Logo OpenWork
'

Le Blog

Tous les articles

Nos Derniers Articles

Acheteur : une application simple pour gérer vos consultants ?  OpenWork l’a fait !
Acheteur : une application simple pour gérer vos consultants ?  OpenWork l’a fait !
Portage Salarial
Le numérique c’est bien connu, çà fait tout. Parfois de façon extraordinaire et parfois, de façon un peu moins extraordinaire. Le challenge est de répondre simplement aux besoins exprimés sans en faire trop et surtout, en étant juste. Prenez par exemple les acheteurs de prestation intellectuelle - dans les grands groupes, ou dans des PME -, et bien certains vous parlent des cauchemars qu’ils vivent régulièrement pour gérer les consultants dans leur entreprise, comme par exemple : Gérer manuellement des dizaines/ parfois centaines de CRA (compte rendu d’activité de consultants) à chaque fin de mois Ne pas pouvoir suivre, dans leur société, le nombre de consultants et leurs couts journaliers ou mensuels Ne pas avoir un suivi rigoureux des factures en cours et pouvoir faire une différence entre celles qui sont payées et celles qui vont l’être… Etc… OpenWork a tout simplement écouté ces acheteurs et a décidé de répondre intégralement à l’ensemble de leurs besoins. Alors comment cela se présente ? C’est une version Web, disponible pour l’ensemble des entreprises qui le souhaite, sans surcoût. Cette application OpenWork vous permet de créer et de signer de façon électronique vos CRA. Elle vous permet ensuite de d’avoir instantanément l’intégralité des consultants présents dans votre entreprise. Depuis combien de temps ils sont là et à quel coût. Enfin, vous pouvez avoir une synthèse mais aussi le détail de chaque facture (version PDF) de vos consultants et savoir si cette facture a été payé par votre service comptabilité. Fini les allers-retours en interne et les explications gênées proposées au consultant pour expliquer si sa prestation a été réglé ou non. Cet accès simple et immédiat à l’information permet un suivi et un management des consultants simple et opérationnel. Cette information paraît simple d’accès. Et c’est vrai. Comment a procédé OpenWork? Nous avons démarré la réflexion par la question suivante : « Et si l’expérience utilisateur en portage salarial se concentrait autant sur le consultant que sur l’acheteur de prestations ? ». À partir de ce moment, nous avons questionné plusieurs acheteurs et nous leur avons exactement fournit ce qu’il souhaitait. Les commentaires après un lancement fin 2020 sont excellents. Les demandes d’amélioration déjà apparaissent et nous poussent encore à nous améliorer. Une version mobile est par exemple programmée pour bientôt. Le monde du travail – notamment post covid – évolue énormément. Nous devons trouver / créer des outils qui permettent aux acteurs d’avancer sereinement et efficacement ! Le Web 3.0 nous permettra certainement de faire encore mieux et d’activer par la voix des requêtes du type « OpenWork, consultante Patricia Martin, TJM, fin de contrat stp » et votre smartphone de vous répondre. On peut rêver.
Facturer un client à l’étranger : les pièges à éviter
Facturer un client à l’étranger : les pièges à éviter
Portage Salarial
Facturer un client à l’étranger, quand on est consultant.e indépendant.e, c’est (presque) simple, quand l'on a tout compris : Taux de TVA, N° de TVA, déplacements, devises…  Voici les conseils clés de Fabien Salicis, Co-fondateur de la société de portage salarial OpenWork et Responsable de l’activité internationale, présentés lors de l’atelier en ligne « Facturer un client étranger : comment faire ? ». La facturation d’un pays à un autre met en exergue les compatibilités et les incompatibilités entre les systèmes administratifs, sociaux et fiscaux des deux pays concernés : celui où est basé le consultant et celui où est basé le client. Nous abordons ici les règles qui s’appliquent aux consultants indépendants en prestations intellectuelles, immatriculés en France. Ces règles sont valables, quel que soit le statut juridique du consultant : portage salarial, microentreprise, SARL, SASU… Pour un client de l’Union européenne : la TVA s’applique en TVA Intracommunautaire Dans l’UE, la TVA est facturée en Intracommunautaire (avec un taux à 0%) entre deux entreprises. Autrement dit, une facture pour un client en Europe est à réaliser en Hors Taxe, auquel s'ajoute 0% de TVA Intracommunautaire. Pour  cela votre client doit vous transmettre son n° de TVA Intracommunautaire. En France, c’est le même que le n° de TVA. Cela signifie que c’est bien un n° de TVA d’un pays de l’UE. La TVA ne se facture pas d’entreprise à entreprise, mais elle est comptabilisée ensuite dans les déclarations fiscales des pays des deux entreprises en jeu. Les États réalisent des compensations en fin d’année pour équilibrer les flux commerciaux. Dans le reste du monde : le taux de TVA est à 0% mais d’autres taxes existent Pour les pays en dehors de l’Union européenne, le taux de TVA est à 0%. Cette TVA à 0% est à déclarer comme « TVA à l’export » dans la liasse fiscale de l’entreprise qui facture. Les états appliquent entre eux des règles de compensation. Par contre, l’absence de TVA ne signifie pas l’absence de taxes. Dans certains pays, un pourcentage de la facture est prélevé sous la forme de prélèvement à la source par l’entreprise et sur demande de l’administration fiscale du client sur les facturations. Il est par exemple de 10% en Tunisie et de 40% au Brésil sur les prestations intellectuelles. C’est à prendre en compte avant de fixer le tarif de ses prestations. Les taux de TVA sont spécifiques pour les DOM-TOM Les départements et territoires d’outre-mer relèvent de dispositifs spécifiques. Pour les DOM, il faut appliquer un taux de TVA spécifique, à 8,5%. Pour les TOM, c’est le taux de TVA à l’export (comme expliqué ci-dessus) qui s’applique. Facturer le Royaume-Uni depuis le Brexit : tout a changé Avant le Brexit, une facture pour un client au Royaume-Uni nécessitait un n° TVA Intra-communautaire, comme