si votre rémunération passe en dessous de ce(s) seuil(s), il y aura restitution des cotisations prélevées sur l’historique annuel du bulletin. Comment anticiper la situation selon vos projets ? Je programme une période de congé prolongé. Je prépare mon congé maternité / paternité / accueil de l’enfant. J'entre dans une période d'intercontrat soutenu par Pôle Emploi. Je prépare ma fin de contrat et mon ouverture de droits. Je prépare ma retraite. Je saisis des frais professionnels : quels impacts ? Je prépare une période de congé prolongé Vous avez une mission programmée de janvier à juin avec une facturation mensuelle de 10 000 euros Hors Taxe. Vous prévoyez de vous arrêter de travailler en juillet et août. Ou vous préférez assurer vos arrières jusqu’à la signature d’une prochaine mission. Plutôt que de calculer chaque mois votre salaire sur les 10 000 euros de chiffre d’affaires, vous répartissez les 60 000 euros de chiffre d’affaires pour percevoir des salaires pendant 8 mois. Vous utilisez 7 500 euros de chiffre d’affaires chaque mois et non 10 000. Je prépare mon congé maternité / paternité / Accueil de l’enfant Si vous êtes prochainement en congé maternité / paternité ou accueil de l’enfant (conjoint.e de la mère), le calcul des indemnités journalières se base sur les salaires des trois derniers mois qui précèdent le congé. Vous devez être affilié depuis 10 mois à la sécurité sociale pour y prétendre. 🔍 À connaître : Le plafond mensuel égal au plafond de la sécurité sociale (3 428 euros brut en 2021). Le salaire de référence sur lequel sont calculés les IJ est plafonné à 3 248 euros brut. Si vous percevez un salaire de 4 500 euros brut, seulement 3 428 euros seront pris en compte. La régularité des salaires est intéressante pour éviter des mois avec une rémunération en-dessous de ce plafond. 👉 À lire sur le blog d’OpenWork : Bébé arrive :  comment ça se passe en portage salarial ? J'entre dans une période d'intercontrat soutenu par Pôle Emploi Lorsque vous commencez une mission en portage salarial, vous pouviez auparavant être déjà inscrit à Pôle Emploi et avoir ouvert des droits (Allocations de retour à l’emploi). Si vous connaissez des mois d’inactivité, vous pouvez percevoir vos allocations pendant cet intercontrat. Pour ne pas rompre la continuité des droits, vous devez vous actualiser mensuellement sur le site de Pôle Emploi en transmettant votre bulletin de salaire. Chez OpenWork nous vous fournissons, en annexe de tous nos bulletins détaillés, les éléments utiles pour votre actualisation. Je prépare ma fin de contrat et une éventuelle ouverture de droits aux allocations Chômage Une fois le solde de tout compte délivré, vous recevez votre certificat de travail et votre attestation Pôle Emploi. Si vous répondez aux critères posés par Pôle Emploi, vous pouvez ouvrir des droits ARE. Une ouverture de droits peut intervenir après un CDD signé avec la société de portage salarial ou la rupture conventionnelle d’un CDI à votre initiative. Le montant de l’ARE se base sur 57% du salaire de référence journalier. La base du salaire de référence correspond à tous vos salaires bruts perçus au cours des 12 derniers mois, primes comprises, mais hors indemnités liées à la rupture de votre contrat, auxquels s’applique une formule de calcul. Je prépare ma retraite L’ouverture de ses droits à la retraite repose sur une notion d'âge et de trimestres. L’État informe régulièrement du nombre de trimestres à cotiser pour partir à la retraite à taux plein. Aujourd’hui (si vous êtes né après 1973), vous devez avoir cotisé 172 trimestres. Comment valider un trimestre ? Le calcul fonctionne par année. Il faut percevoir 6 150 euros brut minimum par an pour valider 4 trimestres. Évidemment, on valide au maximum 4 trimestres par an. La base de calcul pour sa retraite correspond au salaire brut moyen des 25 meilleures années. Je saisis des frais professionnels, quels impacts ? En portage salarial, vous avez la possibilité, comme si vous aviez créé votre propre structure juridique, de déclarer des frais professionnels. Les frais professionnels ne sont pas soumis aux cotisations sociales. Le salaire brut sur lequel repose les cotisations étant diminué, les cotisations versées sont réduites. Ensuite, OpenWork vous rembourse les frais dans la totalité. Votre rémunération nette mensuelle = salaire net (réduit) + montant des frais professionnels. La rémunération nette est supérieure mais le salaire brut est diminué. Comme vu précédemment, cela impacte donc le mode de calcul des indemnités/allocations Maladie/Maternité/Chômage/Retraite. L’équipe d’OpenWork veille à la cohérence des bulletins de paye pour que le rapport entre le salaire brut et le salaire net soit cohérent. 💡 Important : la déclaration de frais professionnels est différente d’une refacturation des frais à votre client. Si ce dernier prend en charge des frais, cela n’a aucun impact sur le calcul de votre salaire. Pour toute autre question, contactez-nous : webinaires@lemonde-apres.com
Portage salarial explication : tout comprendre au système du portage salarial
Portage salarial explication : tout comprendre au système du portage salarial
