Logo OpenWork

Nos clients témoignent

Excellent

114 avis 4.8 sur 5 basé sur

Portrait de porté : Agnès Grisard - Lâcher-prise grâce à l’improvisation vocale

6/3/2018

1 commentaire(s)

Lâcher-prise grâce à l’improvisation vocale

Agnès Grisard est coach et formatrice en Leadership et Improvisation vocale, elle est également membre de la communauté OpenWork Nous l’avons interrogée sur son parcours et comment elle utilise l’improvisation vocale pour accompagner les experts et les managers de demain.

Quel est ton parcours ?

A l’origine, je suis ingénieure de formation en génie civil. J’ai travaillé pendant 12 ans dans le management de projet, ce qui m’a d’ailleurs donné une première sensibilité à la façon dont les personnes fonctionnent, s’intègrent dans une équipe projet et travaillent ensemble. Et puis j’ai eu une transformation personnelle importante qui a été déclenchée par la naissance de mes enfants. A ce moment là, j’ai entamé un travail profond de réflexion et de recentrage sur mes désirs professionnels. J’ai fait un bilan de compétences et parmi mes intérêts et points forts figuraient la transmission et le développement des compétences humaines. J’ai travaillé dans la formation pour les créateurs d’entreprise en tant que salariée puis j’ai sauté le pas ensuite pour chercher des missions par moi-même. C’est ainsi que j’ai créé mon auto-entreprise de coaching individuel puis que j’ai évolué vers du portage salarial lorsque mon activité s’est développée et tournée vers de la prestation aux entreprises.

Peux-tu nous décrire ton activité ?

Je propose du coaching en individuel ou en collectif pour des communautés de personnes, cela peut être des membres d’un réseau comme Openwork pour qui j’anime des ateliers ou des salariés d’une entreprise. Je suis certifiée Coach ICF (International Coach Federation).

En coaching individuel, j’accompagne des personnes qui sont face à des périodes de changement important ou des moments charnières de leur vie (reconversion professionnelle, mal-être au travail, burn-out par exemple…).

En entreprise, je propose du coaching de groupe et de la formation sur la gestion de la complexité. Il s’agit de situations nouvelles, complexes, inhabituelles dans lesquelles des populations expertes peuvent se retrouver déstabilisées face à l’inconnu. Ce sont des situations challengeantes et sources de tensions qui nécessitent de faire preuve de créativité mais aussi de lâcher-prise et d’agilité pour travailler avec les autres.

Quelle est ta méthode d’accompagnement ?

Je m’appuie autant sur le rationnel que le sensoriel car les deux sont des leviers de compréhension et d’apprentissage. Je m’appuie sur des outils cognitifs (neurosciences, thérapies cognitives et comportementales, psychologie de la prise de décision…) pour permettre aux individus de comprendre leur fonctionnement et d’être capables de diagnostiquer eux-mêmes leur état de stress afin de pouvoir agir dessus et en sortir.

Mais je m’appuie aussi des techniques corporelles, sur l’apprentissage et la connaissance du corps via l’improvisation vocale en groupe. Cela consiste à émettre des sons qui ne correspondent à rien de connu pour créer une pièce de son invention. Cet exercice qui peut paraître déstabilisant au début se révèle être une très bonne école pour apprendre le lâcher-prise, développer sa créativité et se reconnecter à son corps. Lors du débrief, les membres du groupe en ressortent souvent agréablement surpris de ce qu’ils ont vécu. Suite à cet apprentissage expérientiel, nous faisons le lien avec la dimension professionnelle pour reproduire ce qu’on a ressenti et été capable de faire dans notre travail.

Qu’est-ce qui te plaît le moins dans ton métier de formatrice ? Qu’est-ce qui te plaît le plus ?

Le métier de formateur comporte des contraintes dont je me passerais bien comme l’administratif et le cadre de la formation qui peut parfois devenir limitant. C’est essentiel de faire un plan de formation mais il faut aussi garder un degré de liberté pour s’adapter aux participants et à leurs attentes.

A l’inverse, ce qui me plaît le plus dans la formation, c’est de transmettre, de faire grandir l’autre et de révéler les talents en lui.

“Nous avons tous des talents et des joyaux en nous que nous méconnaissons souvent. Mon métier est de montrer ces joyaux qu’il y a en l’autre. “

Pour découvrir d'autre profils des membres de notre communauté, cliquez sur les liens suivants : Portrait de porté : Alexandra Galibert - Comment gérer sa liberté en portage salarial et Portrait de porté : Pascal Berardo.

 

 

 

 

Que pensez vous de cet article ?