pour tout pays de l’UE. Désormais, avec la sortie de l’Union européenne, c’est le taux TVA à l’export (comme expliqué ci-dessus) qui s’applique. Il faut également prendre en compte la question de la devise, comme indiqué ci-dessous. Facturer un client dans l'UE en travaillant depuis là-bas : oui, mais pas trop Dans l’Union européenne, la liberté de circuler s’applique pour les déplacements personnels et professionnels. Un voyage d’affaires en Belgique, et même une mission de plusieurs semaines, ne pose donc aucun problème si l’on facture depuis la France. Au-delà d’un certain nombre de jours par mois, il sera nécessaire de bénéficier d'un statut local, en tant que salarié ou en tant qu'indépendante. La période maximale de détachement recommandée en Union européenne est de 24 mois. Hors UE : respecter la conformité fiscale et sociale même pour un simple rendez-vous En dehors de l’Union européenne, vous devez le plus souvent détenir un visa professionnel, que ce soit pour une visite ponctuelle ou une collaboration prolongée. Les règles de Visa locales, propres à chaque pays, s'appliquent. Toute journée de travail réalisée dans le pays doit se faire en conformité avec la réglementation sociale et fiscale du pays. Vous pouvez être lourdement sanctionné sans cela, notamment si vous utilisez un visa de touriste à des fins professionnelles. Taux de change : ne vous laissez pas surprendre par la volatilité des devises Lorsque le client est basé dans un pays utilisant une devise étrangère, le taux de change impacte la contractualisation commerciale. Si vous signez un contrat dans la devise du client, c’est vous qui prenez en charge le taux de change. À l’inverse, s’il est signé en euros, c’est votre client. Lorsque le taux de change est soumis est de variations, il est conseillé d’introduire une clause de volatilité pour compenser les effets. En portage salarial, nous réalisons pour vous tous les réglages nécessaires pour faciliter et sécuriser votre collaboration et votre facturation pour un client basé à l'étranger. Pour poursuivre les échanges initiés lors de l’atelier « Facturer un client étranger : comment faire ? » du 10 novembre 2020, animé par Fabien Salicis, Co-fondateur d’ OpenWork et Responsable de l’activité internationale, n’hésitez pas à nous contacter : webinaires@lemonde-apres.com.
Société de portage définition : de nouveaux horizons pour 2021 ?
Société de portage définition : de nouveaux horizons pour 2021 ?
Portage Salarial
Société de portage définition : de nouveaux horizons pour 2021 ? En cette période de début d’année, l’heure est aux résolutions ! L’entrée dans cette nouvelle décennie fut riche en rebondissements, tournants politiques et profondément marquée par la Covid-19. Dramatique pour de nombreux secteurs, la crise sanitaire a cependant permis à certains professionnels de changer leur mode de travail. Et vous ? La crise ne serait-elle pas un levier pour vous réinventer ? Le portage salarial peut être une alternative fructueuse ! Dans cet article, Openwork vous décortique la société de portage définition afin que vous compreniez tous les avantages inhérents au portage salarial ! Avant de vous lancer dans la société de portage définition, Openwork vous invite à lire la définition du portage salarial ici. Société de portage définition : le cadre théorique Le portage salarial, en droit français est un mode de travail impliquant une relation tripartite entre un travailleur indépendant (le plus couramment un consultant), un client et une entreprise de portage salarial. Trois grands acteurs donc, aux rôles et champs d’action bien répartis. La société de portage définition est dans cette relation tripartite, la garante du bon déroulement de la mission. Elle est votre interlocutrice privilégiée ! Dans un premier temps, la société de portage définition se chargera de la partie administrative de votre activité comme dans une entreprise classique. Elle vous permet donc de vous consacrer entièrement à la réalisation de votre mission. La société de portage définition est également vous partenaire RH, grâce à elle, vous bénéficierez de tous les avantages sociaux (droit au chômage, indemnités en cas d’accident du travail …) et pourra même vous offrir un parcours personnalisé en vous proposant des formations et vous mettant en contact avec sa communauté d’entreprises clientes. Enfin, la société de portage définition s’occupe également de votre comptabilité (facturation des interventions, déclaration et calcul des charges sociales …) Bref, votre société de portage est un fidèle allié polyvalent ! ℹ️ Bon à savoir : dans cet article on vous permet d’anticiper les risques liés à une société de portage salarial. Société de portage définition : apprenez à nous connaître ! Riches de plus d’une dizaine d’années d'expérience désormais, nous vous invitons naturellement à faire d’OpenWork votre société de portage définition ! Notre objectif principal : vous accompagner en vous donnant un écosystème pour que vous puissiez développer en toute sérénité votre projet. Et pour se faire, nous vous donnons accès gratuitement aux ateliers et webinars, aux soirées et évenements et à l'accès à tout notre écosystème et aux partenaires ! Société de portage définition : grâce à nos outils de simulation ou à notre réseau de professionnels partout en France, nous réussirons à vous aider dans vos démarches administratives, dans la recherche de vos missions et tout simplement dans votre “ upskilling ” ! Toutes les réponses à vos questions se trouvent sur notre site internet et notre équipe vous répondra dans les 2h qui suivent votre demande. Et si vous souhaitez nous rencontrer en vrai, OpenWork possède des locaux dans les plus grandes villes de France (Paris, Lyon, Marseille ….) OpenWork, votre société portage définition pour l’année de 2021 n’attend que vous ! 🤓 À retenir : ne ratez aucun de nos événements en ligne et spécialement pensés pour les consultants ! Accéder ici à notre agenda et notre newsletter!