Portage salarial explication : tout comprendre au système du portage salarial Portage salarial explication : Le portage salarial est un système flexible et innovant qui permet d’obtenir la flexibilité du salariat tout en bénéficiant du filet de sécurité d’un CDI. C’est un modèle relativement récent, qui date de 1988 et qui a été imaginé par des anciens d’HEC. Le système a cependant bien évolué depuis, pour être introduit dans le code du travail en 2008 afin de moderniser le marché du travail. Depuis 2017, le portage salarial est une branche professionnelle à part entière. Portage salarial explication : pourquoi le portage salarial ? Portage salarial explication : Frustré par les horaires fixes du bureau et les contraintes imposées par vos supérieurs hiérarchiques, vous vous intéressez au portage salarial. Vous avez raison ! En effet, si le statut d’indépendant est tentant, il est aussi dangereux. Pas de garantie de revenus, pas de droits au chômage, pas de cotisations retraite de la part de l’employeur. Un indépendant qui veut obtenir un prêt aura bien des difficultés, car le banquier se méfie des revenus instables. Même chose pour obtenir un appartement ! Souvent, les propriétaires ou les agences immobilières préfèrent les personnes titulaires de CDI. En somme, le statut d’indépendant a des inconvénients qui rendent ses avantages bien moins attractifs. Mais il n’est pas possible d’obtenir le beurre et l’argent du beurre, me direz-vous ! Justement, le portage salarial offre le meilleur des deux mondes. 🤗 💡 Pour avoir plus d’informations, n’hésitez pas à vous rendre sur la page Portage Salarial de service-public.fr. Portage salarial explication : le meilleur des deux mondes Portage salarial explication : Le portage salarial repose sur un contrat tripartite entre l’indépendant (vous), le client, et une société de portage salarial. La société de portage salarial permet à l’indépendant d’avoir le statut de salarié, ce qui lui donne droit à de nombreux avantages. Les droits au chômage et la cotisation retraite fonctionnent comme pour un salarié en CDI. Il est possible de distribuer les revenus d’une certaine période sur d’autres périodes afin de rester en-dessous des seuils de revenu qui augmentent le taux d’imposition. En outre, en portage salarial, les frais professionnels sont exemptés de TVA. La société de portage gère également la partie administrative et juridique : facturation des fiches de paie, relance des clients lorsqu’ils n’ont pas payé…En contrepartie de tous ces services, l’indépendant reverse une partie de son chiffre d’affaires à la société de portage. 💡 Pour lancer votre activité de salarié porté, rendez-vous sur Openwork.
L’arrivée du portage salarial code du travail
L’arrivée du portage salarial code du travail
L’arrivée du portage salarial code du travail Le portage salarial a été créé par deux étudiants d’HEC dans les années 1980. Au cours du temps, le portage salarial a pris de l’importance et les législateurs ont souhaité apporter un cadre juridique à ce mode de travail. Progressivement, les spécialistes du droit se sont donc penchés sur l’éventualité d'ouvrir le portage salarial code du travail. 🔍 Pour être sûr de bien comprendre l’article, n’hésitez pas à consulter notre site Le portage salarial code du travail est une avancée majeure pour la reconnaissance du portage salarial et on vous dit tout dans cet article. 🤩 Que disait la loi avant l’entrée portage salarial code du travail Il aura fallu attendre le 25 juin 2008 pour que le portage salarial code du travail soit officialisé. Soit, plus de trente ans après la création du portage salarial. On revient sur les dates clés précédant l'entrée portage salarial code travail. 👇 🔍  Pour info, en droit français : le droit du travail “est l'ensemble des normes juridiques qui régissent les relations entre un employeur et un employé. Il garantit également le respect des libertés syndicales et des normes de sécurité au travail, et la protection des travailleurs vulnérables.” • 1998 : Création de la SNEPS (syndicat national des sociétés de portage salarial) , première instance professionnelle représentative. Le besoin exprimé via la création de la SNEPS était de permettre aux sociétés de portage salarial de se réunir, d’échanger et de gagner en visibilité. • 2004 : Création de la FeNPS : fédération nationale du portage salarial qui oeuvre pour la reconnaissance, le partage de bonnes pratiques du portage salarial et le développement du portage salarial. Qu’implique le portage salarial code du travail ? 📝 Le portage salarial a donc été consacré dans l’art. L.1251-60 du Code du travail “Le portage salarial est un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée, et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l’entreprise de portage. Il garantit les droits de la personne portée sur son apport de clientèle ». Grâce à cet article, les droits et devoirs du salarié porté, ceux de l’entreprise de portage et de l’entreprise clientes sont désormais plus clairs et réglementés. Mais comme le droit du travail est un des droits les plus mouvants du droit français, cet article n’est pas fixe et risque d’évoluer au cours du temps. Il est donc important de choisir une bonne entreprise de portage salarial qui veille aux évolutions juridiques et qui vous accompagnera de bonne foi dedans. 🔍 Comment se portera le portage salarial en 2030 ? LA FEPS vous propose cette simulation, c’est parti pour 2030. 🥳
Indépendant salarié : faut-il choisir ?
