'

Portrait de porté : Mathieu Kerjouan - Baroudeur & indépendant

Portage Salarial

6/5/2019

0 commentaire(s)

OpenWork est une société de portage salarial nouvelle génération. Basée sur la qualité de l'expérience utilisateur, nous voulons permettre aux membres de notre communauté de consultants indépendants, de talent et de bonne humeur de se concentrer au maximum sur le développement de leur activité. Nos solutions sont pensées par des consultants et pour des consultants.

Afin de mettre en lumières le profil de membres représentatifs de notre communauté, nous avons imaginé les "portraits de porté". Ainsi, William Levra-Juillet  et Agnès Grisard se sont déjà prété à l'exercice de l'interview.

Aujourd'hui, découvrons le profil de Mathieu Kerjouan - Baroudeur & indépendant...

Peux tu te présenter rapidement...

Architecte système spécialisé dans le domaine de l'Open-Souce et des systèmes distribués hautes disponibilités. Ancien président de plusieurs associations en région parisienne et sur le bassin rennais. Adorateur incontesté des languages de programmation Erlang et Haskell ainsi que des systèmes BSD. Future expatrié danois, travailleur nomade et baroudeur.

Disponible sur de nombreux réseaux sociaux, il vous sera peut-être plus
aider de me découvrir sur TwitterLinkedin, Twitch, ou encore Malt.

Si tu devais décrire ton activité en quelques mots ?

La plus grande partie de mon activité consiste au design et à la conception d'architectures haute-disponibilités et évolutives. La suite logique étant la mise en production de ces environnement suite à leur conception. Finalement, une partie de ces expériences sont transformées au fur et à mesure en contenu numérique et supports de formation.

Ces différentes activités m'ont d'ailleurs déjà donné l'opportunité de commencer l'écriture de 2 livres, l'un sur les systèmes BSD puis un autre basé sur une nouvelle façon d'apprendre le développement web basé sur Javascript, un langage utilisé par la quasi-totalité des sites webs actuels.

Peux tu nous parler de ton parcours professionnel ?

Mon parcours professionnel est atypique. Passionné d'informatique depuis mon plus jeune âge, et plus particulièrement du domaine de la sécurité informatique, je commence par le bas de l'échelle, en tant que technicien réseau. Peu de temps après une opportunité se dessine pour rentrer dans un centre de profit d'Alcatel-Lucent, entre le monde du test et de la R&D, en tant qu'administrateur système et réseau. Mon métier change et je parcours différents type de structure, startup, PME/PMI ou offre tout simplement mes services aux particuliers.

Fin 2015, je décide de faire un premier essai dans la création d'activité en tant qu'indépendant. Intéressé par le mouvement coopératif, je décide de tester ce modèle en passant par la CAE (Coopérative d'Activité et d'Emploi) Élan Créateur basé sur Rennes. Après plusieurs mois à tester différent marché, je me focalise sur le domaine de la formation et tout particulièrement sur les bonnes pratiques ainsi que la qualité.

En 2017, après moultes péripéties, un collègue de longue date me propose une opportunité intéressante dans une entreprise d'hébergement français pour la gestion et le management haute disponibilité. J'accepte et retourne donc dans le monde du salariat en tant que DevOps.

Finalement, en automne 2018, je décide de reprendre mon indépendance et de réaliser un rêve d'enfance, partir à la découverte du Danemark, seul, pour y donner des interviews concernant les Hackerspaces, Makerspaces et FabLabs via l'association MakerTour.

De retour en 2019 avec un panel d'idée, je décide avec un ancien collègue de monter une structure, RunAs, basé sur les concepts qui me tiennent à coeur. Par la même occasion, je décide de devenir consultant externe pour mettre mes connaissances et mon expérience au service de tout type de structure.

Pourquoi as tu fais le choix du portage salarial ?

La complexité de la création d'entreprise en France m'a toujours révulsé, sans compter les différentes compétences intrinsequement lié à la gestion d'une société, tel que la comptabilité ou le domaine juridique.