Portage salarial avis : qu’est-ce que les utilisateurs pensent vraiment du système Openwork ?
Portage salarial avis : qu’est-ce que les utilisateurs pensent vraiment du système Openwork ?
Portage Salarial
Portage salarial avis : qu’est-ce que les utilisateurs pensent vraiment du système Openwork ? Portage salarial avis : le portage salarial est vendu par les sociétés comme un modèle innovant, flexible et sécurisant qui aide les indépendants à trouver la stabilité d’un salarié. Mais qu’en est-il vraiment ? La société OpenWork est évaluée sur Trustpilot, l’un des plus grands sites de notation en ligne du monde. La note d’OpenWork est très positive : 4,8/5. Portage salarial avis : 103 personnes ont évalué OpenWork sur Trustpilot, et l’écrasante majorité de ces individus attribue la mention « excellent» à cette entreprise innovante de portage salarial. Portage salarial avis : une équipe à l’écoute en toutes circonstances Portage salarial avis: Chez OpenWork, vous ne serez jamais seul : une équipe est à votre disposition pour la moindre de vos interrogations. Sur Trustpilot, les salariés portés chez OpenWork parlent d’une « équipe sympathique et aux petits soins », de « retours réactifs et bienveillants » ou encore de « conseillers très disponibles par mail ou par téléphone, au cours de toutes les étapes du contrat ». Être soutenu de cette façon par sa société de portage salarial est essentiel ! Chez Openwork, les processus ont aussi été pensés pour être simples et rapides à mettre en place. Vous pouvez être salarié en moins d’une heure après avoir obtenu une mission chez un client, et OpenWork travaille pour réduire encore plus ces délais. Une aubaine ! Pour mieux comprendre Les Avantages du Portage Salarial OpenWork, visitez la page suivante : https://www.openwork.co/fr/les-avantages-et-inconvenients-du-portage-salarial. Portage salarial avis : 94% des avis sur OpenWork sont excellents Les clients parlent aussi de « tarifs compétitifs ». En effet, les frais d’OpenWork s’élèvent à seulement 7% du Chiffre d’Affaires avec un plafond de 600€ par paie contre des tarifs moyen de 8 à 12% du CA dans le secteur, selon France Culture. Pour ce tarif, vous aurez une couverture chômage et retraite identique à celle d’un salarié. OpenWork s’occupera également de toute la partie administrative de votre travail (comptabilité, factures, fiches de paie). Vous bénéficierez ensuite de formations régulières qui vous aideront à croître votre activité, mais aussi de vous sentir mieux dans votre peau (méditation, bien-être…). Pour voir vous-même la notation d’OpenWork sur Trustpilot, rendez-vous sur la page OpenWork, Portage salarial : https://fr.trustpilot.com/review/openwork.co?utm_medium=trustbox&utm_source=Horizontal
2021 : le portage salarial est-il rentré dans l’ère numérique ?
2021 : le portage salarial est-il rentré dans l’ère numérique ?
Portage Salarial
Le numérique c’est pratique. Cela fait très vite, sans erreur des tâches répétitives et sans intérêt. Le portage salarial qui s’adresse à des freelances a-t-il su entrer dans l’ère numérique ? Voici les principales propositions qu’une société de portage bien entrée dans l’ère numérique peut vous proposer : Simulation de la fiche de paye proforma en quelques minutes, en tenant compte de la mutuelle et des frais (refacturés au client, ou pas) Enregistrement du futur salarié porté ‘ on line ’, en quelques minutes Signature numérique des documents comme le contrat commercial ou le contrat de travail Signature électronique du compte rendu d’activité (CRA) Application mobile dédié au consultant, qui lui permet de suivre en temps réel son Compte d’Activité (le client a-t-il payé, combien dispose-t-il pour effectuer son salaire) et de déclarer en quelques clics ses notes de frais Application B2B permettant à l’entreprise cliente de suivre l’intégralité de ses consultants et de ses factures avec l’entreprise de portage salarial En faisant le tour de l’ensemble de ces facilités, on voit aisément que le pari du virage numérique a été gagné par la majorité des sociétés de portage salarial. La vie post-covid est plus exigeante et réclame une agilité accrue. Si vous ne retrouvez pas ces applications, vous pouvez légitimement craindre des procédures lourdes, répétitives et pénalisantes pour votre activité. Ce qui est extraordinaire avec la maîtrise des outils numériques ce que le consultant dispose de plus de temps pour réseauter avec des partenaires, ses paires et avec de futurs clients. Il dispose également de plus de temps pour se former et participer a des Webinaires. Il engrange également de la confiance car il sait que la logistique va suivre et que son client sera rigoureusement suivi. Pour l’entreprise cliente, c’est la gestion des talents et des compétences qui se trouvent largement facilitée. C’est donc une réelle opportunité pour s’adapter au marché et à ses attentes. Dans sa quête d’indépendance et de sécurité, l’approche portage salarial 2.0 permet au consultant de ne plus considérer les taches administratives comme un boulet mais comme un non-évènement. Le portage salarial vit donc une profonde mutation. Si l’on fait de la prospective et un peu de sciences fiction, le portage salarial 3.0 permettra de réaliser les principales taches par de simples commande vocale. Du type, « OpenWork, facture-moi stp mon client Manager de Transition.org pour 17 jours » ou encore « OpenWork, prépare-moi une fiche de paye pour 6500€ brut ». #WorkingIsCool ! Jean-Hugues Zenoni – Co fondateur et Président de OpenWork.co par Le Monde Après Le portage salarial : permet à un travailleur autonome, qualifié et certifié d’être salarié par une société de portage. Cette société de portage va facturer le client du consultant et le salarier, sous forme de CDD ou de CDI. C’est le consultant qui choisit son entreprise de portage salarial et qui reste propriétaire de ses clients. Le rapport de subordination du contrat de travail est respecté et se tient entre la société de portage salarial et le consultant.
