Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Portage salarial traduction : offrez-vous des garanties salariales avec OpenWork !

8/23/2021

0 commentaire(s)

Portage salarial traduction : offrez-vous des garanties salariales avec OpenWork !

Portage salarial traduction : Vous êtes traducteur indépendant ou vous souhaitez commencer une activité de traduction ? Le modèle du portage salarial peut alors vous intéresser. En tant que salarié porté, vous conserverez votre indépendance en matière de choix des clients ou d’horaires de travail, tout en profitant des nombreux avantages du statut de salarié.

De plus, vous vous libérerez des tâches administratives qui empiètent sur votre temps de travail.
Une aubaine ? Explication dans cet article.

Portage salarial traduction : le métier de traducteur indépendant

Portage salarial traduction : Il existe deux types de traducteurs : les traducteurs assermentés et les traducteurs non assermentés. Les premiers se distinguent des seconds par le droit d’assister la justice dans leur travail ; ce qui constitue notamment un gage de qualité des connaissances maîtrisées. Ainsi, pour obtenir le titre de traducteur assermenté, il faut être titulaire d’un master en langue étrangères et présenter sa candidature au procureur de la République. Si la candidature est acceptée, vous prêtez serment et devenez traducteur assermenté pour une durée de cinq ans renouvelables.

Portage salarial traduction : cependant, être assermenté n’est pas un requis pour exercer le métier de traducteur. En effet, la profession de traducteur est une profession libérale non réglementée. Tant que vous disposez de la passion et des compétences linguistiques nécessaires pour traduire des textes, vous pouvez vous lancer dans une activité de traduction. Vous pouvez notamment travailler sur cette activité à temps partiel pour arrondir considérablement vos fins de mois, et effectuer des missions pour le compte de particuliers, d’entreprises ou d’agences de traduction. Pour en savoir plus sur les traducteurs assermentés, rendez-vous sur la page Comment trouver un traducteur agrée.

Portage salarial traduction : les avantages et les inconvénients du freelance

Portage salarial traduction : pour devenir freelance, c’est-à-dire travailler à votre compte et pas en tant qu’employé, vous avez deux possibilités. D’une part, vous pouvez obtenir le statut d’auto entrepreneur qui vous permet de bénéficier d’une fiscalité avantageuse (pas de TVA jusqu’à un certain seuil de revenus) et d’une protection sociale.

Cependant, vos revenus issus de l’activité de traduction ne devront pas dépasser les 72500€. Autrement, vous pouvez créer une SESU ou EURL (deux types de sociétés à associé unique) qui ont l’avantage de protéger votre patrimoine personnel en cas de dettes, notamment. Malheureusement, le freelance n’offre aucune protection contre le chômage.

En devenant salarié porté, vous pourrez accéder aux mêmes droits que les employés en CDI en termes de chômage et de retraite. Vous pourrez également lisser vos revenus de façon à optimiser votre fiscalité. Le système OpenWork et flexible, innovant et peu coûteux. Pour en savoir plus, rendez-vous sur la page Welcome to Openwork.

Que pensez vous de cet article ?