Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Portage salarial journaliste : on vous explique tout

7/6/2021

0 commentaire(s)

Portage salarial journaliste : on vous explique tout

Portage salarial journaliste : Le monde du journalisme se transforme comme beaucoup d’autres secteurs, et cherche de plus en plus de flexibilité notamment à cause de la situation compliquée dans laquelle internet a mis les journaux.

Cependant, le recours à du personnel rémunéré « à la tâche » n’est pas nouveau dans le milieu du journalisme, qui embauche depuis longtemps des « pigistes ». Le statut de pigiste est reconnu et protégé par la loi en France depuis 1974. Ces journalistes disposent de congés payés, de l’assurance chômage, de la retraite, de la formation professionnelle et du quatorzième mois comme tout salarié en CDI. Ce statut étant contraignant pour les journaux, il est probable que ces derniers fassent appel à des indépendants via le système du portage salarial.

Portage salarial journaliste : Le journaliste freelance

Portage salarial journaliste : Le journaliste freelance peut être rattaché à une agence ou bien travailler pour son propre compte.

Il est rémunéré à la mission, c’est-à-dire à l’article ou au reportage : c’est la seule différence avec un journaliste classique d’un point de vue du mode de paiement et de la mission. Il reçoit des commandes de la part de clients qui ne sont pas toujours des journaux, comme un blog journaliste indépendant par exemple. Comme pour un journaliste, ses tâches principales consistent en la recherche, le recueil ou le traitement d’informations. Il peut aussi créer des contenus vidéo ou audio. Ainsi, il doit disposer de très bonnes capacités rédactionnelles et d’expression orale. 

💡 Pour plus d’informations sur le métier de journaliste freelance, vous pouvez lire l’article Journaliste freelance : comment le devenir ?

Portage salarial journaliste : Qu’est-ce que le portage salarial ?

Portage salarial journaliste : Le portage salarial s’appuie sur un contrat tripartite permettant aux consultants indépendants de profiter de tous les avantages d’un CDI sans en subir les contraintes.

Ainsi, le statut d’un consultant indépendant en portage salarial sera précisément le même que celui d’un employé en CDI. Le consultant pourra donc utiliser ce statut, preuve de revenue stables, pour faire une demande de prêt immobilier ou bien obtenir les droits au chômage. Il pourra également cotiser pour sa retraite, exactement comme son ami d’enfance qui travaille depuis 40 ans dans une grande entreprise. Pourtant, il restera autonome et indépendant. 

💡 Pour découvrir en profondeur le système du portage salarial, vous pouvez consulter le site Le Portage Salarial. 

 

Que pensez vous de cet article ?