Portage salarial code du travail : le développement d'un nouveau mode de travail
Portage salarial code du travail : le développement d'un nouveau mode de travail
Portage Salarial
Portage salarial code du travail : le portage salarial naît à la fin des années 1980. C'est l'initiative d'anciens élèves d'HEC, en partenariat avec l'association pour la valorisation en relation avec les professionnels ( AVARAP), qui crée le portage salarial. Il met pourtant plus de vingt ans à se développer officiellement, et à entrer dans le code du travail. Il faut attendre 2008 pour que le portage salarial fasse son entrée officielle dans le Code du travail. L'entrée du portage salarial dans le Code du Travail. Portage salarial code du travail : c'est en juin 2008 que le portage salarial fait officiellement son entrée dans le code du Travail, par la loi n°2008-596 du 25 juin 2008 portant sur la modernisation du marché du travail. Il est évoqué cette relation tripartite : Le portage salarial est constitué d'un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. C'est à partir de ce moment-là que naissent des sociétés de portage salarial. Openwork est créé, par exemple, en 2010. Cette entrée dans le code du travail a été de longue date préparée. Plusieurs organisations, notamment des syndicats, ont œuvré pour que la pratique du portage soit cadrée, avant même d'être officialisée. En 1988, c'est la création du Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial (SNEPS), qui vise à faire reconnaître le portage salarial dans les entreprises ; en 2004, c'est la création de la fédération des entreprises de Portage Salarial (FENPS), qui entend représenter l'ensemble des salariés en portage salarial, et qui œuvre pour une reconnaissance officielle légale de cette méthode de travail ; en 2006 enfin, c'est la création de l'opérateur paritaire du portage salarial (OPPS), qui entend mieux appréhender la nature des activités pouvant être réalisées en portage salarial, les modalités d’organisation des sociétés organisées en portage salarial ainsi que les modalités d’exercice de l’activité. Portage salarial code du travail : les liens ont été officialisés alors qu'ils avaient été créés de longue date. Les modifications du statut du portage salarial dans le Code du Travail Portage salarial code du travail : les liens changent ! Actuellement, le portage salarial n'a plus du tout la même position que celle qu'il avait auparavant dans le code du travail. Nous récapitulons ici la position légale du portage salarial. Le Portage Salarial est encadré par l’ordonnance n° 2015-380 du 2 avril 2015. Le portage salarial désigne d'une part, la relation entre une entreprise dénommée "entreprise de portage salarial" effectuant une prestation au profit d'une entreprise cliente, qui donne lieu à la conclusion d'un contrat commercial de prestation de portage salarial, D'autre part, le contrat de travail conclu entre l'entreprise de portage salarial et un salarié désigné comme étant le "salarié porté", lequel est rémunéré par cette entreprise. Depuis le 22 mars 2017, le portage est une branche professionnelle à part entière, disposant désormais de sa propre convention collective, étendue à toutes les entreprises du portage salarial par l’ arrêté du 28 avril 2017. Cette convention collective vient notamment encadrer les relations entre le salarié porté et la société de portage salarial en ce qui concerne les conditions d’embauche (contrat de travail, période d’essai, durée et lieu de travail, congés…), les obligations des parties, le droit à la formation ainsi que la rémunération. Enfin, depuis le 1er juillet 2018, une autre convention collective vient préciser les principes du portage salarial. Il devient accessible à toute personne ayant au moins un bac+2 ou trois ans d'expérience dans un domaine accessible au portage salarial. Des précisions sont également apportées en termes de rémunération. Portage salarial code du travail : le code du travail s'est progressivement approprié le portage salarial, pour s'adapter à son expansion. Aujourd'hui, le portage salarial est bien défini, bien encadré, bien ancré dans le code du travail.
OpenWork conçoit son propre logiciel de fiche de paie. 
OpenWork conçoit son propre logiciel de fiche de paie. 