Ma première rencontre avec le portage salarial fut avec la CAE Elan Créateur, structure qui m'avait intrigué de part ses status coopératifs. Durant cette expérience, quelques personnes me firent découvrirent OpenWork, qui me semblait être une structure intéressante pour se focaliser uniquement sur son business.

Si tu devais définir le mot « travail » ?

Éthymologiquement parlant, le mot «travail» provient de tripalium, instrument de torture utilisé par les grecques dans l'antiquitité. Au regard des chiffres avancés par les différents outils de sondages en
France, il s'avère qu'une bonne partie de la population française soit d'accord avec cette définition...

Personnellement, le travail s'apparente plus à une activité, et particulièrement une activité humaine à vocation d'aider les autres, d'avoir un impacte sur le monde qui nous entoure. Le partage, l'indépendance, la liberté et l'entre-aidant étant mon fer de lance, ces termes sont enracinés dans ma conception du travail.

À quoi ressemblera le travail de demain selon toi ?

Le monde évolue à une vitesse exponentielle. De nouveaux emplois mais aussi de nouvelles activités sont créés tous les jours. Le bouleversement du monde est en grande partie du à la création de systèmes automatisés et autonomes, rendant obsolète l'activité humaine dans certains secteurs.

Ce nouveau mode de fonctionnement entraine aussi un changement radical avec la perception et la pratique d'un travail classique. Le modèle du «métro, boulot, dodo» se voit transformé, l'outil informatique permettant de supprimer la barrière des distances et de la langue. Le "travail" ou plutôt l'activité de demain sera basé sur le travail à distance, le local et la liberté de choisir ce que nous désirons réellement faire.

Quelle est ta relation avec OpenWork ?

OpenWork m'a été proposé par une personne d'un réseau d'entrepreneur d'Ille et Vilaine, le CCRE35, pendant que j'étais en portage salarial chez Élan Créateur. Je fus tout de suite séduit par le concept et le mindset de la structure. Quelques années après je me décide à les recontacter pour pouvoir commencer à travailler avec eux. Malheureusement, certaines opportunités ne se ratent pas et je décala donc à plusieurs mois ma "rentrée officielle".

Actuellement, OpenWork me donne tout d'abord la liberté et la flexibilité que j'attends concernant mon carnet d'adresse et mes missions.

Si tu devais nous confier une anecdote sur ta vie une consultant, que dirais-tu ?

Je parlerais plus d'une anecdote satisfaisante qu'amusante ou surprenante. La plus grande des satisfactions est de pouvoir donner des formations sur un sujet complexe et de voir au fur et à mesure les apprenants devenir autonome sur le sujet. Notre vie est déjà bien assez complexe, offrir un peu de simplicité aux gens qui nous entoure, que ce soit nos proches ou nos clients, ne peut-être que bénéfique pour tout le monde.

Pourrais-tu nous parler du projet RunAs?

Les réseaux sociaux font parties intégrante de notre vie de tous les jours, que ce soit d'un point de professionnel ou personnel. Malheureusement, ce monde change à une vitesse incroyable et ne se
limite plus qu'à Twitter, Facebook ou Linkedin pour n'en citer que quelqu'uns. Tout entrepreneur ou particulier doit aujourd'hui apprendre à jongler avec ces médias numériques au jour le jour, investissant une grande partie de leur temps précieux dans ces réseaux.

Le projet RunAs est né de l'amer constat que nous passons beaucoup trop de temps sur les réseaux sociaux et encore plus de temps à y rajouter du contenu. Né au printemps 2019, peu après ma rencontre avec Didier Caroff, la structure est en cours de création et le produit en phase de développement intensif. L'objectif final est d'offrir une solution simple, élégante et accessible à tous et pour tous. Remontons au coeur de notre activé du contenu de qualité et reconcentrons-nous sur notre métier!

Pour en savoir plus sur Mathieu : https://medium.com/@niamtokik.

Dites-nous en commentaire si ce type d'interview vous plait.
N'hésitez pas à non contacter à contact@lemonde-apres.com si vous souhaitez apparaître dans la catégorie "Portrait de porté".

Que pensez vous de cet article ?