Indépendant salarié : faut-il choisir ?
▸ Indépendant salarié : Le statut de salarié et celui d’indépendant ont chacun des avantages non négligeables que l’autre n’a pas. En effet, le salarié en CDI bénéficie d’importantes garanties telles qu’une certaine sécurité de revenus, le droit aux allocations chômage en cas de rupture conventionnelle. De plus, son employeur cotise à sa retraite à hauteur de 60% (les 40% restants sont à la charge du salarié). Puisque le salarié en CDI a des revenus considérés comme très stables, il aura bien plus de facilités pour trouver un appartement à louer, notamment dans des zones tendues comme Paris. ▸ L’indépendant, lui, bénéficie d’une totale liberté dans la gestion de son temps et de ses clients. Il n’est pas obligé de se rendre dans un bureau à des heures fixes, et peut parfois travailler depuis n’importe où dans le monde. 🎥 Pour en savoir plus sur les avantages et inconvénient d’être indépendant, vous pouvez regarder la vidéo 7 avantages et inconvénients d’être indépendan t : Indépendant salarié : la piste du salarié entrepreneur Indépendant salarié : Si vous souhaitez basculer vers une activité entrepreneuriale qui vous apportera plus de liberté, vous pouvez opter pour la création d’une entreprise en parallèle de votre activité de salarié. En effet, le principal problème des activités entrepreneuriales est l’incertitude, notamment lors de la phase de lancement. On ne sait pas si le produit ou le service qu’on propose va être reçu, accepté par le marché. On a beau réaliser des études diverses et variées, seule la mise sur le marché nous dira avec certitude si notre produit fonctionne et si l’activité est viable. Ainsi, conserver son emploi et donc son salaire au moment où on se lance dans une activité entrepreneuriale est un filet de sécurité très rassurant. On continue à gagner de l’argent, ce qui est bénéfique dans tous les cas. Si notre projet échoue, on ne se retrouve pas au chômage. Alors, vous pouvez opter pour une inscription au régime micro-entrepreneur qui est gratuit et demande peu d’obligation comptables. En fait, vous serez seulement imposé sur un pourcentage de votre CA que vous déclarerez sur un formulaire en ligne. Administrativement, c’est très simple mais les protections sociales sont presque inexistantes. Ainsi, si vous quittez votre emploi, vous n’aurez pas de protection sociale. 👉 Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Les Principes du régime du micro-entrepreneur Indépendant salarié : Le régime du portage salarial Indépendant salarié : Le portage salarial est une option idéale qui permet de combiner la sécurité du salariat avec la liberté de l’indépendant. Comment est-ce possible ? Ce régime se base sur un contrat tripartite entre l’indépendant, son client et une société de portage salarial. La société de portage permet à l’indépendant de bénéficier de fiches de paye calquées sur son chiffre d’affaires. Elle gère toute la partie administrative et comptable, permettant à l’indépendant d’acquérir le statut de salarié et de se concentrer sur son travail. Il garde cependant toute la liberté dans la gestion de son temps, de ses clients, de son activité. 👉 OpenWork est une entreprise de portage salarial innovante qui réinvestit 80% de sa marge dans sa communauté, notamment en proposant des ateliers et des plateformes digitales innovantes pour la gestion administrative de vos missions. Pour en apprendre plus, rendez-vous sur la page Welcome to Openwork

1-12 of 219 résultats

12345...19