Portage Salarial
Fiche de paie : OpenWork conçoit son propre logiciel de fiche de paie. ℹ️ Petit rappel : une fiche de paie c’est le point de convergence entre une convention collective, des directives européennes, le code du travail français, des organismes collecteurs (urssaf, caisse de retraite, prévoyance, mutuelle, formation,…), des accords d’entreprise, des accords de branches et des accords nationaux interprofessionnels… ouch! Avec des taux et des effets de seuils qui changent régulièrement. On est d’accord, une fiche de paie c’est une affaire de spécialiste! D’où la nécessité de choisir un bon prestataire, pour une expérience utilisateur de dingue! 😊 La frise chronologique de fiche de paie par OpenWork 🧮 Chez Openwork nous avons vécu plusieurs étapes, de l’âge de pierre jusqu’à LA solution. Au début, notre partenaire de fiche de paie, recommandé par notre expert-comptable, à taille humaine, spécialisé dans les PME, utilisait le logiciel Excel… Et oui. De la création de la société OpenWork en 2011 jusqu’à début 2013 - et jusqu’à 30 fiches de paie par mois, ça a parfaitement fait le job ! En 2013, le partenaire passe sur un logiciel de fiche de paie du marché bien connu. Nous étions satisfaits sans être totalement comblés. La réactivité souhaitée n’était pas toujours au rendez-vous. Il nous fallait parfois plusieurs jours pour apporter une modification sur un bulletin et nous avions le sentiment d’être traité comme un client standard et non spécifique avec les caractéristiques d’une société de portage où les changements sont fréquents. En 2016, nous décidons de faire un grand saut et de rechercher un partenaire de taille plus conséquente et qui permettrait d’adapter son outil à nos besoins… Nous avons fait le tour des prestataires éligibles.  Notre cahier des charges était très simple : - Faire une paye quand bon nous semble, c’est-à-dire chaque jour du mois, - Permettre au porté de prévisualiser son bulletin avant de l’accepter, - Automatiser le process à 95%, Nous avons reçu comme réponse des bouches bées qui nous disaient "on n’a jamais eu ce type de demande" et "çà sert à quoi ?" ! En effet, tous les logiciels sont prévus pour automatiser par lot. Courant 2016 toujours, le cahier des charges est fin prêt. La paye doit totalement s’interfacer avec notre ERP, Dynamic Navision de Microsoft, et être lancée d’un simple clic depuis son smartphone. La solution doit pouvoir supporter plusieurs milliers de consultants en portage salarial. ⛰ C’est donc Europe Tech Groupe, notre prestataire IT, avec lequel nous avons co développé notre ERP qui est choisi. Une confiance réciproque s’est tissée depuis plusieurs années et nous nous sentons prêt à gravir ensemble cet Himalaya ! A ‘long story short' 📙  Après deux ans de travail intensif, OpenWork et Europe Tech remportent leur défi et depuis début 2018, le logiciel de paye interne est opérationnel ! Il nous permet : D’éditer des fiches de paye proforma à l’attention des consultants entrants dans l’écosystème. Cela sera le reflet exact de leur véritable fiche de paie . D’éditer 80% de nos fiches de paie automatiquement. De reporter à l’administration l’ensemble de ses requêtes. Aujourd’hui, nous sommes toujours accompagnés par un partenaire qui audite régulièrement la conformité réglementaire de nos bulletins. La fiche de paie n’est plus un goulot d’étranglement, la communauté OpenWork croit et embellit grâce à une chaine de production maîtrisée.
B2B : quels sont les risques liés à une société de portage salarial ?
B2B : quels sont les risques liés à une société de portage salarial ?
Portage Salarial
Depuis maintenant plus de 5 ans (ordonnance d’avril 2015), le portage salarial a reçu un véritable encadrement juridique. Néanmoins, l’acheteur de prestations intellectuelles le sait, bien des écarts types existent entre les différentes offres. Quels sont les points clefs à valider avant de s‘engager avec une société de portage ? Comment se prémunir du risque financier ? ℹ️ Chaque société de portage doit exercer exclusivement une activité de portage. Le cadre juridique oblige toute entreprise de portage salarial à pouvoir garantir le paiement des salaires en cas de défaut. Cela s’appelle la garantie de paiement des salaires. Cette garantie s’obtient auprès des grands assureurs de la place (Axa, Atradius, CEGC filiale de Société Générale,…). Cette garantie est clef car les assureurs prennent beaucoup de précaution avant de l’accorder : c’est le signe d’une bonne santé financière. 🔍 Pour exemple, Le Monde Après OpenWork a une garantie des salaires à hauteur de 3M€ avec CEGC (pour l’année 2019). 👍 Par ailleurs, la trésorerie d’une société de portage doit être prise en compte. Dans la mesure où chaque consultant doit pouvoir retirer l’intégralité de l’argent disponible sur son compte d’activité. Il faut donc pourvoir faire face à une telle demande. Le Monde Après OpenWork dispose d’une trésorerie de 5,5m€. Comment faire le tri parmi les risques juridiques possibles ? 📄 Le contrat de travail en portage salarial est, sur de nombreux points, tout comparable à un contrat de travail classique. Le lien de subordination est donc une voute de ce bon fonctionnement :  le salarié porté rend des comptes à l’entreprise et respectera le règlement intérieur. Par ailleurs, le salarié porté peut disposer du CSE de Le Monde Après OpenWork (comité social et économique) s’il souhaite faire remonter des informations. Enfin, il bénéficie tout au long de l’année de formation prodiguée en interne ou dans le cadre du CPF. 💡 Le Monde Après OpenWork après plus de 10 ans d’existence - et plus de 1000 consultants par an qui utilisent nos services- n’a jamais eu de litige devant les prudhommes. La société de portage est-elle membre du syndicat PEPS? 🔍 Plus de 120 entreprises adhèrent au syndicat PEPS, il représente 80% du marché et a négocié tous les accords clefs de la profession. Véritable tour de contrôle, il est en relation permanente avec les syndicats et les pouvoirs publics. 👉 Les adhérents au PEPS sont soigneusement sélectionnés à leur entrée et doivent montrer en permanence le respect des règles. Le Monde Après OpenWork a un rôle actif depuis plus de 10 ans au sein du syndicat et contribue à l’émergence de ce nouveau mode d’intermédiation, en toute sécurité. 📩 Pour plus d’information : Contact@lemonde-apres.fr
Portage salarial Bordeaux : donnez un nouveau départ à votre carrière avec OpenWork !
Portage salarial Bordeaux : donnez un nouveau départ à votre carrière avec OpenWork !
Portage Salarial
Portage salarial Bordeaux : donnez un nouveau départ à votre carrière avec OpenWork ! 📍 Portage salarial Bordeaux: un phénomène qui se développe de plus en plus ! En effet, Bordeaux et la région Nouvelle-Aquitaine sont des zones géographiques attractives pour les indépendants du fait de leur cadre de vie agréable et de leur dynamisme économique. 👉 Grâce au portage salarial Bordeaux, vous aurez l’opportunité de garder votre indépendance tout en bénéficiant des avantages qu’offre un CDI. Intéressé ? On vous explique tout dans cet article ! Portage salarial Bordeaux : Pourquoi se laisser tenter par le portage salarial ? 💡 Portage salarial bordeaux : voilà trois mots qui n’allaient pas bien ensemble il y a peu de temps ! Cependant voilà : le monde du travail évolue grâce aux nouvelles technologies, et la crise du Covid-19 n’a fait qu’accélérer les choses ! Beaucoup de travailleurs sont aujourd’hui frustrés de devoir respecter des horaires de travail fixes et surtout, de faire face aux multiples contraintes de la vie parisienne ! 👤 Prenons l’exemple de Brice. Brice est un consultant dans un cabinet de conseil parisien. Suite à la crise du COVID, il veut plus de liberté et de flexibilité dans son travail. Il cherche à être mobile. Il réfléchit donc à devenir indépendant. Cependant voilà : les indépendants ont beaucoup moins de garanties que les salariés en CDI ! Ils perdent des droits de chômage, des droits de retraite et font face à beaucoup de difficultés quand ils cherchent un appartement. Brice voudrait le meilleur des deux mondes : être son propre patron, mais avoir un CDI ! Impossible ? Non : c’est ce que permet le portage salarial ! 🎊 Portage salarial Bordeaux : Comment fonctionne le portage salarial ? 🗺 Portage salarial Bordeaux: comme dans toute autre ville, le système fonctionne selon un contrat tripartite entre le client, la société de portage salarial et le consultant indépendant. Le consultant indépendant choisit ses clients, ses missions et ses horaires de travail, et la société de portage salarial agit comme structure juridique qui soutient l’indépendant et gère toutes les tâches administratives (recouvrement des honoraires, édition des fiches de paye…). Ainsi, le consultant indépendant est en CDI mais garde son indépendance ! De plus, il dispose d’espaces de coworking qui lui permettent d’échanger avec d’autres indépendants. C’est le meilleur des deux mondes ? Portage salarial Bordeaux : une équipe à l'écoute de vos ambitions 🧡 OpenWork, une société d’excellence dans le domaine du portage salarial, est désormais présente à Bordeaux. Une équipe locale se propose de vous rencontrer, de vous expliquer le fonctionnement du portage salarial et de tout vous dire sur le positionnement d'OpenWork. 🏠 Des conférences et des ateliers sont organisés toutes les semaines pour vous aider à développer votre activité et vos compétences personnelles ! N’attendez plus et rendez-vous sur la page d’OpenWork dédiée au Portage salarial à Bordeaux : https://www.openwork.co/fr/openwork-le-portage-salarial-bordeaux-nouvelle-aquitaine Découvrez également en images la beauté des espaces de travail bordelais en regardant la vidéo OpenWork - Portage Salarial Bordeaux - La Communauté et les bureaux.
Portage salarial France : petite histoire du portage salarial en France
Portage salarial France : petite histoire du portage salarial en France
Portage Salarial
Portage salarial France : revenons quelque peu sur l'histoire passionnante de ce mode de travail, qui s'est développé il n'y a pas si longtemps. Comment s'est-il étendu, afin d'avoir aujourd'hui l'audience qui est la sienne dans le monde professionnel ? Que dit la loi à son sujet ? Quelles sont les perspectives qui sont aujourd'hui celles du portage salarial France ? De la naissance du portage salarial à sa définition dans le Code du Travail 📌 Portage salarial France : le portage salarial naît à la fin des années 1980. C'est l'initiative d'anciens élèves d'HEC, en partenariat avec l'association pour la valorisation en relation avec les professionnels ( AVARAP), qui crée le portage salarial. 🔍 Cette association permet aux cadres en difficulté dans leur recherche d'emploi de les aider, et elle est aussi destinée aux retraités qui souhaitent encore travailler, et qui, peuvent apporter quelque chose à une entreprise par leur expérience et leurs compétences. 🗓 Le portage salarial est né. Son expansion est encore très faible, jusqu'à la création de plusieurs organisations entre la fin des années 1980 et le début des années 2000. En 1988, c'est la création du Syndicat National des Entreprises de Portage Salarial (SNEPS), qui vise à faire reconnaître le portage salarial France dans les entreprises ; en 2004, c'est la création de la fédération des entreprises de Portage Salarial (FENPS), qui entend représenter l'ensemble des salariés en portage salarial, et qui œuvre pour une reconnaissance officielle légale de cette méthode de travail ; en 2006 enfin, c'est la création de l'opérateur paritaire du portage salarial (OPPS), qui entend mieux appréhender la nature des activités pouvant être réalisées en portage salarial, les modalités d’organisation des sociétés organisées en portage salarial ainsi que les modalités d’exercice de l’activité. 👀 Portage salarial France : si on observe l'expansion du portage salarial sur cette étendue, on se rend compte qu'elle reste quand même faible. Le portage salarial, en France, est, jusqu'à sa définition officielle dans le Code du Travail, encore faiblement représenté. L'entrée du portage salarial dans la loi, et l'expansion de nombreuses sociétés de portage salarial ✅ Portage salarial France : c'est en juin 2008 que le portage salarial fait officiellement son entrée dans le code du Travail, par la loi n°2008-596 du 25 juin 2008 portant sur la modernisation du marché du travail. 🤝 Il est évoqué cette relation tripartite : Le portage salarial est constitué d'un ensemble de relations contractuelles organisées entre une entreprise de portage, une personne portée et des entreprises clientes comportant pour la personne portée le régime du salariat et la rémunération de sa prestation chez le client par l'entreprise de portage. C'est à partir de ce moment-là que naissent des sociétés de portage salarial. Openwork est créé, par exemple, en 2010. Nous rappelons l'ensemble des avantages dans cet article. Le portage salarial s'étend, on estime son expansion à 20% par an, et ses organisations se fédèrent en 2012, dans le syndicats des professionnels pour l'emploi en portage salarial (PEPS). Depuis le 22 mars 2017, le portage est une branche professionnelle à part entière, disposant désormais sa propre convention collective, étendue à toutes les entreprises du portage salarial par l’arrêté du 28 avril 2017. 📄 Cette convention collective vient notamment encadrer les relations entre le salarié porté et la société de portage salarial en ce qui concerne les conditions d’embauche (contrat de travail, période d’essai, durée et lieu de travail, congés…), les obligations des parties, le droit à la formation ainsi que la rémunération. Quelles perspectives pour le portage salarial ? Portage salarial France : quelles perspectives ? Face à l'augmentation extraordinaire de ce nouveau mode de travail, le portage salarial apparaît aujourd'hui comme un moyen d'assouplir les règles de travail, de permettre plus de liberté et plus de sécurité. Le portage salarial France est amené à encore se développer, voire à prendre des parts importantes de marché sur des missions traditionnellement dévolues à des contrats de travail traditionnelles. Il semble que le portage salarial se marie bien avec la liberté d'entreprendre, et avec les défis afférant au monde du travail d'aujourd'hui et de demain.
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes
Portage Salarial
Bulletin de paie : lisez entre ses lignes. Format papier ou dématérialisé, tous les mois vous l’attendez : votre bulletin de paie ! Souvent perçue comme incompréhensible, la fiche de paie est pourtant devenue depuis plusieurs années le fruit de nombreuses tentatives de simplification. A travers cet article, OpenWork vous donnera toutes les clés nécessaires pour le décrypter. Bon à savoir : vous avez des interrogations concernant vos avantages en tant que salarié porté ? OpenWork revient sur vos garanties dans cet article 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/mutuelle-assurance-chomage-et-portage-salarial-liberte-et-securite. Les composantes d’un bulletin de paie Le bulletin de paie est un document que chaque employeur se doit de remettre à ses employés, quelle que soit la taille de la structure de son entreprise. Le bulletin de paie atteste donc que vous avez perçu une somme d’argent en échange de votre travail. Il est donc à conserver sans limitation de durée et vous servira dans votre quotidien : justification des droits à la retraite, composition d’un dossier de location immobilière … Sur ce précieux papier, vous trouverez d’une part le salaire net versé et de l’autre, la partie socialisée du salaire via les cotisations diverses. La plupart des éléments inscrits sont des mentions obligatoires. Mais reprenons plus clairement ce que toutes informations signifies en décomposant le bulletin de paie... Le haut du bulletin de paie : Sur la partie la plus haute de votre fiche de paie, vous trouverez des éléments concernant votre employeur : Son nom, son adresse, sa raison sociale, son code APE ou NAF, le SIRET et le nom de la convention collective. Ces informations sont généralement situées en haut à gauche. Sur la droite de votre bulletin de paie, vous trouverez vos informations personnelles telles que votre nom, adresse ou encore numéro de sécurité sociale mais, également les éléments principaux de votre contrat de travail. On retrouve ainsi votre durée d’ancienneté, l’intitulé de votre poste, votre statut (cadre, employé etc), le nombre d’heures travaillées et dans quelle période elles se sont déroulées. Vous y trouverez aussi des valeurs essentielles, fixées par la loi comme le montant du SMIC (salaire minimum de croissance) et le plafond de la sécurité sociale de l’année encourue déterminant le calcul des cotisations sociales. Le centre de votre bulletin de paie Sur cette partie du bulletin de paie, les informations se multiplient, mais pas de panique, pas besoin d’être un RH pour lire entre les lignes : Le salaire brut C’est sur cette partie de votre bulletin de paie que vous trouverez la mention du salaire brut. Cet argent correspond à la somme perçue pour votre travail dans l’entreprise. Elle est donnée dans son intégralité et “brut”. Cela signifie "sans que l’entreprise n’ait soustrait les différentes cotisations". A ce salaire brut peut être ajoutée ou déduite la somme dûe aux heures supplémentaires, la déduction des congés sans solde mais aussi les primes (exceptionnelles, d’ancienneté …). Le bulletin de paie considère donc le salaire brut = salaire de base + primes + heures supplémentaires. Les cotisations Il s’agit peut-être de la partie la plus indigeste et incompréhensible du bulletin de paie. Pourtant, ces informations vous en disent plus sur ce que votre employeur verse pour le compte de l’employé à plusieurs organismes et les sommes déduites de votre salaire. On parle donc de cotisations sociales qui recouvrent : La santé (mutuelle et prévoyance), l’assurance-chômage, la retraite, la famille, la CSG / CRDS Déductible, la CSG / CRDS non Déductible, les charges patronales …. Une fois toutes ces cotisations additionnées, la somme obtenue sera déduite du salaire brut. Le bas du bulletin de paie Dans cette dernière partie, on retrouve les éléments qui ne sont pas considérées comme soumises aux cotisations sociales. On parle des indemnités transport, des titres restaurants… Voyez ces sommes comme des remboursements qui sont ajoutés à votre salaire brut. Enfin, accompagné de la date du paiement, de la mention de conservation du bulletin de paie et de la mention renvoyant à ce portail https://www.service-public.fr/, vous trouverez votre salaire net. Donc si nous résumons par cette formule : Salaire net (salaire reçu sur votre compte en banque) = salaire brut - cotisations - (indemnités de transports, titres restaurant …) ℹ️ Vous y voyez plus clair sur votre bulletin de paie ? N’oubliez pas que si vous constatez une anomalie sur ce dernier, vous disposez d’un délai de 3 ans pour effectuer votre réclamation pour une erreur sur le bulletin de paie. Maintenant à vous de jouer !
Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point
Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point
Portage Salarial
📌 Portage salarial avantages inconvénients : faisons le point Depuis sa création dans les années 80, le portage salarial n’a cessé de prendre de l’ampleur et d’attirer des consultants et freelances de différents horizons. Cependant, beaucoup de questions demeurent quant au statut des salariés portés. Ces doutes sont souvent dus à la méconnaissance des avantages et inconvénients du portage salarial. Dans cet article, OpenWork, fort de ses dix années d’expériences en portage salarial, fait le point sur les avantages et inconvénients ! Bon à savoir : si vous songez à vous lancer dans le portage salarial, on vous donne toutes les clés pour vous adapter au monde d’après 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/le-portage-salarial-pour-le-monde-apres Portage salarial avantages inconvénients : un statut hybride profitable Le portage salarial est une alternative intéressante à la création de son entreprise. En effet, elle vous permet d’exercer des missions de service indépendamment sans faire une croix sur les avantages d’un salarié normal : Le portage salarial peut être appréhendé comme un statut hybride entre l'entrepreneur et le salarié. Entrepreneur car vous travaillez librement, en choisissant vos clients, vous appliquez votre méthode et surtout, vous décidez de vous même de vos horaires et de votre lieu de travail ! Salarié car vous bénéficiez d’une protection sociale complète grâce à votre entreprise de portage salarial : vous cotisez pour votre retraite vous bénéficiez de droits de congés vous exempte d’une création d’une structure juridique. Ainsi, si vous souhaitez mettre fin à votre aventure en portage salarial, vous n’avez qu’à mettre fin avec votre société de portage salarial votre entreprise de portage salarial vous permet d’obtenir une assurance-chômage, d’une mutuelle Par exemple, en cas d’accidents du travail, vous serez entièrement couvert 👉 https://www.openwork.co/fr/blog/portage-salarial-comment-gerer-les-accidents-du-travail. Être consultant dans une société de portage salarial vous permet également d’avoir accès à un large réseaux de pairs consultants et freelance, d’être représenté par un syndicat : la PEPS et de recevoir les offres reçues et diffusée par votre entreprise de portage. Enfin, en tant que salarié porté, vous n’avez qu’à vous concentrer sur vos missions. La partie administrative, qui peut vous semblez chronophage et compliquée, est confiée à votre entreprise de portage salarial ! Portage salarial avantages inconvénients : les impératifs à connaître Comme pour toute activité professionnelle, des engagements de votre part sont nécessaires. Également, cela requiert une bonne connaissance de l’organisation et de l’implication de votre société portage salarial. Tout d’abord, il est important de savoir que n’importe quelle mission n’est pas acceptée par votre entreprise. En effet, il faut que la facturation de votre mission soit supérieure à 1 000 euros. Il faut également accepter le formalisme dû à la relation tripartite du contrat ( vous, la société et client). Ce formalisme se traduit par : un contrat de travail entre vous et votre société la signature d’un contrat de prestation entre vous, votre société et votre client et éventuellement, une convention d’adhésion pour pouvoir inclure des modifications aux termes du contrat en cas de changement. Aussi, votre société de portage salarial, en contrepartis de fluidifier vos démarches administratives, ou encore vous apportez une protection salariale, prends une commission sur vos missions. Il y a d’une part, ces cotisations: les commissions prélevées par la société de portage, les cotisations patronales versées par les sociétés de portages, les cotisations salariales précomptées au « porté » et versé par la société de portage. De l’autre, la commission prélevée sur le montant de votre mission réalisée. Ces commissions représentent 7 à 11 % des honoraires. Si vous avez encore des questions, nous vous invitons à consulter le portail du service public.

1-12 of 180 résultats

12345...15